Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 15:14

Quatre filles sur un mur, by Renée MANIERE


Présentation de l'Editeur


      Quatre fillettes pleines d'entrain arrivent pour trois moins de vacances chez leur grand-mère. En attendant leur cousin, elles découvrent de l'autre côté du mur, au lieu de la jungle qu'elles connaissaient les vacances précédentes, un jardin et un castel propres et bien entretenus. Cependant, les petites filles doivent se contenter de s'asseoir sur le mur mitoyen pour découvrir ce qui se passe à côté. Elles devinent un mystère qui entoure une enfant malade, et, leur imagination aidant, elles se donnerons la mission de sauver la petite séquestrée.
  Ce roman est plein d'entrain, de fraîcheur, de mystère et de poésie. Grâce à l'amour de Guitton pour la nature, et de Poussette pour les animaux, les jeunes lectrices apprendront bien des choses. Elles verront aussi que les bons petits diables qui peuplent ce roman ont un cœur d'or et n'hésitent pas à porter secours à une fillette malheureuse. Elles constaterons que le mal le plus cruel est bien celui que se fait à lui-même un cœur qui se referme et qu'au contraire c'est en pensant aux autres que l'on retouve la joie de vivre.



F. 8 à 12 ans

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Quatre filles sur un mur
Auteur :   Renée   MANIÈRE
Edition :   ÉDITIONS G. P.,
80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS (9è)

est le troisième de la
COLLECTION DAUPHINE

Dépôt légal N° 519     3è trimestre 1957

il a été imprimé
par P. Dupont
à Paris

ILLUSTRATIONS DE G.   DE SAINTE-CROIX
couleurs pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Bonne-Maman disparut sous cette marée affectueuse. (p. 23)
De là elles dominaient le château. (p. 55)
Elles filaient, heureuses d'être libres. (p. 81)
La pluie, ça fait doux... comme des plumes d'oiseau. (p. 107)
Son regard glissa vers ce mur, où elle devinait des présences. (p. 143)
Susy la Rouquine sanglotait, le visage défait par les larmes. (p. 123)
Douce! tu es là... (p. 181)
Ahn hésita, timide pour la première fois. (p. 243)


© 1957 by Éditions G. P. Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Nombre de pages : 250       TABLE DES CHAPITRES : NON

Poids :   290 grammes   Format :   125 x 180 mm
I.S.B.N :   NON             Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur
Valeur sur le Web selon état : Mai 2013 de 1Euro à 1Euro 50


EXTRAIT   Quatre filles sur un mur, by Renée MANIÈRE page 52


Quatre filles sur un mur, by Renée MANIERE -image-60-150




  C'était une montagne pour rire, une colline en gradins, presque derrière le jardin de Bonne-Maman. Mais, abrupte et rocailleuse, elle prenait, au-dessus de la plaine, un relief étonnant. Elle surplombait aussi la propriété voisine d'une falaise verticale où s'accrochait le lierre noir.
  - Nous aurons de là-haut un bon poste d'observation.
  Elles serrèrent sur leurs jambes encore trop blanches les lacets rouges des sandales et s'élevèrent par la piste tracée, vrai passage de chèvre, entre des ronciers où rougissaient des mûres.
  - C'est presque de l'alpinisme!
  Sous leurs pieds des pierres se détachaient, qui roulaient jusqu'au chemin du bas, de plus en plus bas, et déjà invisible.
  - On va arriver au ciel si on continue, prophétisa Guittou.
  Un dernier ressaut du terrain, un dos d'âne sur lequel des pins jouaient de l'orgue, et dans lequel une cigale faisait un trou dans le bleu quand l'orgue se taisait, et le vide se creusa partout, autour, au-dessus d'elles, à leur donner le vertige.
  Guittou, un peu pâle et essoufflée, se laissa tomber sur l'épais tapis d'aiguilles sèches. Elle comprimait de ses mains fluettes sa poitrine étroite et ses yeux se cernaient de mauve.
  - Qu'as-tu? Tu es malade?
  Rayonnantes de santé et de force, les jumelles s'étonnaient de cette faiblesse. La petite souleva ses minces épaules.
  - C'est mon cœur. Il tape fort comme un petit poulet enfermé dans sa coquille... On croirait qu'il veut sortir lui aussi.
  - Ça te fait souvent ça? s'informa Maïté.
  - Quelquefois, avoua-t-elle.
  - Il faut le dire à Bonne-Maman.
  - Non! Oh non! Je finirai bien par l'apprivoiser... Ça a passer... Voyez, ça passe.
  Ses pommettes rosissaient et sa respiration courte se régularisait, devenait plus profonde.
  - Bon. Nous allons jusque-là.
  Les aînées montrèrent la pente en à-pic sur le Castelet; elles sourirent à la petite.
  - Reste ici, nous te dirons ce que nous aurons vu.
  Guittou secoua négativement la tête.
  - Quand je serai reposée je viendrai vous rejoindre.

  Elles étaient couchées sur la terre chaude et crissante qui embaumait la résine. De là, elles dominaient le château qui émergeait d'un fouillis de verdures légères, offrant à leur regard ses tourelles en poivrière et la nappe ardoisée de ses toits. Le large perron, qui, l'an d'avant, se perdait dans les herbes et des monceaux de feuilles mortes, festonnait ses degrés blancs d'éclatantes fleurs pourpres; des lauriers-roses en pleine floraison bordaient l'allée jusqu'à la grille. Les fenêtres s'ouvraient toutes grandes, lui donnant un air vivant et joyeux qui cadrait mal avec la solitude et le mystère qui l'enveloppaient.
  - Il n'y a personne.
  - C'est le château de la Belle au Bois Dormant.


Reproduction interdite





ANNEXE



Quatre filles sur un mur, by Renée MANIÈRE
Editeur :   Editions G. P. Paris
A.S.I.N :   B0017XLMME
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Renée MANIÈRE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog