Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 15:32

Robinson Crusoé, by Daniel DEFOE



Présentation de l'Editeur




 . L'OUVRAGE de Daniel de Foe, célèbre romancier anglais du XVIIIè siècle, offre ceci de particulier que son inspiration n'est pas purement imaginaire et qu'il relate dans ses grandes lignes l'aventure d'un marin écossais, Alexandre Selkirk, abandonné en plein Océan Pacifique, sur les côtes de l'île Juan Fernandez.
  Prisonnier d'une terre inhospitalière, le malheureux Robinson Crusoë refuse d'abdiquer sa dignité d'homme et de retourner à la sauvagerie. Faisant appel à toutes ses connaissances pratiques, il entreprend avec beaucoup d'ingéniosité les besognes les plus diverses, sans jamais se laisser abattre par le sentiment de son effroyable solitude. La Providence lui envoie bientôt un compagnon, le bon sauvage Vendredi, dont le dévouement lui permet d'échapper aux multiples dangers qui guettent l'homme dans cette nature hostile. Luttant sans cesse pour leur sauvegarde et leur subsistance, tous deux mèneront une existence passionnante et mouvementée, jusqu'au jour où le navire tant attendu viendra les arracher à leur prison.
  ROBINSON CRUSOE est un de ces maîtres-livres que l'on propose tout naturellement à l'appétit de connaissance des plus jeunes; à travers une affabulation prenante, il s'en dégage une leçon de sagesse, d'énergie et de longue patience qui touchera les petits lecteurs de 8 ans aussi vivement que leurs aînés.



    G. F. 8 à 14 ans





 

FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Robinson Crusoé
Auteur :   Daniel   DEFOË
Edition :   ÉDITIONS G.P., 80, RUE SAINT-LAZARRE, PARIS

Adapté par CHIEZE

est le douzième de la collection “ BIBLIOTHÈQUE ROUGE & OR ”

Il a été achevé d'imprimer
pour les ÉDITIONS G. P., à Paris
en avril 1949
sur les presses de l'Imprimerie MAILLET et Cie à St-Ouen
Photogravure S. T. O.


Illustrations de CHIEZE
Couleurs pleine pleine page annotées hors-texte et,
noir & blanc in texte.

Il fit tirer le canon pour demander du secours   (p. 13).
- Si vous approchez je vous casse la tête   (p. 17).
Je m'instruisisde la manière de faire le sucre.   (p. 25).
Je m'élançai en avant tant que je pus.   (p. 37).
Je fis une espèce de hutte pour me loger cette nuit-là   (p. 47).
J'étais abondamment pourvu pour ma subsistance   (p. 57).
Je plantai deux rangs de fortes palissades.   (p. 69).
Je me tins le nez sur la fumée.   (p. 81).
Je ne mis guère moins de trois mois à travailler.   (p. 89).
J'employai beaucoup de temps à faire un parasol.   (p. 101).
Je découvris les marques d'un pied nu.   (p. 109).
Je pouvais épier tous leurs mouvements.   (p. 121).
Je vis neuf sauvages assis en rond.   (p. 129).
Il prend un de mes pied et le pose sur sa tête.   (p. 133).
Je fus touché des transports de l'amour filial.   (p. 153).
Je vis clairement un vaisseau à l'ancre.   (p. 165)
Mes gens poussèrent le premier cri.   (p. 183)
Ceux de la seconde chaloupe montèrent du côté de la proue.   (p. 189)
- Mon cher libérateur, voilà votre vaisseau.   (p. 193)
Je leur laissai mes armes.   (p. 199)
C'est ainsi que j'abandonnai l'île...   (p. 203)


C. O. L. 11.082     Imprimé en France     Dépôt légal n° 179

© COPYRIGHT 1949 BY EDITIONS G.P., PARIS

Printed in France

Reliure :   Cartonnée
Présentation sous jaquette à double volets avec texte.
Nombre de pages : 202       TABLE DES CHAPITRES : NON

Poids :   413 grammes     Format :   145 x 200 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

EXTRAIT   Robinson Crusoé, by Daniel DEFOË   page : 33


Robinson Crusoé, by Daniel DEFOE -image-50-150




Nous eûmes une navigation heureuse jusqu'au Brésil; et au bout d'environ vingt-deux jours nous arrivâmes à la baie de Tous-les-Saints.
  Je ne saurais trop louer la générosité avec laquelle le capitaine me traita. Premièrement, il ne voulut rien prendre pour mon passage; il ordonna qu'on me rendît exactement tout ce que j'avais à bord, et acheta tout ce que je voulus bien vendre, comme une caisse de bouteilles, deux de mes fusils et ce qui me restait de cire. En un mot, je fis de tout ce que je possédais environ deux cents pièces d'or. Ce fut avec ces fonds que je débarquai au Brésil.
  Peu de temps après, le capitaine me recommanda à un fort honnête homme, tel qu'il était lui-même, qui possédait une plantation et une fabrique de sucre. Je vécus quelque temps dans a maison, et par ce moyen je m'instruisis de la manière de cultiver la canne et de faire le sucre. Or, voyant dans quelle aisance vivaient les planteurs, et avec quelle facilité ils faisaient fortune, je résolus, si je pouvais obtenir une licence, de m'établir dans ce pays et de devenir planteur comme les autres; me proposant en même temps de chercher les moyens de tirer de Londres les fonds que j'y avais laissés, et de les employer à l'amélioration de mon établissement. J'avais un voisin portugais qui était né à Lisbonne, de parents anglais; son nom était Wells et ses affaires se trouvaient à peu près dans la même situation que les miennes. Je l'appelle mon voisin, parce que sa plantation touchait la mienne, et que nous vivions en fort bonne intelligence. Nous n'avions qu'un petit fonds l'un et l'autre, et ne plantâmes, à proprement parler, durant près de deux ans, que pour nous procurer de quoi vivre. Mais au bout de ce terme nous commençâmes à faire des progrès, et notre terre devint productive, tellement que, la troisième année, nous plantâmes du tabac, et eûmes chacun une grande pièce de terre toute prête pour y recevoir des cannes à sucre l'année d'après. Mais nous avions besoin d'aide; et je sentais, plus vivement que jamais, combien j'avais eu tort de me défaire de mon garçon Xuri.


Reproduction interdite





ANNEXE


Robinson Crusoé, by Daniel DEFOË
Editeur :   Editions G.P. Paris ( 1949)
Collection :   Souveraine
I.S.B.N-10 :   B004QZ7NKK
Robinson crusoé


LIENS



Wikipédia
Daniel DEFOË

Wikipédia
Robinson Crusoé

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog