Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 12:08

 Un amour de Swann, by Marcel PROUST




Présentation de l'Editeur




Néant






FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir


Titre :   Un amour de Swann
Auteur :   Marcel   PROUST
Edition :   GALLIMARD  


Premier dépôt légal 1919.

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
COULOMMIER-PARIS

7636 - 12 - 1949

Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation
réservés pour tous pays, y compris la Russie.
Copyright by Gaston Gallimard, Paris 1919.


Reliure :   Reliure élégante et solide en simili-cuir pourpre avec titre doré au dos.
Nombre de pages : 252   TABLE DES MATIÈRES : NON

Livre épuisé chez l'Editeur


Poids :   200 grammes     Format :   115 x 170 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   Un amour de Swann, by Marcel PROUST   page : 60


Un amour de Swann, by Marcel PROUST -image-70-150

 




  Elle n'était pas chez Prévost; il voulut chercher dans tous les restaurants des boulevards. Pour gagner du temps, pendant qu'il visitait les uns, il envoya dans les autres son cocher Rémi (le doge Loredan de Rizzo) qu'il alla attendre ensuite - n'ayant rien trouvé lui-même - à l'endroit qu'il lui avait désigné. La voiture ne revenait pas et Swann se représentait le moment qui approchait, à la fois comme celui où Rémi lui dirait : "Cette dame est là", et comme celui où Rémi lui dirait : "Cette dame n'était dans aucun des cafés". Et ainsi il voyait la fin de la soirée devant lui, une et pourtant alternative, précédée soit par la rencontre d'Odette qui abolirait son angoisse, soit par le renoncement forcé à la trouver ce soir, par l'acceptation de rentrer chez lui sans l'avoir vue.
  Le cocher revint, mais, au moment où il s'arrêta devant Swann, celui-ci ne lui dit pas : "Avez-vous trouvé cette dame?" mais : "Faites-moi donc penser demain à commander du bois, je crois que la provision doit commencer à s'épuiser." Peut-être se disait-il que si Rémi avait trouvé Odette dans un café où elle l'attendait, la fin de la soirée néfaste était déjà anéantie par la réalisation commencée de la fin de soirée bienheureuse et qu'il n'avait pas besoin de se presser d'atteindre un bonheur capturé et en lieu sûr, qui ne s'échapperait plus. Mais aussi c'était par force d'inertie; il avait dans l'âme le manque de souplesse que certains êtres ont dans le corps, ceux-là qui au moment d'éviter un choc, d'éloigner une flamme de leur habit, d'accomplir un mouvement urgent, prennent leur temps, commencent par rester une seconde dans la situation où ils étaient auparavant comme pour y trouver leur point d'appui, leur élan. Et sans doute si le cocher l'avait interrompu en lui disant : "Cette dame est là", il eût répondu : "Ah! oui, c'est vrai, la course que je vous avais donnée, tiens! je n'aurais pas cru", et aurait continué à lui parler provision de bois pour lui cacher l'émotion qu'il avait eue et se laisser à lui-même le temps de rompre avec l'inquiétude et de se donner au bonheur.


Reproduction interdite





ANNEXE



Un amour de Swann, by Marcel PROUST
Editeur :   Calmann-Lévy
A.S.I.N :   B00005QLJK
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Marcel PROUST


Flickr
Pool Groupe Marcel PROUST

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog