Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 13:38

Un bon petit diable, by Comtesse de SEGUR

 

Présentation de l'Editeur


DANS une petite ville d'Écosse, la veuve Mac Miche, dont la méchanceté et l'avarice sont proverbiales, tyrannise le jeune orphelin Charles qui lui a été confié.
  Mais le « bon petit diable » ne se laisse pas faire. Son naturel turbulent et sa vive imagination le poussent à jouer des tours pendables à tous ceux qui l'ennuient.
  Heureusement, il trouve la complicité de la brave Betty et de ses deux cousines Juliette et Marianne Daikins. Ceci lui rend moins pénible la tyrannie de la mère Mac Miche comme celle de la pension « Old Nick » où elle le fait enfermer.
  Charles, en grandissant, finira-t-il par s'assagir, sans pour autant perdre sa bonne humeur?



 

 

 



 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Un bon petit diable
Auteur :   Comtesse de   SEGUR     NEE   ROSTOPCHINE
Edition :   HACHETTE

numéro de référence : 6

NOUVELLE BIBLIOTHÈQUE ROSE   20/1546/9

ILLUSTRATIONS DE   F.   LORIOUX
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc pleine page in texte.

CHARLES MAC'LANCE, LE BON PETIT DIABLE   p. 11
BETTY APPORTA DE LA CHANDELLE FONDUE   p. 47
CHARLES TINT TÊTE AUX REPROCHES DE Mme MAC'MICHE   p. 65
Mme MAC'MICHE NE SAVAIT OU CACHER SON ARGENT   p. 85

Charles embrassa tendrement Juliette.   p. 97
M. OLD NICK, LE DIRECTEUR DE LA PENSION   p. 97
CHARLES SAISIT LE CHAT PAR LES PATTES ET LE LANÇA A TRAVERS L'ÉTUDE   p. 103
M. OLD NICK ET LES PROFESSEURS ÉTAIENT HONTEUX DE LEURS COSTUMES   p. 125
Mme MAC'MICHE CONTEMPLAIT SON ARGENT AVEC AVIDITÉ   p. 157

Juliette marcha à tâtons vers lui.   p. 161
Mme MAC'MICHE EUT UN VÉRITABLE DÉLIRE   p. 161
Charles gardait le silence.   p. 192
Charles mettait plus de soin que jamais à lui faire éviter les pierres.   p. 224

BETTY ET DONALD DIRIGÈRENT LA FERME.   p. 253

Dép. lég. 251 - 4e tr. 68

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur - Relieur
Paris-Coulommiers
20 - 05 - 1546 - 12     Douzième tirage dans la collection   BIBLIOTHÈQUE ROSE

Copyright 1932, by Librairie Hachette.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée, illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhard & Cie - Clamart

BRODARD TAUPIN RELIURE

Nombre de pages : 256       TABLE DES MATI ÈRES : NON

Poids :   209 grammes     Format :   115 x 165 x 19 mm
I.S.B.N :   NON                Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 

 

 

EXTRAIT   Un bon petit diable, by Comtesse de SÉGUR   page 95


Un bon petit diable, by Comtesse de SEGUR -image-50-150


  MARIANNE,   avec hésitation
  Je crois comme toi que c'est un devoir pour nous; il dépend de Charles de le rendre agréable ou pénible.

  CHARLES
  Croyez-en ma parole, Marianne; vous n'aurez pas à regretter votre acte de condescendance envers Juliette et de charité envers moi.

  JULIETTE
  Oh! Charles! charité! Pourquoi dis-tu cela?

  CHARLES, ému
  Parce que c'est réellement une charité que vous me faites; tu le sens bien, quoique tu ne veuilles pas l'avouer, de peur de me blesser. Mais ce qui est vrai ne me blesse jamais, Juliette; le mensonge et l'injustice seuls m'irritent.

  MARIANNE
  Allons, allons, tout ça est la vérité vraie; c'est superbe, c'est touchant; mais il faut partir, pour arriver avant le coucher de M. Old Nick. »
  Charles embrassa affectueusement Marianne, très tendrement Juliette, courut à la porte, et sortit sans tourner la tête, de peur de voir Juliette pleurer son départ.
  Ni lui ni Betty ne dirent mot jusqu'à la porte de Fairy's Hall. Betty frappa, on ouvrit, et ils franchirent le seuil de leur prison. Un homme de la maison fut chargé de les conduire au concierge. Betty lui adressa quelques questions qui n'obtinrent aucune réponse : l'homme était sourd à ne pas entendre le tonnerre : c'était lui qui était sonneur de la maison, concierge et fouetteur.
  « Du monde, monsieur, dit l'homme sourd en introduisant Betty et Charles dans le cabinet de M. Old Nick.

  OLD NICK
  C'est vous qui entrez à mon service, et qui m'menez ce garçon?

  BETTY
  C'est moi, monsieur, qui entre chez vous gratis, à l'essai, et qui vous amène Charles Mac'Lance dans les mêmes conditions.

  OLD NICK
  Hé quoi! gratis? J'ai demandé trois mois payés d'avance. Où sont-ils? donnez-les-moi.

  BETTY
  Mme Mac'Miche ne m'a rien donné, monsieur, qu'un petit paquet des effets de Charles.

  OLD NICK, sèchement
  Je ne reçois jamais aucun élève sans être payé d'avance. Va-t'en, mon garçon; je n'ai pas besoin de toi.

  BETTY
  Monsieur ne veut pas de Charles?

  OLD NICK, sèchement
  Je ne reçois jamais aucun élève sans être payé d'avance. Va-t'en, mon garçon; je n'ai pas besoin de lui.

  BETTY
  Monsieur ne veut pas de Charles?

  OLD NICK
  Sans argent, non.

  BETTY
  Alors, nous allons nous en retourner. Bien le bonsoir, monsieur.

  OLD NICK, vivement
  Pas vous, pas vous! Je vous garde; j'ai besoin de vous.

  BETTY
  Je n'entrerai pas ici sans Charles, monsieur.

  OLD NICK
  Ah çà! mais qu'est-ce qui vous prend, la fille? Je vous ai prise gratis; mais lui doit payer.

  BETTY
  C'est Mme Mac'Miche que ça regarde; moi, je ne quitte pas mon élève.


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES   année 1968


 

Un bon petit diable, by Comtesse de SEGUR       Un bon petit diable, by Comtesse de  SEGUR

 

 

 

 

COMMENTAIRE en ligne


Un bon petit diable, by Comtesse de SÉGUR
www.amazon.fr

 

ANNEXE



Un bon petit diable, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   Hachette
Collection :  : Nouvelle Bibliothèque Rose. (1966)
A.S.I.N :   B002T8EHLY

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Comtesse de SÉGUR

Wikipédia
Un bon petit diable

Forum Livres Enfants
Comtesse de Ségur et ses œuvres

 

 

Retour accueil

 

 

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog