Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:13

Le robinson suisse, by R. WYSS



Présentation de l'Editeur


  ROBINSON CRUSOÉ n'avait d'autre souci, dans son île, que d'assurer sa propre subsistance, de se défendre contre une nature hostile et de résister au terrible ennui de la solitude. Mais qu'adviendrait-il d'un pauvre naufragé, jeté avec sa femme et ses quatre enfants sur une terre inconnue? Le Robinson Suisse imaginé par R. Wyss se trouve dans une semblable situation, obligé de faire face à toutes les responsabilités qui incombent à un chef de famille et qui se trouvent ici multipliées par la détresse. Il doit s'efforcer constamment de protéger les siens de mille dangers, il leur construit un toit, il veille à ce que chacub ne manque jamais de rien; il organise la vie familiale à quelques milliers de kilomètres de son lieu d'origine, en règle les travaux et les divertissements... Tout ceci exécuté avec un courage et une ingéniosité qui prouvent qu'un homme de bon sens, animé par le sentiment du devoir, réussit toujours à se tirer des situations les plus désespérées.
  Les enfants, dès huit ans, trouveront dans cette lecture, avec l'intérêt constant qu'entraînent les péripéties multiples de l'histoire, des leçons d'énergie et de persévérance qui leur seront profitables.



    G. F. 8 à 12 ans





 

FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le robinson suisse
Auteur :   Rodolphe   WYSS
Edition :   ÉDITIONS G.P., 80, RUE SAINT-LAZARRE, PARIS

Adapté par Jean SABRAN

est le vingt-cinquième de la
BIBLIOTHÈQUE ROUGE & OR

Il a été achevé d'imprimer
pour les ÉDITIONS G. P., à Paris
en Janvier 1950
sur les presses de
Gaston Maillet et Cie,
à St-Ouen
Photogravure S. T. O.


ILLUSTATIONS DE GUY SABRAN
Couleurs annotées et noir & blanc pleine page hors-texte et,
noir & blanc in texte.

Une vagué d'une hauteur démesurée enleva les chaloupes   (p. 9).
Je dirigeai la barque vers l'embouchure d'un ruisseau   (p. 12).
Nous arrivâmes à l'extrémité d'un promontoire.   (p. 16).
Les enfants accouraient déjà sur la grève   (p. 24).
Peu à peu l'édifice prit tournure   (p. 32).
La caravane se mit en marche par un temps superbe   (p. 59).
La lueur des flambeaux fit resplendir un spectable féerique   (p. 71).
Ernest et moi nous avancions à grands coups de hache   (p. 88).
La rue s'étendait au loin sur la campagne   (p. 100).
Les antilopes prirent la fuite à notre approche   (p. 119).
La mise à l'eau du kayak fut une petite fête   (p. 125).
Je me sentais encore vigoureux et fort   (p. 152).
Une espèce de pirogue glissait à la surface des flots   (p. 164).
Nous étions saisis d'une émotion extraordinaire   (p. 182).
Le vent du large nous sépara de nos enfants...   (p. 187).


C. O. L. 11.082         Dépôt légal n° 220

© COPYRIGHT 1949 BY EDITIONS G.P., PARIS

Printed in France

Reliure :   Pelline ivoire, plat décoré au balancier
Présentation sous jaquette en couleurs à double volets avec texte
Nombre de pages : 187       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   413 grammes     Format :   145 x 200 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

EXTRAIT   Le robinson suisse, by Rodolphe WYSS   page : 59


Le Robinson Suisse, by Rodolphe WYSS -image-50-150




Le lendemain, comme je l'avais prévu, la mer était couverte de débris qu'il nous fut facile de recueillir. En revenant à Falkenhorst, nous trouvâmes la plupart de nos jeunes arbres courbés par le vent, et je me promis d'aller dès le lendemain couper des bambous de l'autre côté du promontoire de l'Espoir Trompé pour en faire des tuteurs.
  Tout le monde insistant pour faire partie de l'expédition, je consentis donc que le voyage se fît en famille; l'âne et la vache furent attelés à la charrette, nous prîmes avec nous des provisions et une grande toile pour nous servir de tente, car je prévoyais que nous ferions une absence de plusieurs jours, et la caravane se mit en marche par un temps superbe.
  Je la conduisis d'abord à travers les champs de manioc et de pommes de terre; puis nous allâmes faire notre récolte de cire dans les bosquets voisins; nous en remplîmes deux sacs, ainsi qu'un autre de pommes de goyaves, dont ma femme se proposait de nous faire d'excellentes confitures. Après quoi, nous passâmes aux arbres à caoutchouc : j'eus soin de faire quelques entailles à l'écorce et de placer au-dessous des moitiés de calebasses pour recueillir le suc laiteux dont nous avions besoin pour nous faire à tous des chaussures imperméables. Nous entrâmes ensuite dans une plaine fertile et bien située; nous avions d'un côté le champ de cannes à sucre surmonté d'un bois de palmiers; de l'autre, celui des bambous; devant nous, le promontoire de l'Espoir Trompé, et, enfin, la mer immense qui servait de perpective à ce magnifique tableau.
  Nous dételâmes nos bêtes, et l'on se sépara en deux groupes : les uns pour aller aux cannes à sucre, les autres pour couper les bambous. Après la cueillette, le dîner fut avalé de grand appétit, et, comme le soleil descendait rapidement à l'horizon, nous songeâmes à dresser notre tente pour la nuit. Tandis que nous étions occupés à ce travail, notre âne, qui paissait fort tranquillement à quelque distance, poussa un formidable hi-han! partit en lançant des ruades de tous côtés et disparut dans la forêt de bambous. Les chiens que nous lançâmes à ses trousses revinrent bredouille.
  Le lendemain, dès le réveil, je partis à sa recherche avec Rudly, laissant les deux aînés au campement pour garder leur mère et le petit Fritz. Au bout d'une heure de marche, nous retrouvâmes les traces de notre fugitif, mêlées, il est vrai, à celles d'autres animaux de la taille d'un cheval, dont nous aperçûmes un troupeau qui paissait au loin dans la prairie. Comme je voulais les approcher sans être vu en prenant par le plus court, nous traversâmes un bouquet de bambous dont la tige, grosse comme la cuisse d'un homme, avait plus de trente pieds de haut. Toutefois, ce détour faillit nous coûter cher, car, en sortant du fourré, nous nous trouvâmes soudain en face d'un troupeau de buffles sauvages.


Reproduction interdite





ANNEXE


Le robinson suisse, by R. WYSS
Editeur :   Editions G.P. Paris ( 1950)
Collection :   Souveraine
I.S.B.N-10 :   B001D66LDK
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Johann_David WYSS

Wikipédia
Le robinson suisse

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog