Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:42

Les aventures d'Arthur Gordon PYM, by EdgarPOE

Présentation de l'Editeur




N'éant







FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Les aventures d'Arthur Gordon PYM
Auteur :   Edgar   POE
Edition :   ÉDITIONS G. P., 80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS

adapté par PH. MONTRIEUX

est le trente-deuxième
de la
BIBLIOTHÈQUE ROUGE & OR
Série "Souveraine"


C. O. L. 11.0282     ÉDITION 950     Dépôt légal n° 190

il a été achevé d' imprimer
pour les Éditions G. P. à
Paris, en Juillet 1950 sur les presses de
“ LA PHOTOLITH ”
Photogravure S. T. O.



ILLUSTRATIONS DE PIERRE LECONTE
couleurs pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Il racontait des histoires jus'au jour.   p. 13
Il se laissa tomber dans le fond du canot.   p. 17
Mon père recevrait un billet de M. Ross.   p. 25
J'examinais les livres dont Auguste m'avait parlé.   p. 37
« Allons! Haut sur le pont! » cria le second.   p. 57
Le second descendit, ivre comme d'habitude.   p. 69
Jim Bonner, un harponneur, fut jeté par-dessus bord.   p. 89
Peters était bien assez fort.   p. 101
Ces animaux étaient extrêmement soupçonneux.   p. 121
Peters, sautant sur le dos de l'énorme bête...   p. 133
Nous étions armés jusqu'aux dents.   p. 153
La bordée produisit l'effet le plus terrible.   p. 165
Je forçai notre prisonnier de prendre une pagaie.   p. 185
Une figure humaine se dressa...   p. 189


© COPYRIGHT 1949 BY ÉDITIONS G.P., PARIS

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Présentation sous Jaquette à double volets avec texte.
Nombre de pages : 191       TABLE DES CHAPITRES : NON

Poids :   348 grammes    Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   Les aventures d'Arthur Gordon PYM by, Edgar POE   page 22


Les aventures d'Arthur Gordon PYM, by Edgar POE -image-50-150




  J'avais un parent qui vivait à New-Bedford, un M. Ross, chez qui j'avais l'habitude de passer quelquefois deux ou trois semaines. Le brick devair mettre à la voile vers le milieu de juin (juin 1827), et il fut convenu qu'un jour ou deux avant qu'il prit la mer, mon père recevrait, comme d'habitude, un billet de M. Ross, le priant de m'envoyer vers lui pour passer une quinzaine avec Robert et Emmet, ses fils, Auguste se chargea de rédiger ce billet et de le faire parvenir. Ayant donc feint de partir pour New-Bedford, je devais rejoindre mon camarade, qui me préparerait une cachette à bord du Grampus. Cette cachette, m'assura-t-il, serait installée d'une manière assez confortable pour y pouvoir rester quelques jours, durant lesquels je devais ne pas me montrer. Quand le brick aurait fait suffisamment de route pour qu'il ne pût pas être question de retour, alors, dit-il, je serais formellement installé dans toutes les jouissances de la cabine; et quant à son père, il rirait de bon cœur de ce joli tour. Nous rencontrerions bien assez de navires par lesquels je pourrais faire parvenir une lettre à mes parents pour leur expliquer l'aventure.
  Enfin, la mi-juin arriva, et tout était suffisamment mûri. Le billet fut écrit et envoyé; et, un lundi matin, je quittai la maison, feignant de me rendre au paquebot de New-Bedford. Cependant, j'allai tout droit à Auguste, qui m'attendait au coin d'une rue. Il entrait dans notre plan primitif que je me tiendrais caché jusqu'à la brune, et qu'alors je me glisserais à bord du brick; mais, comme nous avions en notre faveur un brouillard épais, il fut convenu que je ne perdrais pas de temps à me cacher. Auguste prit le chemin de l'embarcadère, et je le suivis à quelque distance, enveloppé dans un gros caban de matelot qu'il avait apporté avec lui, pour rendre ma personne difficilement reconnaissable. Juste comme nous tournions au second coin, après avoir passé le puits de M. Edmund, qui apparut, se tenant droit devant moi et me regardant en plein visage? Mon grand-père lui-même, le vieux Peterson!
  « Eh bien! Eh bien! dit-il après une longue pause. Gordon! Dieu me pardonne! A qui ce paletot crasseux que vous avez sur le dos?
  - Monsieur! répliquai-je, prenant, aussi bien que je le pouvais, pour les besoins de la circonstance, un air de surprise offensée, et parlant sur le ton le plus rude qu'on puisse imaginer, Monsieur! vous faites erreur, que je crois; mon nom, avant tout, n'a rien de commun avec Goddin, et je désire pour vous que vous y voyiez un peu plus clair et que vous ne traitiez pas mon caban neuf de paletot crasseux, drôle! »


Reproduction interdite





ANNEXE



Les aventures d'Arthur Gordon PYM, by Edgar POE
Editeur :   Editions G. P. Paris Bibliothèque Rouge et Or (1950)
A.S.I.N :   B006DXN2E4
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Edgar POE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog