Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 17:04

 

Mon château des Baléares, by SAINT-MARCOUX

 

Présentation de l'Editeur


  Parce que, au cours d'une vente aux enchères, Florence n'a pu résister à l'achat d'un tableau, parce que Alain, son frère, travaille dans une galerie de peinture, les deux jeunes gens vont être entraînés, en compagnie de leur mère, dans une bien belle aventure... Kaspéro, le peintre que tout le monde croit mort, vit-il encore? L'œuvre achetée par Flo a-t-elle été peinte par un remarquable faussaire? Les différentes pistes conduisent aux Baléares, c'est pour toute la famille l'occasion d'y passer des vacances ensoleillées et inattendues!...






F. G. à partir de 12 ans







FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Mon château des Baléares
Auteur :   SAINT-MARCOUX
PRIX MONTYON DE LITTÉRATURE DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE
GRAND PRIX DE LITTÉRATURE DU SALON DE L'ENFANCE 1954
GRAND PRIX “ LA JOIE PAR LE LIVRE ” 1959 (JURY FILLES)

Edition :   ÉDITIONS G. P.
DEPARTEMENT DES PRESSES DE LA CITE

est le deux cent soixante-troisième de la
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR

Série Souveraine


    Dépôt légal n° 1760 - 3e trimestre 1968         Novembre 1968

il a été imprimé
par l'Imprimerie G. Maillet et Cie
à Saint-Ouen

Photogravure S. T. O.



ILLUSTRATIONS DE MICHEL GOURLIER
couleurs pleine page hors-texte et,
couleurs et noir & blanc in texte.

© 1968 Éditions G.P., Département des Presses de la Cité, Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Présntation sous Jaquette à double volets .
Nombre de pages : 186       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   362 grammes   Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   Mon château des Baléares by, SAINT-MARCOUX   page 34


Mon château des Baleares, by SAINT-MARCOUX-image-50-150




  Un long hiver pluvieux s'achevait quand on reparla de Kaspéro à la table des Cortès. Faute de rebondissements, l'intérêt de l'affaire s'émoussait quelque peu lorsque Alain rentra un soir de Toulouse, très excité.
  Le jeune homme y était allé porter à un client de sa galerie des toiles de grande valeur. A présent, il racontait :
  - Je me promenais dans le hall de l'hôtel où je devais passer la nuit quand j'aperçus accroché au mur, juste à ma gauche...
  - Un Kaspéro! fit en chœur la famille, fourchette en l'air.
  - Oui, mes enfants. Un superbe, qui représentait un paysage méditerranéen. Alors vous pensez bien que de ma voix la plus suave je me suis empressé de demander au directeur s'il le possédait depuis longtemps. Un an? Bon! Mais, après qu'il m'eut spontanément précisé qu'il ne l'avait pas acheté, je me suis senti gêné pour continuer à le questionner, comme ça, tout de go... Un homme d'un abord plutôt glacial.
  Son frère s'étant arrêté, Florence eut une moue de déception.
  - Tu deviendras peut-être un brillant expert, Alain, mais je te trouve assez lamentable dans le rôle de fin limier, lui lança-t-elle. Moi, j'aurais...
  Agacé, Alain l'interrompit :
  - Oui, toi, tu aurais... Toi qui n'es pas capable d'interpeller pour un renseignement un passant à la mine rébarbative! Enfin! Avant de pousser plus loin mes investigations, il fallait que je sache si le tableau était une œuvre du Neuf ou de l'Ancien, ce qui ne se détermine pas à vue de nez, nous en avons eu la preuve. Mais allez donc piquer un tableau dans un lieu de cette sorte, très fréquenté, sans risquer d'être pris pour un maniaque ou un vandale... Ah! si vous m'aviez vu avec mon air trop indifférent pour l'être réellement, ma petite épingle discrètement serrée entre le pouce et l'index... Quel métier! Bref, je parvins à l'enfoncer, et ce matin elle y était encore, l'épingle.
  Mme Cortès commençait à s'intéresser vivement.
  - As-tu pu obtenir d'autres détails avant de partir?
  - Oui, en expliquant que j'étais courtier en tableaux, ce qui est presque la vérité. D'où j'appris, écoutez ça, que ce Kaspéro-là avait été retenu par l'hôtel en même temps que les bagages d'un client qui s'en allait sans payer. Un étranger, un Américain. Et il était arrivé à Toulouse par avion, directement des...
  - Baléares! compléta Florence.


Reproduction interdite





DU MÊME AUTEUR



AÉLYS ET LA CABRE D'OR
ÉGLANTINE DES CHEMINS
FANCHETTE
LA ROSE D'ARGENT
DOUCETTE AU CŒUR D'OR
LA DUCHESSE EN PANTOUFFLES
LE SECRET DE PIERRES-NOIRES
LE VOLEUR DE LUMÈRE
LES CHAUSSONS VERTS
L'ESCALIER BLEU
L'OUBLIÉE DE VENISE
PRINCESSE CACTUS



 

ANNEXE



Mon château des Baléares, by SAINT-MARCOUX
Editeur :   Editions G. P. Paris   Presses de la Cité (1958)
A.S.I.N :   B0014PR70G
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Jany SAINT - MARCOUX

Œuvres de
SAINT - MARCOUX

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog