Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 14:43

 

Le Nègre du Narcisse, by Joseph CONRAD

 



Présentation de l'Editeur




Néant






 

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Le nègre du “Narcisse ”
Auteur :   Joseph   CONRAD
Edition :  : Editions HACHETTE    

TRADUIT PAR ROBERT D'HUMIÈRES

Bibliothèque verte


ILLUSTRATIONS D'ALBERT BRENET
noir & blanc pleine page in texte annotées.

IL SE COURBA DE NOUVEAU SUR SON BOUT DE FILIN.   p. 23
LE VIEUX SINGLETON GOUVERNAIT AVEC SOIN.   p. 131
ILS MONTAIENT ET DESCENDAIENT ENTRE CIEL ET MER.   p. 135
JIMMY SE REJETA PLUS LOIN SUR L'OREILLER.   p. 163
LES DEUX OFFICIERS DOMINAIENT DE LA TÊTE.   p. 173
LE NAVIRE ÉTAIT ENVIRONNÉ DE SILENCE &nbp; p. 217
M. BAKER LUT : « AUX PROFONDEURS »...   p. 235
LE « NARCISSE » ENTRA LENTEMENT DANS SON BASSIN.   p. 243


Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris-Coulomiers
- 1734-4-1950-

- Dépôt légal 8929 -

Tous droits de traduction, de reproduction,
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Gallimard.

Reliure : cartonnée pleine toile percaline verte motifs et titrage dorés à chaud à dos carré;
Présentation sous jaquette à double volets illustrée couleurs en recto.
IMPRIMÉ EN FRANCE - IMP DE MATTEIS, PARIS - 740
Nombre de pages : 256       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   219 grammes     Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

 

EXTRAIT   Le nègre du “Narcisse ”, by Jospeh CONRAD page 128


Le Nègre du Narcisse, by Joseph CONRAD -image-50-150




  Très loin à l'avant, M. Baker et trois autres se silhouettaient dressés et noirs sur le ciel clair, bras levés et bouches ouvertes, comme s'ils criaient tous ensemble. Le navire trembla tâchant de soulever son flanc, retomba, sembla renoncer en un plongeon veule, puis soudain, d'un sursaut inattendu, se jeta violemment de côté du vent comme s'il s'arrachait d'une mortelle étreinte. Tout l'énorme volume d'eau soulevé par le pont roula d'un seul coup vers tribord. Des craquements sonores se firent entendre. Des sabords de fer défoncés tonnèrent sous des coups retentissants. L'eau se précipita par-dessus la lisse de tribord avec l'élan d'une rivière franchissant une digue. Cette mer quelle manœuvre, en réalité, à peine capables de nous tenir debout. Le capitaine Allistoun, dur et mince, gesticulait follement du haut de la dunette vers M. Baker.
  « Appuyez les vergues de misaine. Appuyez-les au mieux! »
  Sur le pont, des hommes animés par ses cris battaient l'eau, se ruaient au hasard de-ci, de-là, dans l'écume jusqu'aux hanches. A part, tout à l'arrière et seul près de la barre, le vieux Singleton avait délibérément bordé sa barbe blanche sous le bouton du haut de son suroît luisant. Balancé sur le fracas et le tumulte des vagues, toute la longueur dévastée du navire projetée dans le roulis d'une fuite éperdue devant ses vieux yeux assurés, il restait rigidement immobile, oublié de tous, le visage attentifs. En face de la silhouette droite, seuls bougeaient les deux bras, en travers, leur prompte adresse opportune modérant ou remettant en branle le jeu vif des rayons tournoyants. Il gouvernait avec soin.


Reproduction interdite


Citation


 

  Monseigneur, dans son discours,
fit montre d'un très vif amour pour
les navires.
    (Journal de Samuel Pepys)

ANNEXE



Le nègre du “Narcisse ”, by Joseph CONRAD
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1950)
I.S.B.N :   B002T8AI3A
www.amazon.fr


Citation Proverbe Images d'EPINAL


 

- A blanchir un nègre on perd son savon

LE QUAI DES IMAGES




LIENS



Wikipédia
Joseph CONRAD

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog