Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 17:31

Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON

 

 

Présentation de l'Editeur



QUI a mis le feu au pavillon de M. Brick?
  M. Groddy, le policeman, soupçonne tout le monde et s'embrouille dans les nombreuses pistes. Il s'y embrouille d'autant mieux que cinq enfants et un chien se trouvent sans cesse dans ses jambes.
  « Cirrculez! » rugit-il à tout instant.
  Peine perdue! Fatty, le gros vantard, et son chien Foxy, Larry et Daisy, Pip et Betsy sont bien résolus à élucider avant tout le monde le mystère du pavillon rose.
 

 


  jusqu'à 14 ans

 

 

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le mystère du pavillon rose
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

Idéal - Bibliothèque

 

 

SERIE MYSTERE ENID BLYTON

 


SPLENDIDES ILLUSTRATIONS DE JACQUES FROMONT
En 4 Couleurs et noir & blanc pleine page hors texte annotées, et
couleurs et noir & blanc in texte.

« Je suis très intelligent, vous savez! »   p. 17
Larry décrocha précautionneusement le petit lambeau gris.   p. 29
Le poliman s'étonna qu'un vieil homme pût soutenir un tel train.   p. 37
« Fip fera le guet... »   p. 41
« ... et je vois le feu au fond du jardin. »   p. 51
« Foxy s'était mis à grogner... »   p. 62
« Maria ne pouvait pas bouger, ce soir-là », répondit Mme Jones.   p. 85
« Tiens, tiens, mais qui vient donc par là?. »   p. 97
Le vagabond entre furtivement.   p. 104 & 105
« Et vous, Lily, pourquoi paraissez-vous si surprise? »   p. 129
Fatty ulula encore une fois.   p. 137
Horrifié, il fit volte-face.   p. 147
« Tu ne t'es pas trompé, Foxy, dit-elle. Flaire, flaire! »   p. 159
Betsy sanglotait.   p. 168 & 169
Fatty ne quittait pas M. Brick des yeux.   p. 173


Dépôt légal n° 1509   4e trimestre 1963.
60183-I-11-8135

Imprimé en France par Brodard-Taupin, Imprimeur -Relieur. Coulommiers-Paris

© Librairie Hachette, 1963.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Dépôt décembre 1963

Reliure :   Reliée sur cartonnage, fers spéciaux
BRODARD . TAUPIN . RELIURE
Nombre de pages : 189       TABLE   des   MATIÈRES : OUI

Poids :   365 grammes           Format :   140 x 205 x 18 mm
I.S.B.N :   NON                      Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

 

 

 

EXTRAIT   Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON page 81


Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON-image-50-150




  La grande chatte noire et blanche entra dans la cuisine, la queue dressée. Elle avait flairé la tête de poisson et alla droit à Daisy. Daisy défit le paquet et mit son cadeau dans l'écuelle de la chatte. Pussy retira aussitôt la tête de poisson de l'écuelle et se mit à la manger par terre.
  « Pussy a-t-elle eu peur, le soir de l'incendie? demanda Pip, qui trouvait qu'il était temps d'entamer le sujet de la visite.
  - Elle était toute chose, répondit Mme Jones.
  - Comment se fait-il, demanda Daisy, que vous n'ayez pas senti que l'atelier brûlait, puisque vous étiez là, madame Jones?
  - Mais je l'ai senti! s'indigna Mme Jones. Je n'ai pas cessé de dire à MMaria : « Maria, il yy a quelque chose qui « brûle! » J'ai le nez très fin, moi. Mais Maria, non. Je n'ai pas cessé de renifler dans la cuisine et je suis même allée dans le hall, pour voir si ce n'était pas là-bas que ça brûlait.
  - Mme Minns aussi a dû aller voir, dit Larry.
  - Maria ne pouvait pas bouger, ce soir-là, répondit Mme Jones. Elle avait une de ces attaques de rhumatisme! Elle était coincée.
  - Que voulez-vous dire par coincée? demanda Larry très intéressé.
  - Eh bien, vers l'heure du goûter, elle s'est assise dans ce rocking-chair et elle m'a dit comme ça : « Anna, qu'elle m'a dit, je suis coincée. C'est mon rhumatisme qui me reprend, et je ne peux plus bouger. - Maria, que je lui dis, tu n'as qu'à rester comme ça. Je vais faire le thé et le reste. M. Brick est sorti, donc il n'y a pas de dîner à préparer. Je resterai à te soigner jusqu'à ce que tes pauvres jambes aillent mieux. »
  Les enfants écoutaient.
  « Si Mme Minns ne pouvait bouger de sa chaise se disaient-ils, comment aurait-elle fait pour mettre le feu à l'atelier? »
  « Et alors Mme Minns ne s'est pas levée du tout, jusqu'au moment où vous avez vu qu'il s'agissait vraiment d'un incendie? demanda Daisy.
  - Non, Maria est restée assise, répondit Mme Jones. Ce n'est que quand mon nez m'a dit qu'il y avait vraiment le feu, qu'elle a fait un effort pour se lever. J'étais allée jusqu'à la porte de la cuisine, et puis dans le jardin, et j'avais vu le pavillon flamber. Alors j'ai crié : « Maria, il y a le feu! » Alors elle est devenue pâle comme un linge. « Maria, que je lui ai dit, il faut qu'on fasse quelque chose. » Mais elle ne pouvait pas bouger de sa chaise : elle était coincée. »
  Les enfants enregistraient tous ces renseignements au fur et à mesure. Si Mme Minns avait réellement été « coincée » par son rhumatisme, elle n'avait pu courir mettre le feu à la maison. De plu sa sœur ne l'avait pas quittée. Il n'y avait plus qu'à rayer Mme Minns de la liste des suspects.
  La porte s'ouvrit et Mme Minns entra, l'air furieux. Elle était montée pour enlever sa robe trempée de lait et pour en mettre une autre. Elle jeta un regard furibond à Lily, puis elle regarda avec étonnement les trois enfants.
  « Eh bien, Maria, demanda Mme Jones, comment va ce rhumatisme?
  - Bonsoir, madame Minns, dit Daisy. Nous étions venus apporter une tête de poisson pour Pussy. »
  Mme Minns sourit aux anges. Elle était toujours très touchée lorsqu'on avait une attention pour sa précieuse chatte.


Reproduction interdite

 

 

 


 

 

ANNEXE



Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette Idéal-Bibliothèque Hachette impr. Brodard et Taupin (1963)
A.S.I.N :   B0014Y9LCE

 

 

 

Autre couverture Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON


Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON    

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Enid Blyton

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog