Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 17:38

Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SEGUR
 

Présentation de l'Editeur


DES parents trop faibles gâtent outrageusement leur fille unique...
  De ce point de départ jaillit toute une suite d'aventures pétillantes de vie et de gaieté. La pauvre Giselle s'expose à bien des déboires en cherchant son plaisir. L'âge ne lui apporte pas la raison et il lui faut connaître de vrais malheurs avant de devenir sage. Mais les lecteurs ne s'en plaindront pas, car chcun de caprices de Giselle apporte la joie d'une aventure imprévue et les aventures ne manquent pas à celle que ses parents ont trop souvent appelée « Quel amour d'enfant »

 

 

LOUIS DE SÉGUR-LAMOIGNON

  Cher enfant, tu es fort et généreux comme un lion, doux comme un agneau et sage comme un ange. En lisant l'histoire de Giselle, tu te garderas bien de l'imiter; au lieu d'être agneau, elle est loup; au lieu d'être ange, elle est diable. Je ne crains donc pas que tu souffres de la comparaison avec cette méchante petite fille. Il faut en remercier ton Papa et ta Maman, qui t'élèvent si bien qu'on ne te voit pas de défauts, et que tes bonnes qualités ressortent dans toute leur beauté.
  C'est ainsi que te juge ma vive tendresse.

      Ta grand'mère qui t'aime,


            COMTESSE DE SÉGUR,
              née ROSTOPCHINE.

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 

 


Titre :   Quel amour d'enfant!
Auteur :   Comtesse de   SÉGUR
Edition :   HACHETTE

numéro de référence :   7

NOUVELLE BIBLIOTHÈQUE ROSE     20/1558/4

ILLUSTRATIONS DE A.   PÉCOUD
Couleurs pleine page annotées et,
noir & blanc pleine page annotées.

Giselle eut peur en entrant chez sa mère.   p. 32
GISELLE FIT JAILLIR L'EAU DU ROBINET.   p. 48
GISELLE LANÇAIT EN L'AIR LES CHAPEAUX DE SES AMIES.   p. 60
« Eh bien, sois bonne, sois douce, et tu seras jolie. »   p. 96
MONSIEUR TOCAMBEL.   p. 130
Giselle criait et se débattait.   p. 160
LES ENFANTS BATTIRENT GISELLE.   p. 161
MADAME DE MONTCLAIR ET GISELLE FIRENT DE NOMBREUX ACHATS.   p. 178
GISELLE MONTA LA PREMIÈRE DANS LA VOITURE.   p. 210
Giselle dessinait bien.   p. 224

© Librairie Hachette, 1959.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   cartonnée pelliculée et illustrée couleurs in recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE

Nombre de pages : 256       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   205 grammes     Format :   115 x 165 x 18 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livres épuisés chez l' Editeur

 

EXTRAIT   Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR   page 32


Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR -image-55-150


LA SÉVÉRITÉ DE LÉONTINE


  Une heure après le départ de M. Tocambel la porte s'ouvrit. Pierre entra, s'avança vers Léontine qui s'était levée, la prit dans ses bras et l'embrassa à plusieurs reprises.

  PIERRE
  Pauvre sœur!... Comme te voilà triste et malheureuse! Tu as donc réellement cru que j'avais torturé ta fille?

  LÉONTINE
  Pierre, mon bon Pierre! pardonne-moi! Oui, je t'ai cru méchant, cruel pour ma pauvre Giselle! J'ai cru... »
  Les larmes lui coupèrent la parole; elle serra son frère contre son cœur, et pleura, la tête appuyée sur son épaule.
  « Si tu savais, continua-t-elle, combien il m'est difficile et douloureux de croire Giselle coupable de mensonge, de méchanceté, de fausseté. J'aime tant cette enfant, la seule, hélas! que le bon Dieu m'ait donnée.

  PIERRE
  Je comprenbds, chère Léontine, je comprenbds tout; mais, dans l'intérêt même de Giselle, il faut que tu saches ce qui s'est passé ce matin; tu verras ensuite ce que tu dois croire et ce qui te reste à faire. Asseyons-nous et écoute-moi. »
  Pierre raconte exactement la scène qu'il avait eue avec Giselle, et ce qui s'était passé auparavant. Léontine pleura beaucoup. Quand il eut terminé son récit, elle l'embrassa affectueusement et lui dit :
  « Mon bon Pierre, rends-moi un grand service : va chercher Giselle, amène-la-moi et reste là pour me donner le courage dont j'ai besoin et que je demande au bon Dieu. »
  Pierre lui serra les mains et alla chercher Giselle.

  PIERRE
  Ta mère te demande, Giselle; viens au salon.

  GISELLE
Pas avec vous, toujours.

  PIERRE
  Si fait, avec moi. Ta maman le veut.

  GISELLE, avec malice
  Maman le veut!... Elle le veut si je veux.

  PIERRE
  Tu te trompes, ma fille. Je te répète que ta maman le veut... Entends-tu? Elle le veut... et tu vas venir. »
  Le ton ferme de Pierre décida Giselle à obéir de bonne grâce; elle ne voulait pas que sa mère la crût capable de résistance ouverte à la volonté de son oncle. Elle se leva et le suivit.
  Giselle eut peur en entrant chez sa mère; le doux et affectueux sourire avait fait place à une expression froide et sévère. Giselle s'arrêta au milieu de la chambre.
  « Approche, Giselle. Pierre, viens t'asseoir près de moi. »
  Léontine se recueillit un instant, le visage aché dans ses mains qui tremblaient visiblement.
  « Giselle, dit-elle d'une voix pleine de tristesse et de douceur, Giselle, tu m'as trompée; mon frère m'a tout raconté. Il a eu cent fois raison; ta conduite a été très mauvaise; elle m'a beaucoup affligée. Tu as perdu ma confiance; à l'avenir je ne croirai plus à tes paroles; je sais maintenant avec quel aplomb tu sais mentir. Ma trop grande indulgence fera place à la sévérité. Va dans ta chambre et reste avec ta bonne; tu y dîneras seule; je ne veux pas te voir jusqu'à demain.

  GISELLE
  Maman, ma bonne petite maman, je vous aime tant! Pardonnez-moi, je ne savais plus ce que je vous disais en revenant de chez mon oncle; je ne recommencerai pas, je vous assure. Croyez-moi, ma bonne petite maman, et laissez-moi avec vous. »
  Giselle se jeta à genoux et baisa les main de sa mère, qu'elle voyait fléchir et s'attendrir.
  Léontine, irrésolue, regarda Pierre; il lui serra la main et lui dit tout bas :
« Courage, ne cède pas. »
  Léontine soupira, retira la main que baisait Giselle et lui dit avec froideur :
  « Je ne te crois pas, Giselle. Obéis, et va-t'en. Quand je te verrai corrigée, je te rendrai ma confiance et ma tendresse. Pierre, mon ami, emmène-la et reviens près de moi. »
  Pierre s'empressa de faire sortir Giselle qui essaya de résister en se cramponnant à la robe de sa mère; mais elle n'osa pas faire une scène de violence et se laissa emmener.
  « C'est vous, dit-elle à son oncle, quand la porte fut refermée, c'est vous qui avez donné des conseils à maman. Sans vous elle n'aurait pas eu le courage de me renvoyer.

  PIERRE
  Tu ne te trompes pas, Giselle; elle a écouté mes conseils et ceux de notre ancien ami M. Tocambel; et, bien mieux, elle est décidée à les suivre à l'avenir; ainsi je t'engage à changer de conduite et de sentiments, si tu ne veux pas voir diminuer de jour en jour sa tendresse pour toi. »
  Giselle ne répondit pas; elle résolut de ramener sa mère pae ses câlineries et de se faire protéger par son père.
  Pierre revint près de sa sœur, qu'il trouva désolée et inquiète. Il la rassura sur l'état de Giselle, l'approuva, l'encouragea à tenir bon et la quitta au moment où M. de Gerville rentrait.


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES   année 1964


 

Quel amour d'enfant! by, Comtesse de SÉGUR       Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SEGUR

 


Dép. lég. 2039 - 2e tr. 64

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur - Relieur
Paris-Coulommiers
03.021 - XXIV - 6 - 1146

© Librairie Hachette, 1930.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

 

 

COUVERTURES   année 1971


 

Quel amour d'enfant! by, Comtesse de SÉGUR       Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR

 


1223-5   -   Dépôt légal n° 3581, 2° trimestre 1971.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 15-05-1971.
20 - 05 - 1558 - 14     Quatorzième tirage dans la collection   NOUVELLE BIBLIOTHÈQUE ROSE

© Librairie Hachette, 1959.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

 

 

COMMENTAIRES   en ligne



Quel amour d'enfant! by, Comtesse de SÉGUR
www.amazon.fr

 

 

 

ANNEXE



Quel amour d'enfant!, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   Hachette Bibliothèque rose (1972)
A.S.I.N :   B002T8CH4S

 

 

 

LIENS UTILES



Wikipédia  
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur

Wikipédia  
Quel amour d'enfant!

Forum Livres Enfants
Comtesse de Ségur et ses œuvres

 

 

Retour accueil

 

 

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Z
c'est très très très bellllllllllllllllllllllllleeeeeeeeeeeeee
Répondre

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog