Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 10:59

Tendres cousines, by Pascal LAINE



Présentation de l'Editeur





Julien saura-t-il conquérir sa cousine Julia? La naïve passion de l'adolescent ne touche guère la jeune fille, et Julien souffre en silence d'être encore un petit garçon pour sa cousine.

Trop jeune? Ce n'est assurément pas ce que pense Mathilde, la brune aux seins généreux. Ni Justine, la rousse. Ni la petite Angèle. Ni la blonde Liselotte. Ni Clémentine, la belle actrice...

Pascal Lainé nous donne avec Tendres cousines un livre espiègle et sensuel, un conte à la manière de Candide, mais sur le mode léger, sans autre philosophie que l'amour juvénile de la vie.

L'auteur de La Dentellière nous emporte à nouveau par la magie de son écriture élégante et limpide, et l'on regrette seulement que les pages courent si vite vers la fin d'une aventure qu'on n'aurait pas voulu quitter.

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir

Titre :   Tendres cousines
Auteur :   Pascal   LAINÉ
Edition :   GALLIMARD     nrf   

roman

Dépôt légal : 2e trimestre 1979.    
N° d'édition : 25339.

Cet ouvrage
a été achevé d'imprimer
sur les presses de l' imprimerie Floch
à Mayenne le 20 juin 1979.

Imprimé en France


Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation
résevés pour tous les pays.

© Éditions Gallimard 1979.

Reliure :   Broché sur carton souple.
Nombre de pages : 230         TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   205 grammes             Format :   120 x 185 mm
I.S.B.N :   NON                       Code Barre = EAN :   NON


COUVERTURES


 

Tendres cousines, by Pascal LAINE       Tendres cousines, by Pascal LAINE




ANNEXE




Editeur :   Edition Gallimard nrf (1 janvier 1979)
A.S.I.N :   B003MX1XI0
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR



L'IRRÉVOLUTION
B.   COMME BARABAS
LA DENTELLIÈRE
SI ON PARTAIT...
LA FEMME ET SES IMAGES   (essai)



EXTRAIT   Tendres cousines, by Pascal LAINÉ   page 73


 



  Et elle sortit, laissant Julien dans la plus pénible confusion.
  Non! Il ne devait pas laisser entrer Mathilde. Mais elle n'oserait pas monter chez lui! Julien avait déjà entendu parler à mots couverts des satyres, des obsédés, de ces « malheureux » que les femmes rencontrent parfois dans les endroits déserts, exhibant les grotesques attributs d'un désir malade. Et lui, Julien, était désormais de ceux-là!
  Il se morfondait ainsi quand Mathilde (c'était elle, certainement! Que venait-elle faire? Comment avait-elle pu?) frappa deux coups à la porte et entra sans attendre la réponse, son plateau à la main.
  Il s'était précipité sur la porte pour empêcher la servante de pénétrer, mais trop tard! Dans son élan il la heurta violemment, le plateau dégringola dans un bruit de couverts entrechoqués et de vaisselle brisée.
  - Je pouvais ouvrir toute seule, monsieur Julien!
  Elle s'accroupit pour ramasser les débris de l'assiette.
  - Je vais vous apporter un autre plateau!
  Il n'en revenait pas! Est-ce qu'elle avait oublié? Ou bien avait-il rêvé, lui? Mathilde ramassait les couverts, le morceau de jambon, le fromage, et reposait tout cela, proprement, sur le plateau. Elle leva la tête vers le garçon, qui restait les bras ballants devant elle.
  - Quand même! Vous êtes bien monté pour votre âge! fit-elle en s'esclaffant.
  Elle se releva, et elle sortit sans refermer la porte.




LIENS



Wikipédia
Pascal LAINÉ

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog