Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 15:45

Le pilote au casque vert, by JonCLEARY




Présentation de l'Editeur


JON CLEARY naquit à Sydney, Australie, en 1917, et quitta l'école à quinze ans pour se lancer aussitôt dans une existence aussi aventureuse qu'imprévue. Ouvrier textile, dessinateur de bandes animées, commis voyageur, blanchisseur, ouvrier agricole et enfin bûchern, il fallut l'expérience de la guerre et son passage dans l'armée anglaise, pour que Jon Cleary prit enfin conscience de ses possibilités d'artiste. De la campagne de Nouvelle-Guinée, il rapportera la matière de son premier livre, qui connut un succès immédiat. Encouragé à écrire, il se fixa alors en Australie pour se consacrer exclusivement à son art de romancier. Avec « Le pilote au casque vert », Jon Cleary introduit le lecteur dans le monde mal connu des courses automobiles. Son héros, Ham Rafferty, pilote célèbre appartenant à une famille de pilotes, se trouve engagé dans la course des Mille Miles, au volant d'un bolide meurtrier. Les heurts des passions se mêlent ici aux heurts des machines, et c'est tout l'art de Jon Cleary que de nous rendre proches et émouvants ces êtres « à part », ce milieu « à part » des grandes courses internationales.



A Jean et John Hanna

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE



Titre :   Le pilote au casque vert
Auteur :   Jon   CLEARY
Edition :   ROBERT LAFFONT
30, rue de l'Université
PARIS

(THE GREEN HELMET)

roman traduit de l'anglais
par YVES RIVIÈRE

© Jon CLEARY et Robert LAFFONT.


Printed in Belgium

ACHEVE D'IMPRIMER
LE 24 AVRIL 1958
SUR LES PRESSES DE
GERARD & Cie A
VERVIERS   (BELGIQUE)


N° d'Editeur : 1002

Reliure :   Broché sur carton souple, illustré couleurs in recto.
Nombre de pages : 278, feuilles coupées main.       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   280 grammes     Format :   190 x 140 x 18 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Le pilote au casque vert, by Jon CLEARY   page 95


  Le moteur de l'A70 n'était pas jeune, mais il tournait bien et il répondait sous le pied. On sentait que Richie avait travaillé dessus. Tandis que Ham prenait la route d'Aylesury, Sophie, à côté de lui, était stupéfaite de voir avec quelle concentration et quelle aisance en même temps il conduisait. Il conduisait très décontracté, loin du volant, dans un style qu'elle devait apprendre plus tard être le style italien; et en même temps, il ne laissait échapper aucun détail des réactions de la voiture à ses appels du frein et du volant. Comme toutes les femmes lorsqu'elles voient pour la première fois leur homme en train de faire ce qu'ils aiment, elle était fascinée. Un homme au travail, en train de faire ce qu'il aime et connaît parfaitement, n'est plus le même que celui qu'elles voient tous les soirs dans leur foyer.
  Et puis, au bout d'un moment, Sophie ne pouvait plus rien voir. Elle pleurait; ils marchaient à 130 sans rien pour les protéger du vent.
  « Je suis folle, se dit-elle; je suis comme une gosse! Rouler à tombeau ouvert sur une grand-route! En Amérique, nous serions déjà en prison! »
  Puis Ham ralentit et se tourna vers elle pour la première fois depuis qu'ils étaient partis :
  - Oh! je suis désolé. J'aurais dû prendre des lunettes pour vous aussi!
  Elle lui sourit à travers ses larmes.
  - C'est fini? Si ça recommence, je crois que je vais prendre un bus pour rentrer. Un gros bus genre Cadillac.
  - C'est fini, dit-il en souriant. Il faudra que je l'essaye encore, mais quelque part où je puisse la pousser. Mais je pense que ça doit pouvoir aller. Rentrons. On va voir ce que votre père a décidé.
  Pendant qu'ils rentraient, Sophie lui demanda :
  - Où m'emmenez-vous dîner? J'aimerais aller quelque part à la campagne. Dans une vieille auberge anglaise avec quelques fantômes d'anciens chevaliers.
  - Je ne vous garantis pas les chevaliers, dit-il, mais je connais une auberge qui vous plaira. Mais votre père? Pour vous dire franchement la vérité, je n'avais pas envisagé de l'emmener avec nous.
  Mais quand ils se retrouvèrent à Chalfont, les deux problèmes, celui du financement de Richie, le plus important, et celui du dîner, étaient résolus.
  - C'est tout arrangé, dit Richie. Joe m'a demandé de venir dîner à Londres avec lui. Il faut qu'on discute encore un peu.
  Il grimaça un sourire à Ham, sa figure ronde tout épanouie, et enleva sa combinaison.
  - Je rentre à Londres avec toi. J'ai prévenu Kitty que je ne dînerais pas à la maison.
  - Tu ne rentres pas avec moi, dit Ham. Tu n'as qu'à prendre M. Bartell avec toi dans la Standard. J'emmène Sophie dîner à Amersham, expliqua-t-il à Bartell. Elle veut faire la connaissance de quelques chevaliers.
  Richie alla chercher sa veste et la Standard. On aurait dit que l'une et l'autre avaient été faites sur mesure pour lui. Bartell se plia en deux pour entrer dans la petite voiture.
  - Une voiture de gosse, dit-il. Voilà ce qu'on dirait chez nous; une voiture de gosse.
  Sa tête émergea par la portière et il dit à Han :
  - Je crois que votre idée n'est pas si mauvaise, Rafferty. Je me sens rajeuni de vingt-cinq ans.
  - Quelle impression ça te fait, papa? demanda Sophie.
  - Epatant, dit-il.
  Et il ajouta en la regardant :
  - Et toi, comment te sens-tu?
  - Epatant, dit-elle, et elle mit sa main dans celle de Ham.
  Tandis que la Standard démarrait, ils entendirent Bartell qui disait :
  - Tu sais quoi, Richie? Eh bien! ça serait pas mal si deux petits gars comme toi et moi, on pouvait asseoir les grosses légumes sur leur derrière.
  - Tu rigoles, Joe! Des petits gars comme toi et moi! Toi avec des millions de dollars, et moi avec des dettes jusqu'au cou!
  Ils entendirent Richie éclater de rire; mais il ne riait pas seulement parce qu'il trouvait drôle ce que venait de dire Bartell; il riait surtout parce qu'il était heureux.
  - Si on offrait maintenant à Richie son billet pour l'Australie, dit Ham, je crois qu'il refuserait!




COUVERTURES   année 1958



Le pilote au casque vert, by Jon CLEARY       Le pilote au casque vert, by Jon CLEARY


            Vous lirez aussi :

LE CERCLE INFERNAL
par Hans Ruesch

;


COMMENTAIRES   en ligne


Le pilote au casque vert, by Jon CLEARY
www.amazon.fr




ANNEXE



Le pilote au casque vert, by Jon CLEARY
Editeur :   Robert Laffont
A.S.I.N :   2221019172




LIENS



Wikipédia 
Jon CLEARY

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog