Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 12:52

Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SEGUR

 

Présentation de l'Editeur




Néant








A MON PETIT-FILS

LOUIS DE SÉGUR-LAMOIGNON

  Cher enfant, tu es fort et généreux comme un lion, doux comme un agneau et sage comme un ange. En lisant l'histoire de Giselle, tu te garderas bien de l'imiter; au lieu d'être agneau, elle est loup; au lieu d'être ange, elle est diable. Je ne crains donc pas que tu souffres de la comparaison avec cette méchante petite fille. Il faut en remercier ton Papa et ta Maman, qui t'élèvent si bien qu'on ne te voit pas de défauts, et que tes bonnes qualités ressortent dans toute leur beauté.
  C'est ainsi que te juge ma vive tendresse.

      Ta grand'mère qui t'aime,


            COMTESSE DE SÉGUR,
              née ROSTOPCHINE.



FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Quel amour d'enfant!
Auteur :   COMTESSE DE   SÉGUR     NEE   ROSTOPCHINE
Edition :   CASTERMAN

Illustrations de Jobbé-Duval
Couverture de Marcel Marlier

noir & blanc pleine page, in texte annotées.

On a été chercher les sergents de ville.   (p 49)
Mon pauvre papa, je vous demande de laisser maman me gronder!   (p. 73)
Je vous tiens! Vous allez me mener chez Pierre avant de rentrer chez moi.   (p. 77)
Il la coiffa selon le mauvais goût qu'elle avait montré dans le choix des fleurs.   (p. 85)
On remercia le brave gendarme.   (p. 139)
Vous croyez, Monsieur Julien, qu'il y a du danger?   (p. 151)
Mademoiselle! Arrêtez un instant, je ne peux pas vous suivre.   (p. 157)
Il s'est mis à genoux devant moi...   (p. 175)


Dépôt légal 4e trimestre 1980.   D.   1980/0053/15

Imprimé en Belgique par Casterman. S. A. Tournai,   juillet 1982. N° edit.-impr : 2127.


Reliure :   Cartonnée;  illustrée couleurs en recto
Nombre de pages : 190       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   197 grammes                     Format :   120  x  180 mm
I.S.B.N :   2-203-13516-6                Code Barre = EAN :   NON

 


Livre épuisé chez l' Editeur




EXTRAIT   Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR   page 63


Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SEGUR -image-50-150




GISELLE. - Alors pourquoi me grondez-vous?

LÉONTINE. - Je ne te gronde pas, mon enfant, je te parle. Ce qui est mal, c'est d'avoir l'air de ne plus m'aimer, de n'aimer que papa, de se moquer de ce que je dis, en un mot, d'être impertinente avec moi. Voilà ce qui est mal.

GISELLE. - Vous me refusez ce qui m'amuse; papa veut bien me l'accorder, et vous l'en empêchez. Croyez-vous que ce soit agréable?

LÉONTINE. - Non, ce n'est pas agréable; mais ce n'est pas une raison pour être impertinente envers moi, qui t'aime tant et qui cherche toutes les occasions de te le prouver.

GISELLE. - Oui, joliment! en me grondant et en me punissant.

LÉONTINE. - Ma pauvre Giselle, tu as encore de l'humeur, tu ne sais pas ce que tu dis.

GISELLE. - Je crois bien que j'ai de l'humeur! ma bonne n'a fait que me gronder tout le temps de la promenade.

Léontine, enchantée de donner une satisfaction quelconque à Giselle, se retourna vers la bonne.

LÉONTINE. - Pourquoi, Émilie, grondez-vous Giselle? Elle a pourtant été assez punie pour que vous la laissiez tranquille pendant sa promenade.

LA BONNE. - Mon Dieu, Madame, je ne pouvais pas faire autrement; elle s'amusait à courir après toutes les balles des enfants et à les jeter dans les massifs entourés, dans lesquels Madame sait qu'il est défendu d'entrer; de sorte que tous ces pauvres enfants pleuraient et criaient de tous les côtés; les bonnes étaient furieuses; elles me tombaient sur le dos; je ne pouvais pourtant pas la laisser continuer; on avait été chercher des sergents de ville; Madame pense l'esclandre que cela aurait fait, de voir Giselle emmenée au poste par les sergents de ville.

LÉONTINE. - Vous auriez pu la mener plus loin.

LA BONNE. - C'est ce que j'ai fait, Madame, malgré ses injures et sa résistance; mais plus loin elle a recommencé un autre jeu; elle enlevait et lançait au loin les chapeaux des enfants qui se trouvaient à quelque distance de leurs bonnes; les enfants couraient après leurs chapeaux, les bonnes couraient après leurs enfants, Giselle reprenait les chapeaux pour les lancer plus loin. Madame juge du désordre, des cris, et puis des reproches que j'avais à subir. Il a bien fallu gronder Mlle Giselle et l'emmener encore plus loin. Arrivée près des fontaines, la voilà qui imagine de puiser de l'eau avec la main et d'en jeter sur les passants; un monsieur qui en avait reçu deux fois dans la figure, s'est fâché; il a saisi l'oreille de Mademoiselle et la lui a secouée à me faire peur; je croyais que l'oreille allait lui rester dans la main. Mlle Giselle a crié pendant un quart d'heure; il s'est formé un rassemblement autour de nous; c'est ce qui fait que j'ai abrégé la promenade et que je l'ai ramenée à la maison.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SEGUR       Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SEGUR




COMMENTAIRE en ligne


Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR
www.amazon.fr


ANNEXE



Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   CASTERMAN (4 mai 1993)
Collection :  : Collection Comtesse de Ségur.
A.S.I.N :   2203135166
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Comtesse de SÉGUR

Bibliographie
Comtesse de SÉGUR

Photos Galerie
Comtesse de SÉGUR   CASTERMAN

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans SEGUR Comtesse de
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog