Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 15:33

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier



Présentation de l'Editeur


Comment Alain-Fournier voyait le grand Meaulnes :

  MEAULNES, le grand Meaulnes, le héros de mon livre est un homme dont l'enfance fut trop belle. Pendant toute son adolescence il la traîne après lui. Par instants, il semble que tout ce paradis imaginaire qui fut le monde de son enfance va surgir au bout de ses aventures, ou se lever sur un de ses gestes. Ainsi, le matin d'hiver où, après trois jours d'absence inexplicable, il rentre à son cours comme un jeune dieu mystérieux et insolent. - Mais il sait déjà que ce paradis ne peut plus être. Il a renoncé au bonheur. Il est dans le monde comme quelqu'un qui va s'en aller. C'est là le secret de sa cruauté. Il découvre la trame et révèle la supercherie de tous les petits paradis qui s'offrent à lui. - Et le jour où le bonheur indéniable, inéluctable, se dresse devant lui, et appuie contre le sien son visage humain, le grand Meaulnes s'enfuit non point par héroïsme mais par terreur, parce qu'il sait que la véritable joie n'est pas de ce monde.
... Je ne sais pas si les idées que je viens de dire sont bien celles du livre, car le livre est un roman d'aventures... C'est le pays sans nom mais aussi le pays de tout le monde.

Lettre écrite à Jacques Rivière par Alain-Fournier tandis qu'il écrivait LE GRAND MEAULNES.

(4 Avril 1910)

    G. F. à partir de 14 ans

« Le pays sans nom est aussi le pays de tout le monde. »



A ma sœur Isabelle

FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le grand Meaulnes
Auteur :     ALAIN-FOURNIER
Edition :   ÉDITIONS G. P., 80, RUE SAINT-LAZARRE - PARIS (9e)

ILLUSTRATIONS DE C. DELAUNAY
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
Couleurs et noir & blanc in texte.

Il lance sa bête à fond de train et disparaît.   p. 23
Dressé contre la porte, nous aperçûmes le grand Meaulnes.   p. 31
« Monsieur l'Endormi », fit-il avec des révérences...   p. 53
Gagné par le plaisir, il se mit à poursuivre le grand pierrot.   p. 61
Hip! les voilà partis au grand galop.   p. 81
Partagés en deux groupes, ils fondaient les uns sur les autres.   p. 93
La merveilleuse promenade...   p. 113
Chacun dîne sur ses genoux, où il peut.   p. 125
« Regarde, c'est une apparition! »   p. 145
Elle s'avançait vers les invités.   p. 157
Très légèrement il mit sa main sur son épaule.   p. 177
Je me penchais vers elle pour l'entendre...   p. 189
Longtemps, à bicyclette, il erra autour de la cathédrale.   p. 211
Cette fois le père leva haut sa fille.


EST LE
CINQUANTE-TROISIÈME
DE LA
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR
“ Série Souveraine ”

IL A ÉTÉ
ACHEVÉ D'IMPRIMER
EN AVRIL 1952, POUR
LES ÉDITIONS G.P., A
PARIS, SUR LES PRESSES
DE
LA PHOTOLITH
L. DELAPORTE


C. O. L.   11.0282     PHOTOGRAVURE S. T. O.     DÉPOT LÉGAL N° 332


Poids :  438   grammes         Nombre de pages : 222
I.S.B.N :  NON                    Code Barre = EAN :  NON

Copyright by Éditions Émile Paul 1913 - Copyright édition illustrée by ÉDITIONS G.P. Paris 1952
TOUS DROITS RÉSERVÉS

Reliure :  Pelline ivoire, plat décoré au balancier
Présentation sous jaquette à double volets, illustrée couleurs in recto.

TABLE  DES  CHAPITRES  : OUI

Format :  140  x  200  mm



PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER page 63


 

Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER -image-50-150




  Le repas était terminé. Chacun se levait.
  Dans les couloirs s'organisaient des rondes et des farandoles. Une musique, quelque part, jouait un pas de menuet... Meaulnes, la tête à demi cachée dans le collet de son manteau, comme dans une fraise, se sentait un autre personnage. Lui aussi, gagné par le plaisir, il se mit à poursuivre le grand pierrot à travers les couloirs du domaine, comme dans les coulisses d'un théâtre où la pantomine, de la scène, se fût partout répandue. Il se trouva ainsi mêlé jusqu'à la fin de la nuit à une foule joyeuse aux costumes extravagants. Parfois, dans un coin de salon où l'on dansait, il engageait conversation avec quelque dandy et se renseignait hâtivement sur les costumes que l'on porterait les jours suivants...
  Un peu angoissé à la longue par tout ce plaisir qui s'offrait à lui, craignant à chaque instant que son manteau entr'ouvert ne laissât voir sa blouse de collégien, il alla se réfugier un instant dans la partie la plus paisible et la plus obscure de la demeure. On n'y entendait que le bruit étouffé d'un piano.
  Il entra dans une pièce silencieuse qui était une salle à manger éclairé par une lampe à suspension. Là aussi c'était la fête, mais fête pour les petits enfants.
  Les uns, assis sur des poufs, feuilletaient des albums ouverts sur leurs genoux; d'autres étaient accroupis par terre devant une chaise et, gravement, ils faisaient sur le siège un étalage d'images; d'autres, auprès du feu, ne disaient rien, ne faisaient rien, mais ils écoutaient au loin, dans l'immense demeure, la rumeur de la fête.
  Une porte de cette salle à manger était grande ouverte. On entendait dans la pièce attenante jouer du piano. Meaulnes avança curieusement la tête. C'était une sorte de petit salon-parloir; une femme ou une jeune fille, un grand manteau marron jeté sur ses épaules, tournait le dos, jouant très doucement des airs de rondes ou de chansonnettes. Sur le divan, tout à côté, six ou sept petits garçons et petites filles rangés comme sur une image, sages comme le sont les enfants lorsqu'il se fait tard, écoutaient. De temps en temps seulement, l'un d'eux, arc-bouté sur les poignets, se soulevait, glissait à terre et passait dans la salle à manger : un de ceux qui avaient fini de regarder les images venait prendre sa place...


Reproduction interdite





ANNEXE



Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier
Editeur :   Editions G.P. Paris Rouge et Or Souveraine (1952)
Collection : bibliotheque rouge et or
I.S.B.N-10 :   B0000DSMPM
www.amazon.fr


ALAIN-FOURNIER


  Fils d'instituteurs, Henri Fournier est né en 1886 à La Chapelle d'Angillon. Il fait ses études à Paris, commence à écrire, ayant découvert la poésie et l'amitié avec Jacques Rivière, qui épousera sa sœur Isabelle. Une jeune fille entrevue en 1905 lui inspire un amour profond qu'on retrouve dans Le grand Meaulnes. Ce roman, tissé de rêves et de souvenirs, paraît en 1913. L'année suivante, c'est la guerre et celui qui signait Alain-Fournier est tué près de Verdun, à vingt-huit ans.




LIENS



Wikipédia
Alain-Fournier

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans ALAIN-FOURNIER
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:26

 

Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER



Présentation de l'Editeur


Comment Alain-Fournier voyait le grand Meaulnes :

Meaulnes, le grand Meaulnes, le héros de mon livre est un homme dont l'enfance fut trop belle. Pendant toute son adolescence il la traîne après lui. Par instants, il semble que tout ce paradis imaginaire qui fut le monde de son enfance va surgir au bout de ses aventures, ou se lever sur un de ses gestes. Ainsi, le matin d'hiver où, après trois jours d'absence inexplicable, il rentre à son cours comme un jeune dieu mystérieux et insolent. - Mais il sait déjà que ce paradis ne peut plus être. Il a renoncé au bonheur. Il est dans le monde comme quelqu'un qui va s'en aller. C'est là le secret de sa cruauté. Il découvre la trame et révèle la supercherie de tous les petits paradis qui s'offrent à lui. - Et le jour où le bonheur indéniable, inéluctable, se dresse devant lui, et appuie contre le sien son visage humain, le grand Meaulnes s'enfuit non point par héroïsme mais par terreur, parce qu'il sait que la véritable joie n'est pas de ce monde.
... Je ne sais pas si les idées que je viens de dire sont bien celles du livre, car le livre est un roman d'aventures... C'est le pays sans nom mais aussi le pays de tout le monde.

Lettre écrite à Jacques Rivière par Alain-Fournier tandis qu'il écrivait LE GRAND MEAULNES.

(4 Avril 1910)

    G. F. à partir de 14 ans

« Le pays sans nom est aussi le pays de tout le monde. »



A ma sœur Isabelle

FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le grand Meaulnes
Auteur :     ALAIN-FOURNIER
Edition :   ÉDITIONS G. P., 80, RUE SAINT-LAZARRE - PARIS (9e)

ILLUSTRATIONS DE C. DELAUNAY
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
Couleurs et noir & blanc in texte.

Il lance sa bête à fond de train et disparaît.   p. 23
Dressé contre la porte, nous aperçûmes le grand Meaulnes.   p. 31
« Monsieur l'Endormi », fit-il avec des révérences...   p. 53
Gagné par le plaisir, il se mit à poursuivre le grand pierrot.   p. 61
Hip! les voilà partis au grand galop.   p. 81
Partagés en deux groupes, ils fondaient les uns sur les autres.   p. 93
La merveilleuse promenade...   p. 113
Chacun dîne sur ses genoux, où il peut.   p. 125
« Regarde, c'est une apparition! »   p. 145
Elle s'avançait vers les invités.   p. 157
Très légèrement il mit sa main sur son épaule.   p. 177
Je me penchais vers elle pour l'entendre...   p. 189
Longtemps, à bicyclette, il erra autour de la cathédrale.   p. 211
Cette fois le père leva haut sa fille.


EST LE
CINQUANTE-TROISIÈME
DE LA
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR
“ Série Souveraine ”

IL A ÉTÉ
ACHEVÉ D'IMPRIMER
EN OCTOBRE 1959, POUR
LES ÉDITIONS G.P., A PARIS
SUR LES PRESSES DE
G. MAILLET ET Cie
A SAINT-OUEN


C. O. L.   11.0282     PHOTOGRAVURE S. T. O.     DÉPOT LÉGAL N° 332


Poids :  402   grammes         Nombre de pages : 222
I.S.B.N :  NON                     Code Barre = EAN :  NON

Copyright by Éditions Émile Paul 1913 - Copyright édition illustrée by ÉDITIONS G.P. Paris 1952
TOUS DROITS RÉSERVÉS

Reliure :  Pelline ivoire, plat décoré au balancier
Présentation sous jaquette à double volets, illustrée couleurs in recto.

TABLE  DES  CHAPITRES  : OUI

Format :  140  x  200  mm



PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER page 63


 

Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER -image-50-150




  Le repas était terminé. Chacun se levait.
  Dans les couloirs s'organisaient des rondes et des farandoles. Une musique, quelque part, jouait un pas de menuet... Meaulnes, la tête à demi cachée dans le collet de son manteau, comme dans une fraise, se sentait un autre personnage. Lui aussi, gagné par le plaisir, il se mit à poursuivre le grand pierrot à travers les couloirs du domaine, comme dans les coulisses d'un théâtre où la pantomine, de la scène, se fût partout répandue. Il se trouva ainsi mêlé jusqu'à la fin de la nuit à une foule joyeuse aux costumes extravagants. Parfois, dans un coin de salon où l'on dansait, il engageait conversation avec quelque dandy et se renseignait hâtivement sur les costumes que l'on porterait les jours suivants...
  Un peu angoissé à la longue par tout ce plaisir qui s'offrait à lui, craignant à chaque instant que son manteau entr'ouvert ne laissât voir sa blouse de collégien, il alla se réfugier un instant dans la partie la plus paisible et la plus obscure de la demeure. On n'y entendait que le bruit étouffé d'un piano.
  Il entra dans une pièce silencieuse qui était une salle à manger éclairé par une lampe à suspension. Là aussi c'était la fête, mais fête pour les petits enfants.
  Les uns, assis sur des poufs, feuilletaient des albums ouverts sur leurs genoux; d'autres étaient accroupis par terre devant une chaise et, gravement, ils faisaient sur le siège un étalage d'images; d'autres, auprès du feu, ne disaient rien, ne faisaient rien, mais ils écoutaient au loin, dans l'immense demeure, la rumeur de la fête.
  Une porte de cette salle à manger était grande ouverte. On entendait dans la pièce attenante jouer du piano. Meaulnes avança curieusement la tête. C'était une sorte de petit salon-parloir; une femme ou une jeune fille, un grand manteau marron jeté sur ses épaules, tournait le dos, jouant très doucement des airs de rondes ou de chansonnettes. Sur le divan, tout à côté, six ou sept petits garçons et petites filles rangés comme sur une image, sages comme le sont les enfants lorsqu'il se fait tard, écoutaient. De temps en temps seulement, l'un d'eux, arc-bouté sur les poignets, se soulevait, glissait à terre et passait dans la salle à manger : un de ceux qui avaient fini de regarder les images venait prendre sa place...


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER       1_GrandFOURNIERvoJac




ANNEXE



Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier
Editeur :   Editions G.P. Paris Rouge et Or Souveraine (1959)
I.S.B.N-10 :   B00407IDIK
www.amazon.fr


ALAIN-FOURNIER


 

  Fils d'instituteurs, Henri Fournier est né en 1886 à La Chapelle d'Angillon. Il fait ses études à Paris, commence à écrire, ayant découvert la poésie et l'amitié avec Jacques Rivière, qui épousera sa sœur Isabelle. Une jeune fille entrevue en 1905 lui inspire un amour profond qu'on retrouve dans Le grand Meaulnes. Ce roman, tissé de rêves et de souvenirs, paraît en 1913. L'année suivante, c'est la guerre et celui qui signait Alain-Fournier est tué près de Verdun, à vingt-huit ans.




LIENS



Wikipédia
Alain-Fournier

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans ALAIN-FOURNIER
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 12:30

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier



Présentation de l'Editeur


  Un pensionnaire silencieux arrive dans un collège, à la campagne. Il y aporte l'aventure, découvre un château inconnu, une fête étrange où les enfants sont rois, un amour voué au malheur.
  Autour du grand Meaulnes, le rêve et la passion emportent les êtres : ce bonheur un jour entrevenu, le retrouveront-ils enfin?




Plus de 12 ans

A ma soeur Isabelle








FICHE TECHNIQUE DU LIVRE






Titre :   Le grand Meaulnes
Auteur :     ALAIN-FOURNIER
Edition :   Le Livre de Poche Jeunesse

numéro de référence : 23

12, rue François 1er - Paris

Dépôt légal - Impr  2088 - 5   Edit  0662     2° trimestre 1980     Texte intégral

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Roland - Montrouge - Usine de La Flèche



Poids :  220  grammes         Nombre de pages : 337
I.S.B.N :  2  -  253  -  02444   - 9                  Code Barre = EAN :  NON

©  Librairie Fayard, 1971

Reliure :  Brochée   Couverture et illustrations de Marianne Clouzot
Pierre Faucheux / A. P. F / Dessin : Marianne Clouzot
TABLE  DES MATIÈRES : OUI

Format :  110  x  165  mm

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER   page 34


Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER -image-50-150




  Ici, M. Seurel achève de copier le deuxième problème. Il en donne trois d'habitude. Si aujourd'hui, par hasard, il n'en donnait que deux. Il remonterait aussitôt dans sa chaire et s'apercevrait de l'absence de Meaulnes. Il enverrait pour le chercher à travers le bourg deux gamins qui parviendraient certainement à le découvrir avant que la jument ne soit attelée...
  M. Seurel, le deuxième problème copié, laisse un instant retomber son bras fatigué... Puis, à mon grand soulagement, il va à la ligne et recommence à écrire en disant :
  « Ceci, maintenant, n'est plus qu'un jeu d'enfant! »
  ... Deux, petits traits noirs, qui dépassaient le mur de la Belle-Etoile et qui devaient être les deux brancards dressés d'une voiture ont disparu. Je suis sûr maintenant qu'on fait là-bas les préparatifs du départ de Meaulnes. Voici la jument qui passe la tête et le portail entre les deux pilastres de l'entrée, puis s'arrête, tandis qu'on fixe sans doute, à l'arrière de la voiture un second siège pour les voyageurs que Meaulnes prétend ramener. Enfin tout l'équipage sort lentement de la cour, disparaît un instant derrière la haie, et repasse avec la même lenteur sur le bout de chemin blanc qu'on aperçoit entre deux tronçons de la clôture. Je reconnais alors, dans cette forme noire qui tient les guides, un coude nonchalamment appuyé sur le côté de la voiture, à la façon paysanne, mon compagnon Augustin Meaulnes.
  Un instant encore tout disparaît derrière la haie. Deux hommes qui sont estés au portail de la Belle-Etoile, à regarder partir la voiture, se concertent maintenant avec une animation croissante. L'un d'eux se décide enfin à mettre sa main en porte-voix près de sa bouche et à appeler Meaulnes, puis à courir quelques pas, dans sa direction, sur le chemin... Mais alors, dans la voiture qui est lentement arrivée sur la route de La Gare et que du petit chemin on ne doit plus apercevoir, Meaulnes change soudain d'attitude. Un pied sur le devant, dressé comme un conducteur de char romain, secouant à deux mains les guides, il lance sa bête à fond de train et disparaît en un instant de l'autre côté de la montée. Sur le chemin, l'homme qui appelait s'est repris à courir; l'autre s'est lancé au galop à travers champs et semble venir vers nous.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER       Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER




ANNEXE



Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier
Editeur :   Le Livre de Poche Jeunesse n° 23
I.S.B.N-10 :   2253024449
www.amazon.fr


ALAIN-FOURNIER


  Fils d'instituteurs, Henri Fournier est né en 1886 à La Chapelle d'Angillon. Il fait ses études à Paris, commence à écrire, ayant découvert la poésie et l'amitié avec Jacques Rivière, qui épousera sa sœur Isabelle. Une jeune fille entrevue en 1905 lui inspire un amour profond qu'on retrouve dans Le grand Meaulnes. Ce roman, tissé de rêves et de souvenirs, paraît en 1913. L'année suivante, c'est la guerre et celui qui signait Alain-Fournier est tué près de Verdun, à vingt-huit ans.




LIENS



Wikipédia
Alain-Fournier

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans ALAIN-FOURNIER
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 13:08

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier

Présentation de l'Editeur



Néant




A ma soeur Isabelle




FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le grand Meaulnes
Auteur :   ALAIN-FOURNIER
Edition :   PARIS
ÉDITIONS  ÉMILE - PAUL   FRÈRES
14, RUE DE L'ABBAYE (VIe)

NOUVELLE   ÉDITION

ACHEVE  D'IMPRIMER
PAR L'IMPRIMERIE  HERISSEY
A ÉVREUX  (EURE)

Poids :  230  grammes         Nombre de pages : 328
I.S.B.N :  NON           Code Barre = EAN :  NON

Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation
réservés pour tous pays.
Copyright by   Emile - Paul frères, 1913.

IMPRIMÉ EN FRANCE

Reliure :  Brochée sur carton souple
TABLE DES MATIERES :   OUI

Format :  115  x  175  mm

Livre épuisé chez l'Editeur


Extrait   Le grand Meaulnes, by ALAIN-FOURNIER  



  Alain Fournier, né à La Chapelle-d'Angillon (Cher), en 1886, mort pour la France en 1914, a donné dans son roman Le grand Meaulnes une analyse délicate et profonde de l'adolescence.

  (François Seurel conte ici son histoire : jusqu'alors il avait passé de calmes années entre son père et sa mère, mais le grand Meaulnes, qui semble avoir l'expérience d'un monde mystérieux, vint troubler cette quiétude et lui donner le goût de l'aventure. )

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier
Illustration de P. Gandon pour les Éditions de Cluny (1936).
(Bibliothèque de l'Arsenal).

Avant sa venue...

  Avant sa venue, lorsque le cours était fini, à quatre heures, une longue soirée de solitude commençait pour moi. Mon père transportait le feu du pêle de la classe dans la cheminée de notre salle à manger; et peu à peu les derniers gamins attardés abandonnaient l'école refroidie où roulaient des tourbillons de fumée. Il y avait encore quelques jeux, des galopades dans la cour; puis la nuit venait; les deux élèves qui avaient balayé la classe cherchaient sous le hangar leurs capuchons et leurs pèlerines, et ils partaient bien vite, leur panier au bras, en laissant le grand portail ouvert...
  Alors, tant qu'il y avait une lueur de jour, je restais au fond de la Mairie, enfermé dans le cabinet des Archives (1) plein de mouches mortes, d'affiches battant au vent, et je lisais assis sur une vieille bascule, auprès d'une fenêtre qu donnait sur le jardin.
  Lorsqu'il faisait noir, que les chiens de la ferme voisine commençaient à hurler et que le carreau de notre petite cuisine s'illuminait,(2) je rentrais enfin. Ma mère avait commencé de préparer le repas. Je montais trois marches de l'escalier du grenier; je m'asseyais sans rien dire et, la tête apuyée aux barreau froids de la rampe, je la regardais allumer son feu dans l'étroite cuisine où vacillait la flamme d'une bougie.
  Mais quelqu'un est venu qui m'a enlevé à ces plaisirs d'enfant paisible. Quelqu'un a soufflé la bougie (3) qui éclairait pour moi le doux visage maternel penché sur le repas du soir. Quelqu'un a éteint la lampe autour de laquelle nous étions une famille heureuse, à la nuit, lorsque mon père avait accroché les volets de bois aux portes vitrées. Et celui-là, ce fut Augustin Meaulnes, que les autres élèves appelèrent bientôt le grand Meaulnes.

  Après...

  Dès qu'il fut pensionnaire chez nous, c'est-à-dire dès les premiers jours de décembre, l'école cessa d'être désertée le soir, après quatre heures. Malgré le froid de la porte battante, les cris des balayeurs et leurs seaux d'eau, il y avait toujours, après le cours, dans la classe, une vingtaine de grands élèves, tant de la campagne que du bourg, serrés autour de Meaulnes. Et c'étaient de longues discussions, des disputes (4) interminables, au milieu desquelles je me glissais avec inquiétude et plaisir.
  Meaulnes ne disait rien; mais c'était pour lui qu'à chaque instant l'un des plus bavards s'avançait au milieu du groupe, et, prenant à témoin tour à tour chacun de ses compagnons qui l'approuvaient bruyamment, racontait quelque longue histoire de maraude (5), que tous les autres suivaient, le bec ouvert (6), en riant silencieusement.
  Assis .............

Difficult Words and Phrases :

1.   Cabinet des Archives où l'on conserve les anciens documents se rapportant à l'état civil, ou à l'administration de la commune.
2.   Quand Mme Seurel allumait la bougie dans sa cuisine, le carreau faisait une tache de lumière dans l'obscurité extérieure.
3.   bougie François Seurel parle au figuré : l'intérêt qu'il a porté au grand Meaulnes lui a fait un peu oublier sa mère.
4.   disputes Discussions.
5.   maraude Ici, vol de fruits, ou peut-être même de gibier.
6.   bec ouvert Expression familière : la bouche ouverte, symbole de l'attention. 7.   groupe confus Groupe dans lequel on ne distinguait plus les jeunes gens à cause de l'obscurité.

I. - COMMENTAIRE LITTÉRAIRE

1.   COMPOSITION.
  - a)
La 1ère partie décrit la vie de l'école et de François Seurel avant la venue d'Augustin Meaulnes; la 3e, la transformation de l'école et de la vie de François après la venue de Meaulnes. Le dernier paragraphe de Avant sa venue constitue la 2e partie : étudiez quel lien elle établit entre les deux autres.


source

LE FRANÇAIS EXPLIQUÉ
CLASSE DE SIXIÈME
G. CHAPON   Ancien élève de l'école Normale Supérieure
Professeur de Première
au Lycée Condorcet.
R. VAUQUELIN   Docteur ès lettres.
Professeur
au Collège Moderne Lavoisier.
PARIS   LIBRAIRIE A. HATIER




ANNEXE



Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier
Editeur :   Emile-Paul Frères (1913)
I.S.B.N-10 :   B0000DTRXF
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR



chez les mêmes éditeurs
LETTRES AU PETIT B...
précédées de   LA FIN DE LA JEUBESSE
par CAUDE AVELYNE

LETTRES A SA FAMILLE

A la   N.R.F.
MIRACLES.
CORRESPONDANCE AVEC JACQUES RIVIÈRE


LIENS



Wikipédia
Alain-Fournier

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans ALAIN-FOURNIER
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 12:43

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier



Présentation de l'Editeur



Néant

A ma soeur Isabelle















FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Le Grand Meaulnes
Auteur :   Alain -   FOURNIER
Edition :   Le Livre de Poche

numéro de référence : 1000

05 . 751 - III - 1 - 445 - Dépôt Légal n° 3455, 1er trimestre 1964.       Texte intégral

BRODARD ET TAUPIN - IMPRIMEUR - RELIEUR
Paris-Coulommiers. - France.
LE LIVRE DE POCHE - 4, rue de Galliéra, Paris.

Poids :   160 grammes         Nombre de pages : 248
I.S.B.N : NON           Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


05 . 751 - IV - 9 - 1922 - Dépôt Légal n° 3901, 3e trimestre 1964.       Texte intégral

BRODARD ET TAUPIN - IMPRIMEUR - RELIEUR
Paris-Coulommiers. - France.
LE LIVRE DE POCHE - 4, rue de Galliéra, Paris.

Poids :   155 grammes         Nombre de pages : 248
I.S.B.N :   NON           Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


1828-5-10 - Dépôt Légal n° 6985, 4° trimestre 1967.       Texte intégral

BRODARD ET TAUPIN - IMPRIMEUR - RELIEUR
Paris-Coulommiers. - France.
30 - 11 - 1000 - 11
LE LIVRE DE POCHE - 22, avenue Pierre 1er de Serbie   Paris.

Poids :   135 grammes         Nombre de pages : 248
I.S.B.N :   NON           Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


1081-5 - Dépôt Légal n° 350, 2° trimestre 1971.       Texte intégral
1er Dépôt : 2e trimestre 1963.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris
Usine de La Flèche, le 05 -04-1971.
30 - 11 - 1000 - 18
LE LIVRE DE POCHE - 22, avenue Pierre 1er de Serbie   Paris.

Poids :   140 grammes         Nombre de pages : 248
I.S.B.N : NON           Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


© Émile - Paul frères, 1913
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation
réservés pour tous pays


Reliure :   Brochée; illustrée couleurs in recto & verso
IMPRIMÉ EN FRANCE
TABLE DES MATIÈRES : OUI

Format :   110 x 165 mm


COUVERTURES   alpha


 

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier       Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier




COUVERTURES   bêta


 

Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier       Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier




ANNEXE



Le grand Meaulnes, by Alain-Fournier
Editeur :   Le Livre de Poche (1 janvier 1964)
I.S.B.N-10 :   B003X7ZLC4
www.amazon.fr


ŒUVRES D'ALAIN-FOURNIER



dans le Livre de Poche
LETTRES AU PETIT B...
précédées de   LA FIN DE LA JEUBESSE
par CAUDE AAVELYNE
LETTRES A SA FAMILLE

A la   N.R.F.
MIRACLES
CORRESPONDANCE AVEC JACQUES RIVIÈRE


LIENS



Wikipédia
Alain-Fournier

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans ALAIN-FOURNIER
commenter cet article

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog