Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 14:52

Les coups d'épée de M. de la GUERCHE, by Amédée ACHARD



Présentation de l'Editeur


COMPLOTS, enlèvements, mission périlleuse en Suède, siège de La Rochelle, que d'occasions pour le comte Armand de la Guerche, le protestant, et son inséparable ami, le catholique Renaud de Chaufontaine, de tirer l'épée, d'abattre les ennemis, d'être vaincu aussi... Mais alors, gare à la revanche : les deux amis sont tenaces, fiers, subtils... Ils ont seize ans! l'âge où l'on rêve à toutes les épopées... et même au plus doux et au plus chevaleresque des sentiments. La belle Adrienne de Souvigny est là, si svelte et si délicate que le comte de la Guerche ne peut rester insensible à tant de charme. Malheureusement, Adrienne a deux autres prétendants, et des plus vindicatifs! Pauvre Armand! Il est en butte à la plus infernale machination. Pourra-t-il regagner la France, vaincre les conjurés de La Rochelle, revenir en Suède épouser Adrienne?...
  Que d'aventures connaîtront les héros de cette grande épopée qui rappelleront au lecteur d'Arragnan, Fanfan la Tulipe...

FICHE TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   Les coups d'épée de M. de la GUERCHE
Auteur :   Amédée   ACHARD
Edition :   HACHETTE  

BIBLIOTHÈQUE DE LA JEUNESSE

ILLUSTRATIONS DE JEAN RESCHOFSKY
noir & blanc pleine page in texte annotées

LE SOIR ELLE S'ENDORMIT DANS LES BRAS DE SON PETIT COUSIN.   p. 13
MAITRE HANS ESSAYA DE TIRER SA RAPÈRE.   p. 69
ARMAND-LOUIS ET ADRIENNE CHEVAUCHÈRENT SILENCIEUSEMENT...   P. 99
IL SAISIT AU CORPS MATHÉUS.   p. 125
RENAUD TENAIT LA BARRE DU GOUVERNAIL.   P. 153
« AH MOI! » CRIA-t-ELLE ENCORE.   p. 191
IL ALLAIT PÉRIR SOUS LES COUPS D'UN CAVALIER CROATE.   p. 217
ILS FIRENT MAIN BASSE SUR LES CANTONNIERS.   p. 235


Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris-Coulommiers
- 1105-I-4-1955 -

- Dép. lég. 4121 - 2e tr.56

Poids :   181 grammes     Nombre de pages : 254

Copyright, 1955, by Librairie Hachette.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur couverture carton souple
IMPRIMÉ EN FRANCE
IMP DE MATTEIS-PARIS

Présentation sous jaquette illustrée couleurs à double volets avec texte
- Imprimé en France - Imp. Henry Maillet , Paris

TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur






EXTRAIT   Les coups d'épée de M. de la GUERCHE, by Amédée ACHARD   page 58


Les coups d'épée de M. de la GUERCHE, by Amédée ACHARD -image-50-150




Maître Hans frissonna, mais au milieu de son épouvante une idée lui traversa le cerveau : ne pouvait-on pas commencer par faire montre d'un courage sans pareil, quitte à capituler après si la bravoure ne produisait aucun effet?
  « Et s'il me plaît de me taire », s'écria maître Hans qui mit la main sur la garde de sa rapière de l'air d'un Titan, « connaissez-vous ici quelqu'un qui soit de taille à me faire parler?
  - Carquefou! cria Renaud.
  - Monsieur le marquis.
  - As-tu un bout de corde dans ta poche?
  - Toujours.»
  Carquefou étala sur la table deux armes de bonne corde de chanvre, mince, ronde et bien solide.
  « C'est tout neuf », ajouta-t-il.
  Maître Hans essaya de tirer sa rapière hors du fourreau, mais la rapière résista à ce dernier efort de sa vaillance aux abois.
  « Finissons! dit Renaud qui lui saisit le bras; regarde cette corde : si dans trois minutes tu n'as pas commencé ta confession, on te la passera autour du cou, et si dans cinq minutes tu ne l'as pas terminée, je serrerai cette corde si bien et si fort, que tu n'auras plus l'occasion de boire du petit vin d'Anjou.
  - Et si tu parles, cette bourse est à toi!» continua M. de la Guerche en jetant sur la table une petite bourse de soie qui rendit un son clair.
  Maître Hans ragarda tristement du côté de la cruche : Carquefou la vidait à petits coups; l'écuyer soupira et porta ses yeux sur la bourse : l'or brillait entre les mailles de soie.
  « Une minute! dit Renaud.
  - Ah! Seigneur!» murmura maître Hans, qui pensait à M. de Pappenheim.
  Son regard timide interrogea la fenêtre, elle était fermée; il tourna les yeux vers la porte, elle était close, et la mère Frisotte chantait dans la pièce voisine.
  « Deux minutes! répéta Armand-Louis.


Reproduction interdite


ANNEXE



Les coups d'épée de M. de la GUERCHE, by Amédée ACHARD
Editeur :   Hachette Bibliothèque de la Jeunesse (1955)
A.S.I.N :   B0000DXKUJ
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR


dans la même collection :


LES CHEVAUCÉES DE M. DE LA GUERCHE

LA FIANCÉE DE M. DE LA GUERCHE


LIENS



WIKIPÉDIA
Amédée ACHARD

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog