Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 20:24

 

 

Les chênes qu'on abat..., by André MALRAUX



Présentation de l'Editeur


 

    André Malraux va revoir le général de Gaulle retiré à Colombey. Pareilles rencontres ne sont pas fréquentes dans les siècles : Napoléon ne dictait qu'à des secrétaires tandis que Chateaubriand ne visitait que Charles X. Ici nous avons face à face un homme qui a pesé sur l'Histoire et un écrivain qui, maître de son art, nous rapporte leur dialogue.
    C'est un texte qui a peu de précédents car Voltaire a oublié la conversation de Frédéric comme Diderot celle de Catherine II.
    On sait combien Malraux met d'acuité à questionner le destin mais soupçonnait-on comment, dételé de ses tâches, de Gaulle s'interrogeait? L'action passée ou la neige d'aujourd'hui, les souvenirs de Staline ou la figure de saint Bernard, tout est prétexte à réflexion.
    Ces pages, plus qu'aucunes confidences, éclairent de Gaulle de l'intérieur. Nous apercevons les pentes de son esprit et de son âme telles qu'il les a laissé voir à son ami en s'avançant vers sa fin.

Jean GROSJEAN.


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE



Agrandir

Titre :   Les chênes qu'on abat...
Auteur :   André   MALRAUX
Edition :   GALLIMARD     nrf   

Dépôt légal : 1er trimestre 1971.    
N° d'édition : 15707.

Cet ouvrage
a été achevé d'imprimer
sur les presses de l' imprimerie Floch
à Mayenne le 10 mars 1971.

Imprimé en France


Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation
résevés pour tous les pays, y compris l'U. R. S. S.

© André Malraux 1971.

Reliure :   Relié sur carton souple à double volets.
Nombre de pages : 235         TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   250 grammes             Format :   120 x 185 mm
I.S.B.N :   NON       Code Barre = EAN :   NON


COMMENTAIRE en ligne



Les chênes qu'on abat..., by André MALRAUX
www.amazon.fr

CITATION



Oh! Quel farouche bruit font dans le crépuscule
Les chênes qu'on abat pour le bûcher d'Hercule!

Victor Hugo


ANNEXE




Editeur :   Gallimard nrf, (1971)
A.S.I.N :   B003BQAFFK
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR



  • LA TENTATION DE L' OCCIDENT,   Grasset.
  • LES CONQUÉRANTS,   Grasset.
  • LA VOIE ROYALE,   Grasset.
  • LA CONDITION HUMAINE,   Gallimard.
  • L'ESPOIR,   Gallimard.
  • ANTIMÉMOIRES I,   Gallimard.
  • LE TRIANGLE NOIR,   Gallimard.

  •     *
  • LES VOIX DU SILENCE,   Gallimard.
  • SATURNE,   essai sur Goya, Gallimard.
  • LA MÉTAMORPHOSE DES DIEUX,   Gallimard.

  •     *
        En préparation :
  • Oraisons funèbres (Gallimard).
  • Antimémoires II (Gallimard).



  • EXTRAIT   Les chênes qu'on abat... by, André MALRAUX   page 55





      Ce que signifiait le général de Gaulle pour les Français qui le suivaient était clair? Soit; un des hommes sans lesquels la France serait différente de ce qu'elle est. Mais pour tous les autres? Pour le Tiers Monde, il a incarné l'indépendance, et pas seulement la nôtre; il a rétabli la France qu'avaient aimée jadis tant de nations, et non une France Über alles; il a été le défendeur de l'Afrique, et, à la fin du Viêt-nam. Il a rendu la France une force liée à lui, et d'abord à notre faiblesse : on l'a écouté, contre les colosses, parce qu'il ne pouvait menacer personne. Mais rien de tout cela, ni même tout cela, n'explique l'enthousiasme de l'Iran, la considération de Mao - ni l'instituteur mexicain qui dit à Joxe, venu visiter son petit musée : « Adieu, serviteur d'un héros... » L'instituteur n'appelle pas héros le général de Gaulle, parce qu'il approuve sa politique. Le personnage qu'il appelle héros appartient à l'imaginaire. Son action ne vient pas des résultats qu'il atteint, mais des rêves qu'il incarne et qui lui préexistent. Le héros de l'Histoire est le frère du héros de roman; un chevalier n'est pas un reître. La crucifixion révèle la royauté du sacrifice. Bien entendu, le héros de l'Histoire n'agit pas si clairement, et sa gloire tient souvent aux sentiments épars qu'il ordonne. La gloire d'Alexandre va de soi (le plus grand conquérant du monde occidental), pas celle de César; mais le meurtre de César assure sa gloire. Si la défaite de Napoléon ne détruit pas sa légende, c'est que Sainte-Hélène fait de lui le compagnon de Prométhée. Il était devenu Napoléon quand il avait cessé d'être Bonaparte, comme Michel-Ange était devenu Michel-Ange lorsqu'il avait cessé d'être M. Buonarotti : ce que j'ai dit autrefois.




    LIENS



    Wikipédia
    André MALRAUX

    Biographie
    André MALRAUX

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog