Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 16:18

Parti de Liverpool..., by Edouard PEISSON


Présentation de l'Editeur




Néant




A MARGUERITE SETY




FICHE TECHNIQUE DU LIVRE



Titre :   Parti de Liverpool...
Auteur :   Edouard   PEISSON
Edition :   HACHETTE

Bibliothèque verte

ILLUSTRATIONS DE RESCHOFSKY
noir & blanc pleine page in texte, annotées.

« NOMMEZ UN AUTRE COMMANDANT! »   page 17
IL FIT UN SIGNE D'UN BRAS DRESSÉ...   page 39
IL SUIVIT UN INSTANT LE MANÈGE DES GRAISSEURS   page 61
QUELLE BORDÉ D'INJURES LORSQU'UN VAPEUR LES SERRAIT DE TROP PRÈS...   page 95
LE MATELOT ÉTENDIT LE BRAS ET SIGNALA PAR DEUX COUPS DE CLOCHE...   page 115
HERWICK DIT : « ICEBERG »   page 135
« L'EAU », DIT-IL.   page 157
IL COMPRIT QUE SEUL, IL NE POURRAIT JAMAIS ARRÊTER L'ASSAUT...   page 177


Imprimé en France
BRODARD  &  TAUPIN
Coulommiers-Paris
- 8825-11- 1952 -
- Dépôt légal 1242 -


Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright 1935 by Librairie Hachette.


Reliure :   Cartonnée en percaline verte
Nombre de pages : 189        TABLE   des   MATIÈRES : NON

Poids :   205  grammes     Format :   120 x 170 x 16 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON


Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Parti de Liverpool..., by Edouard PEISSON   page 37


Parti de Liverpool..., by Edouard PEISSON -image-50-150

  Les matelots qui passaient dans la coursive s'arrêtaient :
  « Vous nous quittez, lieutenant? »
  Les mécaniciens étaient montés de leur machine; le chef avait montré sa tête de rat.
  Puis, tous l'avaient accompagné jusqu'à la coupée, l'un portant le sac, un autre les manteaux de caoutchouc, un troisième les bottes, un quatrième la boîte à sextant. On lui tendait les mains et les paquets; il n'avait plus su comment faire pour dire au revoir à tous, et son départ s'était effectué dans une grande confusion et avec beaucoup d'éclats de rire. Le brusque démarrage l'avait assis brutalement sur un banc; lorsqu'il s'était tourné, le Mount-Everest était déjà à cinquante mètres, et les silhouettes de ses camarades accoudés au bordage, fumant leur pipe, impassibles en apparence, étaient noyées dans une brume froide et toute chargée de gouttelettes d'eau. Il fit un signe d'un bras dressé, auquel tous répondirent, puis regarda vers l' Etoile-des-Mers dont l'imposante masse noire se détachait sur un ciel gris foncé et sur un fond de coques, de cheminées, de grues et de mâts.
  ...Le garçon frappa à sa porte, entra dans la cabine et posa sur le bureau une théière d'argent qui laissait échapper une vapeur dont Simon apprécia le parfum, et se retira.
  Simon se dressa du divan, but tout brûlant une tasse de thé, en regardant sa cabine : « Bigre, se dit-il, on est bien servi ici. Ah! Pauvre Mount-Everest, combien de fois ai-je été obligé de descendre à l'office, de faire bouillir de l'eau et de préparer moi-même l'infusion? »
  La peinture laquée des cloissons était impeccablement blanche et brillante. La couchette, large et garnie d'une chaude couverture et de rideaux à fleurs, le bureau, le fauteuil, les deux chaises, une toilette à fermeture compliquée, ornée d'appareils en cuivre, de carafes et de verres de cristal, étaient vernis. Un lustre était suspendu au centre et une lampe-veilleuse était fixée sur une étagère sur laquelle Simon se mit tout de suite à ranger ses livres. Son sac de matelot, ses deux valises de cuir, éraflées et couvertes d'étiquettes, faisaient piètre figure au milieu de la pièce.
  « Au diable tout cela, pensa-t-il, ce n'est bon qu''à vous amollir. » Mais tout en regrettant son vieux Mount-Everest « envahi par les cancrelats », « si bas de plafond qu'il se cognait la tête chaque fois que le matelot le réveillait brusquement », et dont « les cabines ne pouvaient contenir plus d'un homme à la fois », il ressentait le confortable de son nouveau logement.


Reproduction interdite





COMMENTAIRE en ligne



Parti de Liverpool..., by Édouard PEISSON
www.amazon.fr


ANNEXE



Parti de Liverpool..., by Édouard PEISSON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1 janvier 1952)
A.S.I.N :   B003X7DC7K




LIENS



Wikipédia
Édouard PEISSON

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog