Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 06:48

Le noeud de vipères, by François MAURIAC




Présentation de l'Editeur




Néant



  Cet ennemi des siens, ce cœur dévoré par la haine et par l'avarice, je veux qu'en dépit de sa bassesse vous le preniez en pitié; je veux qu'il intéresse votre cœur. Au long de sa morne vie, de tristes passions lui cachent la lumière toute proche, dont un rayon, parfois, le touche, va le brûler; ses passions... mais d'abord les chrétiens médiocres qui l'épient et que lui-même tourmente. Combien d'entre nous rebutent ainsi le pécheur, le détournement d'une vérité qui, à travers eux, ne rayonne plus!

  Non, ce n'était pas l'argent que cet avare chérissait, ce n'était pas de vengeance que ce furieux avait faim. L'objet véritable de son amour, vous le connaîtrez si vous avez la force et le courage d'entendre cet homme jusqu'au dernier aveu que la mort interrompt...



FICHE TECHNIQUE DU LIVRE




Titre :   Le nœud de vipères
Auteur :   François   MAURIAC
DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE
Edition :   CALMANN-LÉVY

COLLECTION POURPRE

- Dépôt légal 103

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris-Coulommiers
6400 - 5 - 1947.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays
y compris la Russie.
Copyright by édition Bernard Grasset, 1933.

Reliure :   Reliure élégante et solide en simili-cuir pourpre avec titre doré au dos.
Nombre de pages : 255   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Livre épuisé chez l'Editeur

Poids :   200 grammes     Format :   115 x 170 x 19 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   Le nœud de vipères, by François MAURIAC   page : 9


Le noeud de vipères, by François MAURIAC-image-70-150



  Comme Geneviève reniflait, s'essuyait les yeux, je lui dis d'un ton insinuant :
  "Mais enfin, tu as un mari, un mari qui est dans les rhums. Ce brave Alfred n'a qu'a faire une position à son gendre. Pourquoi serais-je plus généreux que vous ne l'êtes vous-mêmes?"
  Elle changea de ton pour me parler du pauvre Alfred : quel dédain! quel dégoût! A l'entendre, c'était un timoré qui réduisait, chaque jour davantage, ses affaires. Dans cette maison, naguère si importante, il n'y avait plus, aujourd'hui, place pour deux.
  Je la félicitai d'avoir un mari de cette espèce : quand la tempête approche, il faut carguer ses toiles. L'avenir était à ceux qui, comme Alfred, voyaient petit. Aujourd'hui, le manque d'envergure est la première qualité dans les affaires. Elle crut que je me moquais, bien que ce soit ma pensée profonde, - moi qui tiens mon argent sous clef et qui ne courrais même pas le risque de la Caisse d'Épargne.
  Nous remontions vers la maison. Geneviève n'osait plus rien dire. Je ne m'appuyais plus à son bras. La famille, assise en rond, nous regardait venir et déjà, sans doute, interprétait les signes néfastes. Notre retour interrompait évidemment une discussion entre la famille d'Hubert et celle de Geneviève. Oh! la belle bataille autour de mon magot si jamais je consentais à m'en dessaisir! Seul, Phili était debout. Le vent agitait ses cheveux rebelles. Il portait une chemise ouverte, aux manches courtes. J'ai horreur de ces garçons de maintenant, de ces filles athlétiques. Ses joues d'enfant se sont empourprées lorsqu'à la sotte question de Janine : "Eh bien! Vous avez bavardé?" je répondis doucement : "Nous avons parlé d'un vieux crocodile..."


Reproduction interdite





CITATION



"... Dieu, considérez qe nous ne nous
entendons pas nous-mêmeset que nous ne
savons pas ce que nous voulons, et que
nous nous éloignons infiiment de ce que
nous désirons."

SAINTE THÉRÈSE D'AVILA.


COMMENTAIRE   en ligne



Le nœud de vipères, by François MAURIAC
www.amazon.fr


ANNEXE



Le nœud de vipères, by François MAUROIS
Editeur :   pourpre
A.S.I.N :   B0000DTB3K




LIENS



Wikipédia
François MAURIAC

Wikipédia
Le nœud de vipères

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog