Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 10:26

Les aventures du Capitaine CORCORAN, by Alfred ASSOLLANT

Présentation de l'Editeur


  Quel écolier de 10 ans ne connaissait, vers 1880, le merveilleux récit d'Alfred Assollant :
    « Les Aventures
  du Capitaine Corcoran »,
  Marin de Saint-Malo, Corcoran est un jeune savant hindouiste, il vient quérir une mission à l'Académie des Sciences de Lyon, avec sa fidèle tigresse, Louison, qui y sème l'épouvante. Il n'en ira pas moins chercher le manuscrit des Lois de Manou au royaume des Mahrattes, au cœur de l'Inde mystérieuse. Il y trouve le roi Holkar en guerre avec la compagnie des Indes. Il est ébloui par la beauté de la princesse Sita, sa fille, qui est enlevée par le traître Rao, emportée en otage au camp anglais.
  Ill va la délivrer, avec Louison, et il défendra le royaume. Ses armes sont surtout ses dons de force physque, d'intelligence et de cœur. Il est vainqueur après d'extraordinaires aventures. Mais le roi Holkar est blessé à mort et lui lègue sa fille et son royaume. Corcoran épouse la belle Sita et devient roi.
Magnifiquement illustré par Claude Delaunay ce récit passionnera les jeunes à partir de 10 ans.




G à partir de 10 ans.


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Les aventures du Capitaine CORCORAN
Auteur :   Alfred   ASSOLLANT
Edition :   ÉDITIONS G. P., 80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS.(9e)



est le soixante-quinzième de la
BIBLIOTHÈQUE ROUGE & OR
Série "Souveraine"


C. O. L. 11.0282     Photogravure S. T. O.     Dépôt légal N° 403

il a été achevé d' imprimer
pour les
ÉDITIONS G. P. à PARIS
en Juin 1954
sur les presses de
LA PHOTOLITH



ILLUSTRATIONS DE CLAUDE DELAUNAY
couleurs pleine page hors-texte anotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Je me contentai de laver la plaie avec soin.   p. 29
La table était dressée près d'un jet d'eau.   p. 59
Ali avait reçu un coup de poignard.   p. 77
Il tira un coup de révolver par la fenêtre.   p. 104
Tous trois traversèrent l'espace découvert.   p. 129
Les cipayes avaient mis le feu aux tentes.   p. 151
L'Angleterre vengerait ma mort.   p. 159
Il répondit par des serments de fidélité.   p. 177
Tous deux montés sur l'éléphant Scindiah...   p. 185


Copyright 1954 by Éditions G.P., Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Présentation sous Jaquette à double volets avec texte.
Nombre de pages : 188       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   348 grammes   Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   Les aventures du Capitaine CORCORAN by, Alfred ASSOLLANT   page 51


Les aventures du Capitaine CORCORAN, by Alfred ASSOLLANT -image-50-150




  LA table était dressée dans une cour intérieure, près d'un jet d'eau qui rafraîchissait l'air sous la voûte étoilée du ciel. Holkar, sa fille aux yeux de lotus et le capitaine Corcoran étaient seuls assis à la mode européenne. Une vingtaine de serviteurs servaient et desservaient autour d'eux. Les convives mangeaient en silence avec la gravité des souverains d'Asie.
  A côté d'eux, Louison, couchée entre son maître et la belle Sita, recevait d'eux sa nourriture et promenait de l'un à l'autre ses regards caressants.
  Sita, reconnaissante du service rendu et fière de l'obéissance de la tigresse, la traitait comme un lévrier favori, lui prodiguait le sucre et les flatteries; et Louison, trop intelligente pour ne pas comprendre les bonnes intentions de Sita, lui témoignait sa reconnaissance en remuant doucement la queue et en allongeant voluptueusement le cou lorsque la jeune fille posait sa main sur la tête de sa nouvelle amie.
  Enfin Holkar fit un signe; les esclaves se retirèrent et le llaissèrent seul avec sa fille et Corcoran.
  - Capitaine, dit Holkar en tendant la main à celui-ci, vous venez de sauver ma vie et mon trône. Comment pourrai-je vous en témoigner ma reconnaissance.
  Corcoran leva la tête d'un air étonné.
  - Seigneur Holkar, dit-il, le service que je vous ai rendu est si peu de chose, qu'en vérité nous ferons mieux, vous et moi, de n'en rien dire. Dans tous les cas, la meilleure part en revient à Louison qui a montré dans toute cette affaire un tact et une délicatesse qu'on ne saurait trop louer. Elle avait mal déjeuné. Elle avait faim. Elle était, quoique tigresse, d'une humeur de dogue. Vous veniez de tirer sur elle un coup de pistolet... Je ne vous le reproche pas. C'est l'effet d'une erreur bien excusable... Vous l'aviez manquée; elle aurait pu ne faire de vous qu'une bouchée. Elle a su contenir son appétit, réprimer ses passions brutales. C'est beaucoup, si vous songez à la mauvaise éducation qu'elle avait reçue dans les forêts de Java... Sur ces entrefaites, un coquin ameute vos cipayes, ce qui, entre nous, ne me paraît pas difficile, et les lance contre vous. Là-dessus, vous voulez sortir du palais et vous faire égorger comme un poulet; mais Louison devine votre dessein; elle s'élance, elle saisit le malheureux Rao par derrière, aux environs de la ceinture... (hélas! je crains bien qu'il ne puisse plus jamais s'asseoir) et elle le dépose à vos pieds... Franchement, s'il y a un bienfaiteur ici, c'est Louison. Pour moi, je n'ai fait que suivre le chemin tracé par elle.


Reproduction interdite





ANNEXE



Les aventures du Capitaine CORCORAN, by Alfred ASSOLLANT
Editeur :   Editions G. P. Paris Bibliothèque Rouge et Or (1950)
A.S.I.N :   B0018JN022
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Alfred ASSOLLANT

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog