Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 15:01

 

Sarah et le lieutenant français, by John FOWLES

 



Présentation de l'Editeur


  En un temps apparemment innocent - 1867, l'année qui vit paraître le tome premier du Capital et où l'on parle volontiers de Malthus ou de Darwin - et dans une Angleterre qui se sait immobile - celle de Victoria - les falaises herbeuses qui entourent la petite cité de Lyme Régis, face à la mer, vont être le théâtre d'une rencontre amoureuse bouleversante : celle de Sarah Woodruff, jeune préceptrice qui se déclare déshonorée par un lieutenant français et dont il est dit « qu'aucun homme soucieux de sa réputation ne voudrait qu'on le voit en compagnie de cette femme marquée au rouge », avec Charles Smithson, rentier et collectionneur de fossiles marins, par ailleurs fiancé à Ernestina Freeman, « délicate aphrodite de sucre filé ».
  L'affrontment sera partout : dans les salons de la tyrannique Mrs Poulteney, dans le cabinet de travail du Dr Grogan, dans les cuisines, sur la lande inculte où l'on ne se croise jamais impunément. Le scandale effondrera ce petit monde tranquille, à l'image de la mer fouillant les éboulis crayeux non loin de l'endroit où Sarah se fera entendre, presque de force, par Charles. Mais, comme le dit John Fowles, « les gens de l'époque victorienne momifiaient leurs sentiments dans d'étranges bandelettes », et Charles en fin de compte - serait-ce une autre Éducation sentimentale? se retrouvera face à une ultime image de son amour dont on pourrait dire à la fois qu'elle est ambiguë et dévastatrice.

 

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Sarah et le lieutenant français
Auteur :   John   FOWLES
Edition :  : ÉDITIONS DU SEUIL
27, rue Jacob, Paris VI e

roman

TRADUIT DE L'ANGLAIS
PAR GUY DURAND


Titre original : The French Lieutenant's Woman

Collection « Points Romans », 1981


© 1969 by John Fowles
© Éditions du Seuil, 1972,
  pour la traduction française

Imprimé en France 1-72.3

IMPRIMERIE OFFSET-AUBIN A POITIERS (1-82)

- Dépôt légal 1er TRIM 1972. N° 2923-3   (10513)

Reliure :   Broché sur carton souple
IMP GROU-RADENEZ - PARIS 6
Présentation sous jaquette à double volets avec texte.
Imprimé en France   2-82
Nombre de pages : 472       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   480 grammes           Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   2-02-001583-8     Code Barre = EAN :   NON

Prix Neuf Editeur = 59 F

 

EXTRAIT   Sarah et le lieutenant français, by John FOWLES page 167


Portrait-70-150




  Elle se tenait, de biais, à l'extrêmité ombreuse du tunnel de lierre. Elle ne se retourna pas. Elle l'avait découvert tandis qu'il montait à travers les frênes. La journée était claire, un ciel sans nuages avec une tiède brise du sud-ouest. Partout des vols de papillons, couleur soufre ou blancs veiné d'orange et de vert, d'une espèce dont l'existence fut récemment jugée incompatible avec de profitables récoltes, et en conséquence presque entièrement exterminée. Leurs danses avaient accompagné Charles tout au long du chemin près de la laiterie et à travers bois; et l'un d'eux, à présent, comme une brillante flammèche sulfureuse, tournait dans l'éclaircie lumineuse derrière la silhouette sombre de Sarah.
  Charles s'arrêta avant de s'enfoncer sous le vert assombri des retombées de lierre, et promena un regard soupçonneux sur les alentours afin de s'assurer que personne ne l'avait aperçu. Les branches des hêtres géants, encore dépourvues de verdure, s'entrecroisaient dans une perpective boisée et déserte
  Elle ne se retourna pas avant qu'il fut tout proche; et même alors, il ne rencontra pas son regard. Au contraire, elle chercha dans la poche de son manteau, et silencieusement, les yeux baissés, lui tendit un autre « test », comme s'il s'agissait là d'une offrande propitiatoire. Charles le prit, mais d'un air embarrassé.
  - Il faut que vous me laissiez vous offrir pour ces « tests » la même somme que je les aurais payés à la boutique de Miss Anning.
  Sur ce, elle releva la tête et leurs regards enfin se rencontrèrent. Il vit alors qu'il l'avait offensée. A nouveau il éprouva l'impression inexprimable d'être dépassé, et de la décevoir de façon incompréhensiblle. Mais cette fois l'impression le rappela à lui, c'est-à-dire à l'attitude qu'il avait décidé d'adopter; car cette rencontre se situait deux jours après la conversation avec le docteur Grogan. La remarque de celui-ci sur la priorité que les vivants devraient avoir sur les morts avait porté fruit, si bien que Charles découvrait à cette aventure une raison à la fois scientifique et humanitaire. Il avait eu suffisamment de franchise vis-à-vis de lui-même pour reconnaître qu'à l'inconvenance venait s'ajouter une certaine impression de plaisir; mais il décelait très clairement à présent un élément d'obligation et de devoir. Qu'il fasse lui-même partie du groupe de plus aptes, la chose n'était pas douteuse; mais parmi l'espèce humaine, ceux-ci devaient être chargés, à l'égard des moins aptes, d'une certaine responsabilité.

Affiche du film   La maîtresse du lieutenant français
Photo Maureen Lambray © Artistes Associés


Reproduction interdite




COUVERTURES


 

Sarah et le lieutenant français, by John FOWLES       Sarah et le lieutenant français, by John FOWLES




COMMENTAIRE en ligne



Sarah et le lieutenant français, by John FOWLES
www.amazon.fr


ANNEXE



Sarah et le lieutenant français, by John FOWLES
Editeur :   Éditions du Seuil (1 janvier 1972)
Collection :   Cadre Vert
I.S.B.N :   2020015838
www.amazon.fr


John Fowles


 

  Né en 1926, près de Londres. A fait ses études à Oxford en littérature française. A beaucoup voyagé en Europe, particulièrement en France et en Grèce. Se croit plus influencé par les écrivains français (il parle volontiers de Flaubert) que par ceux de son propre pays. S'intéresse à l'art, l'architecture et l'histoire naturelle.
  Sarah et le lieutenant français est son troisième roman, après L'amateur, publié au Seuil en 1964 (porté à l'écran, par Wyler, sous le titre L'obsédé), The Magus, et un recueil d'essais, The Aristos.
  Sarah et le lieutenant français
(titre anglais : The French Lieutenant's Woman) a été publié dans une douzaine de pays.
  John Fowles vit à Lyme Régis, Dorset, petite cité portuaire qui sert aussi de cadre à son roman.




Citation


 

L'émancipation c'est toujours le retour de
l'homme lui-même à un monde humain
et à un système de relations humaines.

      Marx,   Zur Judenfrage   (1884).


DU MÊME AUTEUR


 

A LA MÊME EDITION
L'amateur (L'obsédé)   roman, 1964


LIENS



Wikipédia
John FOWLES

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog