Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 07:47

Romain Kalbris, by Hector MALOT

 

Présentation de l'Editeur



Néant



 

FICHE TECHNIQUE DU LIVRE N° 01


Agrandir


Titre :   Romain KALBRIS
Auteur :   Hector   MALOT
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHEQUE   VERTE

ILLUSTRATIONS DE JEAN BERNARD
noir & blanc pleine page in texte, annotées.

LE BRICK LUTTAIT AU MILIEU DES VAGUES. p. 23
J'ACCOMPAGNAI M. DE BIHOREL DANS SA PROMENADE. p. 45
MON ONCLE ME GUIDA EN ME TENANT PAR LA MAIN. p. 59
J'AVAIS ÉTABLI MA CUISINE SUR LA PLAGE. p. 97
LE LION SE DRESSA SUR SES DEUX PATTES DE DERRIÈRE. p. 131
NOUS NOUS BLOTTIMES AU PIED D'UN TALUS. p. 173
MON AMI TURC ME FIT REVENIR A MOI. p. 237
CE TABLEAU REPRÉSENTE NOTRE MAISON. p. 251


Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
361 - 6 - 1491



Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachete, 1937.

Reliure :   Cartonnée percaline verte
Nombre de pages : 254       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   221 grammes       Format :   12 x 17 cm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Romain KALBRIS, by Hector MALOT   page 43


Romain Kalbris, by Hector MALOT -image-50-150




  «Mon garçon, me dit M. de Bihorel, dès le jour de mon arrivée, je n'ai pas l'intention de faire de toi un Monsieur, c'est-à-dire un notaire ou un médecin, mais tout simplement un marin qui soit un homme. Il y a plus d'une façon de s'instruire, on peut s'instruire en jouant et se promenant. Ce système est-il de ton goût? »
  J'avais été un peu surpris d'apprendre que l'éducation pouvait se faire même en jouant. Je le fus bien plus quand il me mit à l'œuvre, c'est-à-dire dans l'après-midi même.
  Je l'accompagnais dans sa promenade sur la côte, et, tout en marchant, il me faisait causer; nous étions entrés dans un petit bois de chênes.
&nbsp « Qu'est-ce que c'est que ça? dit-il en me montrant des fourmis qui traversaient le chemin.
  - Des fourmis.
  - Oui, mais que font-elles?
  - Elles en portent d'autres.
  - Non, tu vas les suivre jusqu'à leur fourmilière; tu les regarderas et tu me diras ce que tu auras vu; si tu ne remarques rien qui t'étonne, tu reviendras demain, après-demain, jusqu'à ce que tu aies observé quelque chose.»
&nbsp Après deux journées passées autour de la fourmilière, je vis qu'il y avait des fourmis qui ne faisaient absolument rien, tandis qu'il y en avait d'autres qui travaillaient sans cesse, et qui même donnaient à manger aux paresseuses.
  « C'est bien, me dit-il, quand je lui communiquai le résultat de mes observations : tu as vu le fait principal, cela suffit. Ces fourmis qui ne font rien ne sont pas des malades ou des invalides, comme tu crois; ce sont les maîtres de celles qui travaillent et qui sont des esclaves. Sans le secours de ces esclaves, elles seraient incapables d'aller chercher leur nourriture. Cela te surprend; il en est pourtant quelquefois de même dans notre monde; il est encore quelques pays où il y a des hommes ne faisant rien qui sont nourris par ceux qui travaillent. .....................

Reproduction interdite





ANNEXE



Romain KALBRIS, by Hector MALOT
Editeur :   Hachette (1933)
Collection :  Bibliothèque verte
A.S.I.N :   B00481UIAY
www.amazon.fr


LIENS




Wikipédia
Hector Malot

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog