Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 21:40

SAINT-GERMAIN ou la négociation, by Francis WALDER



Présentation de l'Editeur


  Henri de Malassise et le baron de Biron, authentiques négociateurs de la paix de Saint-Germain, qui fut signée en 1570, sont aux prises avec deux gentilshommes huguenots. Les feintes, les manœuvres, les compromis auxquels ils recourent, pour la possession de deux villes. Sancerre et Angoulême, constituent la matière de ce récit, beaucoup plus psychologique qu'historique. Une femme y paraît, assez énigmatiquement, noue une intrigue et disparaît lorsque le traité est conclu et que finit le livre.

  L"auteur s'est souvenu de diverses missions internationales qu'il a accomplies durant sa carrière. Souhaitant d'en tirer les leçons et de les faire revivre, il a placé son expérience dans le cadre d'un traité historique. En fait, ce qu'il nous offre, c'est un « portrait du négociateur ». Il montre ses finesses, ses roueries, ses astuces. Sous la prudence des personnages et la sobriété du récit, on entrevoit des passions immenses et féroces. Francis Walder a peut-être écrit, avec Saint-Germain ou la Négociation, la « Princesse de Clèves » de la diplomatie.


  Francis Walter est né à Bruxelles en 1906. Il a fait carrière dans l'armée belge. Officier supérieur d'artillerie, il fut délégué auprès de plusieurs organismes internationaux, à Londres et à Paris. Il a publié deux essais philosophiques : L'Existence profonde et Les Saisons de l'Esprit.




AVERTISSEMENT DE L'AUTEUR


  Je l'avoue, certains souvenirs de comités, nationaux et internationaux, auxquels je pris part, ne sont pas étrangers à la composition de ce livre. A Londres, à Paris, en diverses langues, les réunions se sont succédé au cours de ces années qui me paraissent déjà lointaines. Les délégations se rencontraient autour des tables vertes, et leurs débats n'auraient pu aboutir si chacune n'était entrée en séance avec un plan et une tactique propres. Les tours et les finesses où les conduisaient ces tactiques m'ont souvent donné à penser qu'un portrait du négociateur était à faire.

................

  Oui, j'ai fait un roman de cette chose en apparence la plus sèche, la plus impersonnelle du monde : le débat d'un traité. C'est que dans les coulisses jouaient des ressorts vivants, et ce qui vit est romanesque. On pouvait s'y attendre, ce sont des hommes qui sont en scène. Quant au narrateur, si j'ai noirci son caractère, si généralement j'ai insisté sur la duplicité des personnages, c'est que le roman appelle ce genre d'accentuation. La distribution ainsi donnée, et plus appuyée que nature, il restait à la lancer dans les procédures qui sont d'usage depuis qu'on négocie, pour voir jouer les ressorts plus ostensiblement que dans le réel. Je m'y suis amusé.
  Puissiez-vous de même...

Francis WALDER




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   SAINT-GERMAIN ou la négociation
Auteur :   Francis   WALDER
Edition :   GALLIMARD     nrf
5, rue Sébastien-Bottin, Paris VIIè

177è édition

roman

ACHEVÉ D'IMPRIMER SUR LES PRESSES
DE L'IMPRIMERIE FIRMIN-DIDOT ET Cie
AU MESNIL-SUR-L'ESTRÉE (EURE), LE
DIX-SEPT DÉCEMBRE MIL NEUF
CENT CINQUANTE-HUIT.


Dépôt légal : 2è trimestre 1958

N° d'édition : 6673 - N° d'impression : 5652

Imprimé en France.

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation
réservés pour tous les pays, y compris la Russie.
© 1958, Librairie Gallimard.

Reliure :   Broché sur carton souple.
Nombre de pages : 202         TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   190 grammes             Format : ;  120 x 185 mm
I.S.B.N :   NON       Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   SAINT-GERMAIN ou la négociation, by Francis WALDER   page 64



  Je proposai alors de prendre ferme une des deux villes, et de mettre à l'étude le choix de celle qu'on y accouplerait.
  - D'accord, dit monsieur de Mélynes, prenons Sancerre.
  - D'accord, dit monsieur d'Ublé, prenons Angoulême.
  Ils avaient parlé presque en même temps, et s'aperçurent bien qu'ils ne pouvaient en rester là. Monsieur de Mélynes fit un geste arrondi.
  - Ou Angoulême, dit-il. Mais pour ma part j'estime que Sancerre, ville stratégique, convient mieux en la circonstance.
  Monsieur d'Ublé gonfla les joues et prit un air soucieux.
  - Ou Sancerre, dit-il à son tour. Mais j'avais pensé qu'Angoulême, plus importante et mieux assise, fournirait une meilleure base.
  C'est ainsi que j'appris ce qui peut-être aurait dû me frapper dès le début. Loin de s'entendre, comme je le croyais, pour présenter une défense répartie de leurs positions, messieurs de Mélynes et d'Ublé n'étaient pas d'accord sur ce qu'il convenait de réclamer et d'obtenir. Dans le champ que leur avait laissé l'amiral de Coligny, chacun avait poussé de son côté, et ils étaient venus à Saint-Germain sans avoir pu résoudre leur différend. C'était monsieur d'Ublé que visait l'œil mauvais de monsieur de Mélynes quand celui-ci défendait Sancerre, et lorsque monsieur d'Ublé se fâchait pour Angoulême, c'était à son partenaire qu'il en avait.




COUVERTURE   année 1958



SAINT-GERMAIN ou la négociation, by Francis WALDER       SAINT-GERMAIN ou la négociation, by Francis WALDER



COMMENTAIRE en ligne



SAINT-GERMAIN ou la négociation, by Francis WALDER
www.amazon.fr


ANNEXE



SAINT-GERMAIN ou la négociation, by Francis WALDER
Editeur :   Gallimard (1958)
A.S.I.N :   B0019U855W
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR



L'EXISTENCE PROFONDE (1953)   (Aubier).
LES SAISONS DE L'ESPRIT (1955)   (Aubier).


LIENS



Wikipédia
Francis WALDER

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE NET
  • CONSUS - FRANCE  NET
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog