Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:26

Le mystère du caniche blanc, by Enid BLYTON



Présentation de l'Editeur


SI le chien Foxy n'avait pas enroulé sa laisse autour des jambes de la dame au caniche blanc, sur le quai de la gare, rien ne serait arrivé...
  Mais l'incident a lancé Fatty, Larry, Pip, Daisy et Betsy sur une piste : de singuliers événements se déroulent au domaine de Glenmore... Le caniche blanc se comporte bizarrement avec les gens qui en ont la garde... Et ceux-ci se comportent eux-mêmes d'étrange façon...
  Pour les « Cinq Détectives » et leur chien, voilà un mystère passionnant. Pour Fatty, une occasion de mettre à profit son art du déguisement. Pour le policeman Groddy..., c'est une autre affaire!

  F. G. jusqu'à 14 ans











FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   Le mystère du caniche blanc
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE     352

numéro : 20/3325/6   Idéal - Bibliothèque

ILLUSTRATIONS DE JACQUES FROMONT
Couleurs pleine page hors texte annotées, et
couleurs et noir & blanc in texte.

Aucun filet de fumée ne sortait des hautes cheminées.   p. 21
« Il ressemble à Ray! »   p. 29
Fatty relut l'article au moins dix fois de suite.   p. 39
« Quelle chance que tu ailles demeurer chez les Houch!»   p. 47
Le gardien lâcha sa charge pour la seconde fois.   p. 72 & 73
Cette fois, c'était une vraie chouette, car il surprit son envol.   p. 95
Le bruit se fit entendre à nouveau.   p. 103
« Vous pouvez me croire.»   p. 111
Betsy regarda Fatty et se mit à rire.   p. 129
Comme il se relevait, Popett entra en courant.   p. 136 & 137
Fatty se tenait les côtes de rire.   p. 117
« Ah! voici un vieux pantalon crasseux et déformé aux genoux. »   p. 147
Ils longuèrent le cours d'eau.   p. 155
« Fatty! Arrête, je t'en prie! »   165
Il était toujours perdu dans sa méditation.   p. 173


IMPRIMÉ ET RELIÉ EN BELGIQUE
Dépôt légal : 783 -   1er trimestre 1969
20.09.3325.01

© Librairie Hachette, 1969.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :  cartonnée
Présentation sous jaquette à double volets avec texte illustré couleurs in recto
Imprimé et relié en Belgique
Nombre de pages : 185       TABLE   des   MATIÈRES : OUI

Poids :   307 grammes           Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   NON                      Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Le mystère du caniche blanc, by Enid BLYTON   page 20


Le mystère du caniche blanc, by Enid BLYTON-image-50-150




  un petit pavillon de gardien s'élevait près de là, en bordure d'une allée qui, traversant le vaste jardin de la propriété, conduisait à une grande maison : sans doute celle que les maîtres de Popett habitaient en temps ordinaire. Aucun filet de fumée ne sortait des hautes cheminées, ce qui était normal puisque « Tom « tantine » et « Gloria » étaient absents. En revanche, une épaisse colonne noire s'élevait au-dessus du cottage du gardien que les enfants se représentaient très bien, emmitouflé, auprès de son poële.
  Popett, cependant, avait envie de jouer avec Foxy. Elle s'éloignait de la barrière en bondissant, revenait en courant, puis repartait en regardant derrière elle comme pour dire :
  « Allons, viens! Nous ferons une bonne partie ensemble.»
  Foxy n'aurait pas demandé mieux que de répondre à l'invite. Il grattait à la barrière en gémissant. Fatty intervint :
  « Non, non, Foxy! Tu nous as déjà causé assez d'ennuis avec le père Groddy sans encore compliquer les choses. Il faut mieux nous en aller d'ici! »
  Les enfants s'apprêtaient à faire demi-tour quand une voix leur parvint du cottage :
  « Popett! Hé, Popett! Où es-tu? Viens ici tout de suite! »
  Popett disparut immédiatement sous un buisson. S'y cachant le mieux possible, elle attendit sans bouger. Les enfants surveillaient son manège, amusés.
  « Où diable est passé ce chien? » fit la voix.
  On entendit un bruit de pas traînants et Bob Larkin parut. IL était habillé de la même manière que la veille, à cette différence près qu'il ne portait plus d'écharpe. Ce détail permit aux enfants de constater que l'homme avait une barbe et des moustaches peu soignées qui s'harmonisaient - si l'on peut s'exprimer ainsi - avec ses sourcils en broussailles et les cheveux malpropres qui dépassaient de sa casquette. Larkin arborait en outre des lunettes à verres épais. Il semblait être très myope et regardait de tout côté pour essayer de découvrir le caniche.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Le mystère du caniche blanc, by Enid BLYTON       Le mystère du caniche blanc, by Enid BLYTON




ANNEXE



Le mystère du caniche blanc, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette impr. Brodard - Taupin (1969)
A.S.I.N :   B0014YD6AC
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Enid Blyton

Série Mystère
Enid BLYTON


Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans BLYTON Enid
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog