Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:21

Les petites filles modèles, by Comtesse de SEGUR

 

Présentation de l'Editeur




Néant






PRÉFACE


     
  Mes Petites Filles modèles, ne sont pas une création; elles existent bien réellement : ce sont des portraits; la preuve en est dans leurs imperfections mêmes. Elles ont des défauts, des ombres légères qui font ressortir le charme du portrait et attestent l'existence du modèle. Camille et Madeleine sont une réalité dont peut s'assurer toute personne qui connaît l'auteur.

      COMTESSE DE SÉGUR,
          née Rostopchine.





FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Les petites filles modèles
Auteur :   Comtesse de   SEGUR     NEE   ROSTOPCHINE
Edition :   CASTERMAN  

Collection Comtesse de Ségur

Illustrations de JOBBÉ-DUVAL
Couverture de Marcel MARLIER
noir & blanc pleine page annotées in texte.

Marguerite s'entêta à garder sa poupée.   p. 59
Approchez, petite voleuse; pourquoi avez-vous bu le vin?   p. 77
On lui fit prendre une tasse de tilleul.   p. 93
Et poussant un gémissement douloureux, elle ferma les yeux...   p. 107
Je vous dis de ramasser ces papiers, mademoiselle.   p. 101
...le tapage devint tel, que toute la maison vint savoir la cause de ce bruit.   p. 121
C'était une cabane, une hutte de bûcheron...   p. 131
Ah çà! mes mignonnes, où faut-il vous mener?   p. 149
Marguerite se dressa sur la pointe des pieds pour l'embrasser.   p. 159


Imprimé en Belgique par Casterman. S. A. Tournai   septembre 1983     N° édit.-impr. 2646.
Dép. lég. 4e trimestre 1979 : D. 1981/0053/22

Déposé au Ministère de la Justice, Paris
(loi n° 49.956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse)



Reliure :   Cartonnée;  illustrée couleurs en recto
par Marcel MARLIER
Nombre de pages : 190       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   198 grammes                    Format :   120  x  170 mm
I.S.B.N :   2-203-13512-3               Code Barre = EAN :  NON


Livre épuisé chez l' Editeur




EXTRAIT   Les petites filles modèles, by Comtesse de SÉGUR   page 98


Les petites filles modèles, by Comtesse de SEGUR -image-50-150




  MADAME DE FLEURVILLE.   -   Non, Madeleine, je veux qu'elle reste seule jusqu'à ce soir; elle est encore trop en colère pour t'étonner; j'irai lui parler dans une heure.

Et Mme de Fleurville alla avec Camille et Madeleine rejoindre Mme de Rosbourg; les petites étaient tristes; c'est en jouant avec leurs poupées, elles pensaient combien on était plus heureuse quand on est sage.
Pendant ce temps, Sophie, restée seule dans le cabinet de pénitence, pleurait, non pas de repentir, mais de rage; elle examina le cabinet pour voir si on ne pouvait pas s'en échapper : la fenêtre était si haute que, même en mettant la chaise sur la table, on ne pouvait pas y atteindre; la porte, contre laquelle elle s'élança avec violence, était trop solide pour pouvoir être enfoncée. Elle chercha quelque chose à briser, à déchirer : les murs étaient nus, peints en gris; il n'y avait d'autre meuble qu'une chaise en paille commune, une table en bois blanc commun; l'encrier était un trou fait dans la table et rempli d'encre; restaient la plume, le papier et le livre dans lequel elle devait copier. Sophie saisit la plume, la jeta par terre, l'écrassa sous ses pieds; elle déchira le papier en mille morceaux, se précipita sur le livre, en arracha toutes les pages, qu'elle chiffonna et le mit en pièces; elle voulut aussi briser la chaise, mais elle n'en eut pas la force et retomba par terre haletante et en sueur. Quand elle n'eut plus rien à casser et à déchirer, elle fut bien obligée de rester tranquille. Petit à petit, sa colère se calma, elle se mit à réfléchir, et elle fut épouvantée de ce qu'elle avait fait.
« Que va dire Mme de Fleurville? pensa-t-elle, quelle punition va-t-elle m'infliger? car elle me punira certainement... Ah bah! elle me fouettera. Ma belle-mère m'a tant fouettée que j'y suis habituée. N'y pensons plus, et tâchons de dormir...»

Sophie ferme les yeux, mais le sommeil ne vient pas; et elle est inquiéte; elle tressaille au moindre bruit; elle croit toujours voir la porte s'ouvrir. Une heure se passe, elle entend la clef tourner dans la serrure; elle ne s'est pas trompée cette fois : la porte s'ouvre, Mme de Fleurville entre. Sophie se lève et reste interdite. MMe de Fleurville regarde les papiers et dit à Sophie d'un ton calme :
« Ramassez tout cela, mademoiselle. »
Sophie ne bouge pas.
« Je vous dis de ramasser ces papiers, mademoiselle » , répéta Mme de Fleurvillle.

Sophie reste immobile. Mme de Fleurville, toujours calme : « Vous ne voulez pas, vous avez tort : vous aggravez votre faute et votre punition. »

Mme de Fleurville appelle : « Élisa, venez, je vous prie, un instant. »
Élisa entre et reste ébahie devant tout ce désordre.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Les petites filles modèles, by Comtesse de SEGUR       Les petites filles modèles, by Comtesse de SEGUR




COMMENTAIRE en ligne


Les petites filles modèles, by Comtesse de SÉGUR
www.amazon.fr


ANNEXE



Les petites filles modèles, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   Casterman (4 mai 1993)
Collection :   Collection Comtesse de Ségur
A.S.I.N :   2203135123
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Comtesse de SÉGUR

Bibliographie de
Comtesse de SÉGUR

Photos Galerie
Comtesse de SÉGUR   CASTERMAN

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans SEGUR Comtesse de
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog