Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 14:11

Voyage d'une parisienne à Lhassa, by Alexandra DAVID-NEEL



Présentation de l'Editeur



Néant







Fiche Technique du livre


Agrandir

Titre :   Voyage d'une parisienne à Lhassa
Auteur :   Alexandra   DAVID-NEEL
Edition :  BIBLIOTHÈQUE DU
CLUB DE LA FEMME

222, Boulevard Saint-Germain   Paris VIIè

UNE PRODUCTION DES ÉDITIONS ROMBALDI

Dépôt  légal  éditeur 9471178
Imprimé en Espagne.   Imprenta Sevillana.   SA

CET OUVRAGE A ETE ACHEVÉ D' IMPRIMER
EN ESPAGNE
LE 15 JANVIER 1971 SUR LES PRESSES
DE L' IMPRENTA SEVILLANA
S.A. SEVILLA
IMPRIMEUR-RELIEUR
ET TIRÉ
SUR PAPIER SPÉCIAL
DES PAPETERIES TORRAS JUVINYA S.A.

IL A É.TÉ COMPOSÉ EN BODONI 135 PAR
L'IMPRIMERIE DE FRANCE A CHOISY-LE-ROI


© by Librairie Plon, 8, rue Garancière, Paris 6e
© Le Monde, 2 août 1969, pour l'interview réalisée
par Josiane Duranteau.


Reliure :  cartonnée pleine toile, illustrée couleurs in recto.
LE DOCUMENT ILLUSTRANT LA RELIURE ET
LES PHOTOS DES PAGES 2-3 (CLICHÉ GUIBAUT-
LIOTARD) PROVIENNENT DE LA COLLECTION
DU MUSÉE DE L'HOMME.

Nombre de pages  :  249                                         TABLE DES MATIÈRES :   OUI

LE PORTRAIT DE MADAME ALEXANDRA
DAVID-NEEL NOUS A ÉTÉ CONFIÉ PAR LA
LIBRAIRIE PLON.

LES AUTRES PHOTOS ILLUSTRANT LA PRÉFACE
DE CE LIVRE ONT É,TÉ RÉALISÉES PAR
MADAME DECAMPS LAFUGIE LORS DE SON
EXPÉDITION AU TIBET, NOUS LA REMERCIONS
TRÈS VIVEMENT DE NOUS AVOIR AUTORISÉS
A REPRODUIRE CES DOCUMENTS.


Poids :  366   grammes                             Format :   135  x  185  mm
I.S.B.N : NON                                          Code Barre = EAN: NON

Livre épuisé chez l' editeur

 

 

ANNEXE



L'empreinte du Dieu, by Maxence Van der MEERSCH
Editeur :   Rombaldi (1965)
A.S.I.N :   B0000DL9ZQ
www.amazon.fr


Extrait   Voyage d'une parisienne à Lhassa, by Alexandra DAVID-NEEL   page 83


  Aux premiers rayons du jour, nous vîmes le monastère à quelques pas de nous et dans une direction tout à fait différente de celle où nous avions cru l'entrevoir la veille. Nous passâmes en longeant les murailles, nous hâtant d'être hors de vue. Un chef indigène vêtu de beaux habits et montant un cheval élégamment harnaché, nous croisa à l'entrée de la route qui conduit vers Bhatang. Il nous regarda d'un air indifférent sans nous adresser la parole.
  Nous nous rendions compte, maintenant, qu'il n'existait dans le voisinage immédiat de la gompa aucun endroit où je pusse demeurer cachée, tandis que Yougden ferait ses achats.
  Notre chemin descendait dans une vallée étroite où coulait un petit affluent du Nou tchou. Plusieurs fermes et des moulins étaient bâtis sur ses bords. Une caravane marchande, venant de Lhassa, arrivait en même temps que nous, emplissant le sentier de mules chargées de balles de marchandises. On voyait du monde de tous les côtés. Force nous fut de continuer notre route, bien que nous fussions extrêmement contrariés de nous éloigner du monastère, ayant un urgent besoin de renouveler nos provisions.
Enfin, après avoir traversé cette vallée, je découvris de vastes champs encore incultes et coupés par des buissons. Je demeurai là quelques heures, blottie parmi les broussailles, lisant un traité philosophique thibétain. Lorsque Yongden revint, chargé comme un mulet, nous fûmes un véritable déjeuner de Lucullus avec une soupe épaisse aux navets et à la farine de blé. Puis, remplissant notre ambag d'abricots séchés, nous partîmes joyeusement en grignotant notre dessert.





Alexandra DAVID-NEEL


Alexandra David-Neel est morte le 8 septembre 1969 : elle allait atteindre cent un ans.
Elle venait de recevoir le Prix des Vikings 1969 pour son dernier livre, l'Inde où j'ai vécu. C'était le vingt-deuxième de ses ouvrages consacrés à l'étude du bouddhisme et des pensées de l'Orient, ainsi qu'à la relation de ses voyages et de ses séjours en Inde, au Pakistan et au Tibet. Elle fut la première femme européenne à pénétrer au monastère de Lhassa et à y séjourner (en 1924). Sa longue marche à pied à travers le Tibet, en costume de pèlerin, la sébile de mendiant et le bâton en main, lui valut en 1925 - à sa grande surprise - le premier prix d'athlétisme féminin et la médaille de l'Académie des sports. Elle a donné son nom au lycée de Digne. Elle était, notamment, commandeur de la Légion d'honneur, officier de l'Instruction publique, grand-croix du Mérite français d'outre-mer.

On trouvera, ci-dessous, le texte de sa dernière interview, qu'elle avait réservé à Josane Duranteau et que le Monde a bien voulu nous autoriser à reproduire.




LIENS



Wikipédia
Alexandra DAVID-NEEL

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog