Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 13:28

Adieu à Malory School, by Enid BLYTON

Présentation de l'Editeur


FINIES les farces, les joyeuses plaisanteries! Édith, Dolly et leurs amies terminent leurs études à Malory School. Il s'agit maintenant de bien travailler : l'examen les attend...
  « Adieu, Malory School! » pensent-elles déjà avec tristesse.
  Pourtant, le troisième trimestre ne fait que commencer. Et il s'en passe des choses, dans un trimestre! La périlleuse aventure d'Amanda, la fuite de Phyllis et Lisa, la métamorphose de Brigitte... Sans parler de la pauvre Mam'zelle Dupont, le prof de français, qui en voit de toutes les couleurs!









FICHE TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Adieu à Malory School
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE ROSE   numéro : 20.4770.2

ILLUSTRATIONS DE PATRICE HARIPSE
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Venez, n'ayez pas cet air effrayé. ²   p 32.
« Les épingles à cheveux vinrent se fixer sur l'aimant ²   p 64.
« J'ai perdu mes billets! »   p 96
« Oh la la! Mon chignon est de nouveau dafait! »   p 160


6146-5 - Dépôt légal n° 1342,   4e trimestre 1975.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 01-10-1975.
20 - 05 - 4770 - 01

Poids :   154 grammes     Nombre de pages : 182

© Librairie Hachette, 1975.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

Reliure :   Cartonnée pelliculée, à dos carré, illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2-01-000588-0     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur




EXTRAIT   Adieu à Malory School, by Enid BLYTON   page 63


Adieu à Malory School, by Enid BLYTON




  Le jeudi arriva. Les cours commencèrent. A dix heures Mam'zelle Rougier entra dans la classe d'un pas résolu. Jil tenait la porte ouverte. Nora eut un petit éclat de rire et sortit son mouchoir de sa poche. Ses camarades la foudroyèrent du regard.
  « Asseyez-vous! ordonna Mam'zelle Rougier de sa voix sévère. Prenez votre livre de textes, page 11. Nora, traduisez. »
  Mauvaise en français, Nora avait perdu toute envie de rire et ne put que bafouiller. Les autres ne furent pas plus brillantes. Mam'zelle Rougier, irritée, les accabla de reproches. On n'en attendait qu'avec plus d'impatience le moment de la farce.
  Quelques minutes avant la fin du cours, Mam'zelle donna son ordre habituel :
  « Effacez le tableau, s'il vous plaît. »,
  Suzanne se leva, le petit aimant dans le creux de sa main. Il avait été essayé à plusieurs reprises avec d'excellents résultats. Elle alla au tableau derrière Mam'zelle qui, penchée sur son bureau pour y rassembler ses papiers, avait l'attitude rêvée. Observée par vingt-trois paires d'yeux, Suzanne approcha l'aimant de la nuque de Mam'zelle. Elle le tint à quatre centimètres du chignon ainsi que Jill le lui avait conseillé. A sa grande joie, une à une les épingles à cheveux vinrent se fixer sur l'aimant. Suzanne adressa un sourire à ses camarades puis effaça le tableau.
  Mam'zelle Rougier n'avait rien remarqué. La cloche sonna et elle se leva.
  « Vous pouvez sortir », déclara-t-elle.
  Les élèves se levèrent, Nora le visage caché dans son mouchoir. La farce avait réussi. Le chignon s'était écroulé dans le dos du professeur. Sans s'en douter, Mam'zelle Rougier sortit dans le couloir Miss Peters qui passait l'arrêta.
  « Vous êtes toute décoiffée, mademoiselle », annonça-t-elle.
  Mam'zelle leva la main et, à sa grande surprise, constata que son chignon était complètement défait et que ses cheveux flottaient en liberté. Elle chercha à tatons les épingles à cheveux, sans les trouver bien entendu puisque l'aimant les avait attirées, et elles étaient maintenant dans la poche de Suzanne. Mam'zelle Rougier prit un air affolé. Nora eut un éclat de rire étouffé, elle porta un second mouchoir à sa bouche. Mam'zelle regarda par terre et passa le doigt dans le col de sa robe sous les yeux ironiques de Miss Peters.


Reproduction interdite





COUVERTURES   année 1975


Adieu à Malory School, by Enid BLYTON       Adieu à Malory School, by Enid BLYTON



ANNEXE


Adieu à Malory School, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette (1 octobre 1975)
Collection :  Bibliothèque rose
I.S.B.N-10 :   2010005880




LIENS


Wikipédia
Enid BLYTON

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 15:39

Sauvetage à Malory School, by Enid BLYTON
 

Présentation de l'Editeur


IL s'en passe des choses à Malory School! Il n'y a peut-être pas une école au monde où les élèves aient autant d'occasions de s'amuser!
  Les anciennes ne se privent pas de faire mille farces à tout le monde, les nouvelles ont tôt fait de suivre le mouvement, et les professeurs ne sont pas toujours les derniers à rire!
  Mais soudain, un incident dramatique bouleverse la vie du collège. Une jeune pensionnaire court un danger mortel. Qui va la sauver? Dolly la soupe-au-lait, Géraldine l'espiègle, la sage Edith ou Dany la vaniteuse?...

 

 

 

 

 

 

 

 





FICHE TECHNIQUE DU LIVRE


 

 




Titre :   Sauvetage à Malory School
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

Bibliothèque rose   numéro : 20.3814.9

ILLUSTRATIONS DE JOSETTE ROBION
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

“ Si quelqu'un fait du bruit, on lui plonge la tête dans l'eau. ”   p 32.
“ Quels bons exemples elle nous donne, cette consciencieuse Edith! ”   p 64.
Bella et Edith entraient dans la classe, l'oreille basse.   p 96
Elle s'était cachée dans le placard, immobile comme une souris.   p 128


1696-5 - Dépôt légal n° 3725,   1e trimestre 1977.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Paris.
Usine de La flèche, le 15-02-1977.
20 - 05 - 3814 - 04

Poids :   159 grammes     Nombre de pages : 184

© Librairie Hachette, 1971.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

Reliure :   Cartonnée pelliculée, à dos carré, illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   2-01-002096-0     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 

 

 

 

 

 

EXTRAIT   Sauvetage à Malory School, by Enid BLYTON   page 61


Sauvetage à Malory School, by Enid BLYTON




  Tout l'honneur semblait revenir à Dolly, ce qui déplut fort à Geraldine et à Betty. Pourquoi Dolly obtiendrait-elle les compliments alors qu'elle avait simplement tracé quelques lettres sur la chaise de Mam'zelle et risqué de faire punir sa division entière?
  Toutes les deux firent grise mine à Dolly, et Dolly à son tour leur adressa rarement la parole. Elle savait que Geraldine était encore furieuse de n'avoir pas été nommée chef de classe et ne perdait pas une occasion d'être désagréable avec Edith. Dolly prenait le parti de son amie.
  Geraldine lui lançait des remarques cinglantes dans l'espoir d'entamer une querelle. Dolly devenait pourpre de rage, mais ne ripostait pas. Si elle s'emportait, elle perdrait la maîtrise d'elle-même et dirait ou ferait des choses qu'elle regretterait après. Les poings crispés et les lèvres serrées, elle gardait le silence. Edith essayait en vain de la calmer.
  « C'est parce que je suis ton amie que j'en veux à Geraldine, expliquait Dolly. Qu'elle dise ce qu'elle veut de moi, je m'en moque! Mais qu'elle t'attaque, ça non! Elle est jalouse de toi et elle cherche à me mettre en colère!
  - Ne tombe pas dans le piège! conseillait la raisonnable Edith. Ce serait stupide. Betty et elle se moqueraient de toi! »,
  La pauvre Dolly grinçait des dents et se taisait quand Geraldine et Betty prenaient un ton persifleur pour parler d'Edith.
  « Cette chère Edith, disait Geraldine, toujours si bonne... et si stupide! Le parfait chef de classe! Tu ne crois pas, Betty?
  - Je suis de ton avis, répondait Betty avec un sourire qui mettait Dolly hors d'elle. Quels bons exemples elle nous donne, cette consciencieuse Edith! J'ai honte de mes défauts quand je la vois si sage! Pas une plaisanterie, pas un mauvais tour! C'est un modèle pour nous toutes!
  - Que ferions-nous sans elle? » renchérissait Geraldine en jetant un regard de biais à Dolly pour voir si elle allait éclater.


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES


Sauvetage à Malory School, by Enid BLYTON       Sauvetage à Malory School, by Enid BLYTON

 

 


 

 

ANNEXE


Sauvetage à Malory School, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette
Collection :  Bibliothèque rose
I.S.B.N-10 :   2010020960
www.amazon.fr

 

LIENS


Wikipédia
Enid BLYTON

Bibliographie de
Enid BLYTON
 

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 17:39

Un cheval à Malory School,, by Enid BLYTON
 

Présentation de l'Editeur


MALORY School compte un pensionnaire inattendu : un cheval!
  En effet, une nouvelle élève, Alexandra, est arrivée au collège montée sur ce bel animal. Elle a refusé de se séparer de sa monture pour qui il a bien fallu trouver une écurie.
  Hélas! les collèges de jeunes filles ne sont pas faits pour les chevaux et le pauvre animal dépérit à vue d'œil... Des mesures énergiques s'imposent. Alexandra, désespérée, voit venir le jour où il lui faudra renvoyer chez elle son cheval...
  Mais à Malory School, tout finit par s'arranger car, décidément, ce collège n'est pas comme les autres et on s'y amusera encore longtemps!

 

 

 

 

 






FICHE TECHNIQUE DU LIVRE


 

 




Titre :   Un cheval à Malory School
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

Bibliothèque rose   numéro : 20.4006.1

ILLUSTRATIONS DE JOSETTE ROBION
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Elle enleva son rouge à lèvres.   p 32.
Priscilla sentit qu'elle devenait plus rouge encore.   p 64.
Tristan mit sa tête sur l'épaule d'Alex.   p 128
« Je ne peux pas m'arrêter d'éternuer... Atcho...o...oum! »   p 160


6976-5 - Dépôt légal n° 5297,   3e trimestre 1972.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La flèche, le 05-07-1972.
20 - 05 - 4006 - 01

Poids :   165 grammes     Nombre de pages : 187

© Librairie Hachette, 1972.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

Reliure :   Cartonnée pelliculée, à dos carré, illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 

 

 

EXTRAIT   Un cheval à Malory School, by Enid BLYTON   page 64


Un cheval à Malory School, by Enid BLYTON




  Mme Grayling réfléchit. Elle était déçue. Elle avait espéré que la présence de la jeune Américaine serait un stimulant pour les écolières anglaises et qu'une rivalité cordiale régnerait dans la classe. Elle s'était trompée.
« Il faut qu'elle descende en troisième, décida la directrice. Priscilla en sera humiliée, mais cela lui donnera peut-être à réfléchir. Envoyez-la-moi. »
  Miss Williams sortit, soulagée à l'idée d'être débarrassée de cette paresseuse. Elle annulerait les mauvaises notes que son désordre avait values à Priscilla. Les élèves lui en seraient reconnaissantes. Elles travaillaient avec zèle et avaient bien mérité leur congé.
  « Priscilla n'a pas que des défauts, pensa le professeur qui se vantait d'être juste. Mais elle est trop dépaysée chez nous. En troisième, elle aura moins de difficultés. »
  Elle ordonna à Priscilla de se rendre chez la directrice. Priscilla, qui, à son arrivée à Malory School, croyait n'avoir peur de rien, se sentit intimidée quand elle entra dans le bureau ensoleillé de Mme Grayling.
  Celle-ci posa sa plume et regarda Priscilla. Elle examina les cheveux cuivrés, coiffés plus simplement maintenant, mais qui bouclaient encore sur la nuque, les ongles brillants, le visage au teint délicat.
  « Priscilla, je vous ai fait venir parce que je crois que vous n'êtes pas au niveau de la quatrième division », commença Mme Grayling qui avait l'habitude d'aller droit au but.
  Priscilla rougit.
  « Je le regrette à cause de votre âge, reprit la directrice, mais le temps vous manquera pour prendre des leçons particulières et je crains que vous ne retardiez vos camarades qui ont un examen à passer à la fin de l'année. »
  A sa grande fureur, Priscilla sentit qu'elle devenait plus rouge encore. Ainsi ces Anglaises stupides se plaignaient d'elle.
  « Je crois donc qu'il vaut mieux que vous descendiez en troisième, continua Mme Grayling. Les enfants y prennent les études moins au sérieux, vous y serez plus heureuse et le travail vous sera plus facile. »
  Priscilla ne s'attendait pas à cette décision. Descendre d'une division! Quelle humiliation! Elle aimait les élèves de troisième et ne s'entendait pas avec celles de quatrième, mais que diraient ses parents et sa grand-mère anglaise?


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES


Un cheval à Malory School,, by Enid BLYTON       Un cheval à Malory School,, by Enid BLYTON

 

 


 

 

ANNEXE


Un cheval à Malory School, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette
Collection :  Bibliothèque rose
I.S.B.N-10 :   2010202104
www.amazon.fr

 

LIENS


Wikipédia
Enid BLYTON

Bibliographie de
Enid BLYTON
 

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 14:56

Le mystère du collier de perles, by Enid BLYTON



Présentation de l'Editeur


« CIRRCULEZ ! crie M. Groddy, le policeman. Et que je ne vous rretrouve plus surr mon chemin! »

  Fatty, Larry, Daisy, Pip et Betsy (sans oublier le chien Foxy) ne l'entendent pas de cette oreille. Ils flairent un mystère et rien ne les empêchera de tirer l'affaire au clair.

  La poursuite d'insaisissables cambrioleurs les conduit tous au milieu des baraques et des manèges de la fête foraine. Là, Fatty espère bien prendre quelques longeurs d'avance sur M. Groddy et arriver le pemier jusqu'au chef de la bande... Rien de tel pour cela que de se déguiser!

  Même ses compagnons ignorent sous quels traits se cache Fatty. Un vagabond, une marchande de ballons... ou l'empereur Napoléon en personne?

  F. G. jusqu'à 14 ans






FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Le mystère du collier de perles
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

Numéro de référence : 337

Idéal - Bibliothèque   numéro : 20/2989/01

ILLUSTRATIONS DE JACQUES FROMONT
Couleurs pleine page hors texte annotées, et
couleurs et noir & blanc in texte.

Le policeman pédalait avec ardeur.   p. 17
« Kouakia? »   p. 25
« Exigez qu'on lui donne son dû! »   p. 33
« Je voudrais que tu m'en achètes un. »   p. 40 & 41
« Inutile de jouer à l'endormi! » cria M. Groddy.   p. 69
« Fatty! ta mère! »   p. 77
Il se figea soudain sur sa chaise.   p. 87
Fatty déroula la mince bande.   p. 103
Le pauvre Cirrculez souhaitait de tout son cœur se réveiller très vite.   p. 111
Pourrait-il s'empêcher de cligner des yeux quand son tour serait venu?   p. 136 & 137
« Partons vite! »   p. 147
« Allez! Cirrculez!» cria M. Groddy en colère.   154
Les enfants redoublèrent de vigilance.   p. 165
Une côte plus raide que les autres se présenta.   p. 173


Imprimé en France
par Brodard-Taupin
Imprimeur-Relieur
Coulommiers-Paris.
5031/2.

Dépôt légal : n° 6597   1er trimestre 1968
20.09.2989.01

© Librairie Hachette, 1968.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur cartonnage, fers spéciaux.
BRODARD . TAUPIN . RELIURE
Nombre de pages : 189       TABLE   des   MATIÈRES : OUI

Poids :   337 grammes           Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   NON                      Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Le mystère du collier de perles, by Enid BLYTON   page 110


Le mystère du collier de perles, by Enid BLYTON




  M.Groddy était si visiblement effaré que Fatty retint une forte envie de lui pouffer au nez. Il se contenta de porter la main à son oreille et de demander :
  « Kouakia? »
  La stupéfaction de M. Groddy se teinta de colère. Il saisit le pseudo-vagabond au collet et l'entraîna.
  « J'en ai parr-dessus la tête de vos « Kouakia »! J'ignorre comment vous avez pu sorrtirr de prrison mais je vous y rreconduis tout drroit et cette fois je veillerrai à ce que la porrte soit bien ferrmée! Je ne vous rrelâcherrai que lorrsque vous m'aurrez avoué la vérité! »
  Les événements prenaient mauvaise tournure. Fatty se demanda s'il devait ou non mettre le policeman dans le secret de son déguisement. Il ne s'était encore résolu à rien quand Cirrculez et son prisonnier atteignirent le poste de police. Sans un mot, M. Groddy ouvrit la porte du violon et poussa Fatty dans la cellule obscure.
  Fatty se trouva nez à nez avec son sosie. A sa vue, le vagabond poussa un hurlement d'épouvante. Il avait l'impression de devenir fou. Comment pouvait-il se voir lui-même alors qu'il n'y avait pas de miroir?
  M. Groddy entendit le hurlement et regarda à l'intérieur de la geôle. Il vit deux hommes identiques! Ses yeux sortirent de leur orbite. Il tomba lourdement assis sur une chaise et s'épongea le front avec un immense mouchoir. Lui aussi croyait qu'il devenait fou! Ces histoires de cigarette disparue, de prisonnier traversant les murs, de vagabond dédoublé ressemblaient beaucoup à ces rêves affreux que l'on fait parfois quand on a trop bien mangé et que la digestion est pénible. Le pauvre Cirrculez souhaitait de tout son cœur se réveiller très vite.
  « Laissez-moi sortir d'ici! criait cependant le vagabond. Laissez-moi m'en aller, de grâce! »
  M. Groddy s'approcha de la grille du violon. Il était décidé soudain à sonder le fond des choses : Fatty préférait ne pas imaginer ce que ses parents penseraient en le sachant sous les verrous. Allons, il était temps de parler. De sa voix ordinaire, il s'adressa donc à M. Groddy.


Reproduction interdite





COUVERTURES



Le mystère du collier de perles, by Enid BLYTON       Le mystère du collier de perles, by Enid BLYTON






ANNEXE



Le mystère du collier de perles, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette (1968)
A.S.I.N :   B0014YBQJU
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Enid Blyton

Série Mystère
Enid BLYTON

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:29

Le mystère du camp de vacances, by Enid BLYTON



Présentation de l'Editeur



Néant







FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le mystère du camp de vacances
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

Idéal - Bibliothèque   numéro : 20/1137/7

ILLUSTRATIONS DE JACQUES FROMONT
Couleurs pleine page annotées hors texte, et
Couleurs et noir & blanc in texte.

Betsy, enchantée, se mit à parader à travers la remise .   p 24 & 25
« Ticki toupi zoupala tiock! » dit-il en s'inclinant...   p 33
« Que dit-elle encore? » fulmina le policeman.   p 41
« Et pour ceuillir mes roses je souffre de l'arthrose. » &nbsp p 67
« Philip m'a si souvent raconté tes exploits... »   p 75
Plein de galanterie, Ray s'empressa d'écarter quelques branches.   p 85
Fatty était en trai d'étouffer son fou rire dans les replis de l'étoffe.   p 93
Vous voyez que nous avons du travail en perpective.   p 105
Fatty se mit donc à flâner parmi les baraques.   p 133
Quel déplaisant gamin, en vérité!   p 141
Mais Rollo ne donna pas dans le piège cette fois.   p 147
Puis, sans attendre la réponse, il s'éloigna en riant.   p 155
Les enfants s'arrêtèrent, alarmés.   p 168 & 169
Un couloir sombre... un autre plus sombre encore...   p. 173


Dépôt légal : 957   - 2e trimestre 1969.

IMPRIMÉ ET RELIÉ EN BELGIQUE
20.09.1137.03.

&copy Librairie Hachette, 1964.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur cartonnage, fers spéciaux.
Nombre de pages : 189     &nbsp TABLE   des MATIÈRES : OUI

Poids :   268 grammes     Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Le mystère du camp de vacances, by Enid BLYTON   page 32


Le mystère du camp de vacances, by Enid BLYTON




  Fatty sourit et regarda ses complices qui l'interrogeaient du regard. Leurs déguisements avaient fait leur preuve sur les trois jeunes Groddy et ils étaient désireux de les expérimenter dehors. Fatty devina leur désir et se décida. Après tout, le chemin de la rivière était peu fréquenté.
  « Ticki toupi zoupala tiock! dit-il en s'inclinant devant Pip avec un geste en direction de la porte. Nous allons acheter les glaces à ton bonhomme, Ray. La princessse doit marcher en tête.
  - Bien sûr, acquiesça Ray en se rangeant vivement de côté. C'est bien dommage qu'elle n'ait pas un parasol de parade, comme son frère. Je me serais fait un plaisir de le lui tenir. Elle est si mignonne!
  - Seigneur! Où avais-je la tête! s'écria Fatty. J'avais oublié qu'en effet la princesse Bongahoui ne pouvait pas sortir sans son parasol! »
  Il s'élança dans les profondeurs de la remise et Betsy, Pip, Larry et Daisy se demandèrent ce qu'il allait encore inventer... Lorsque Fatty revint vers ses amis, il tenait à la main un immense en-cas de couleurs vives. En fait, c'était le parapluie de golf de sa mère. Mais comme Ray, Sid et Tom n'avaient jamais vu semblable objet de leur vie, ils n'eurent pas le moindre soupçon.
  « Prends-le, dit Fatty en tendant le parapluie à Ray. Aie soin de le tenir juste au-dessus de la tête de la princesse.
  - Si la princesse veut bien me le permettre... balbutia Ray, tout rouge d'émotion.
  - Tickiti zodolo raha tok! affirma Betzy avec un sourire plein de grâce.
  Ray rougit davantage encore et tourna vers Fatty un regard interrogateur.
  « La princesse dit qu'elle te trouve sympathique, traduisit Fatty, et qu'elle consent à ce que tu l'escortes!
  - Comme tu comprends bien leur langue! déclara Ray, admiratif. Il est vrai que rien ne t'embarrasse jamais, Fatty!... Je suis très honoré que la princesse m'autorise à porter son parasol... Son... Son Altesse est très bonne... »


Reproduction interdite





ANNEXE



Le mystère du camp de vacances, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette impr. Brodard et Taupin (1964)
A.S.I.N :   B0014YBR3A
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Enid Blyton

Série Mystère
Enid Blyton

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 14:58

Le mystère du voleur invisible, by Enid BLYTON

Présentation de l'Editeur


DES cambriololages étranges, des indices stupéfiants et un voleur que personne ne voit jamais... il n'en faut pas plus pour que les cinq détectives et leur chien se lancent sur la piste.
  Le voleur invisible laisse derrière lui d'énormes empreintes de pas. La chasse au géant s'organise. Qui en sortira vainqueur? L'un des jeunes limiers? Ou leur vieil ennemi intime Groddy, le policeman?
  De situations cocasses en situations dramatiques, l'affaire se complique... jusqu'au jour où Fatty, le chef des jeunes détectives, comprend qu'un Petit Poucet voleur, s'il avait voulu tromper son monde, aurait chaussé les bottes de sept lieues!








FICHE TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Le mystère du voleur invisible
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE ROSE   numéro : 20.5700.8

SÉRIE MYSTÈRE ENID BLYTON

ILLUSTRATIONS DE PATRICE HARISPE
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Fatty considéra d'un air perplexe l'empreinte mystérieuse.   p 32.
Le pêcheur feignit ne pas entendre.   p 64.
Fatty considéra ses pieds. Des pieds immenses!   p 96
C'était le gros policeman...   p 128


1954-5 - Dépôt légal n° 7308,   4e trimestre 1978.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 30-10-1978.
20 - 05 - 5700 - 01

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse.   Dépôt novembre 1978.

Poids :   140 grammes     Nombre de pages : 149

© Librairie Hachette, 1978.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

Reliure :   Cartonnée pelliculée, à dos carré, illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   115 x 165 x 13 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 004883 - 0     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur




EXTRAIT   Le mystère du voleur invisible, by Enid BLYTON   page 64


Le mystère du voleur invisible, by Enid BLYTON




  Le boulanger franchit la grille et remonta l'allée en trottinant. Les enfants le suivirent des yeux et se mirent à rire.
« Il est vraiment amusant, déclara Daisy. Avec ses précautions pour garder son pain à l'abri de la poussière!
  - Je me demande bien, dit Betsy en fronçant le sourcil, pourquoi il s'inquiète tant de l'hygiène de sa marchandise alors qu'il n'a pas lui-même les mains très propres? »
  Au bout d'un moment, le petit boulanger reparut.
  « Je suis très déçu, soupira-t-il en affectant un air affligé. Savez-vous qu'il n(y a pas le moindre voleur à proximité aujourd'hui? »
  Puis il éclata de rire et cligna gaiement de l'œil.
  « C'est égal! s'écria-t-il. Sans plaisanter, je vous assure que je me tiens sur le qui-vive. Au premier suspect que j'aperçois, j'alerte la police. M. Groddy me l'a fait promettre. Il craint qu'il n'y ait d'autres vols dans la région.
  - Vraiment? répondit Larry.
  - Oui, oui! Et il est bien possible qu'il ait raison. »
  Là-dessus, le boulanger quitta les enfants et rejoignit sa voiture en sifflant.
  « Voyez un peu comme il se donne des airs importants! murmura Pip. Je ne le trouve pas sympathique, ce bonhomme! »
  Betsy sauta de la grille sur laquelle elle s'était perchée.
  « Si nous allions retrouver Fatty? proposa-t-elle. J'ai hâte de savoir si nous le reconnaîtrons.
  - C'est ça! acquiesça Daisy avec empressement. Partons vite! Nous n'avons plus rien à faire ici! »
  Les quatre amis prirent donc le chemin de la pension Frinton. A près avoir longé la rivière un certain temps, ils arrivèrent en vue de la maison. C'était une grande bâtisse blanche, un peu vétuste. Des pêcheurs à la ligne, installés sur la berge, attendaient patiemment, les yeux rivés au bouchon. On eût dit autant de chats attendant devant un trou de souris.
  Les enfants dépassèrent un champ dans lequel travaillaient deux paysans, puis ils atteignirent les abords de la pension Frinton. Alors, ils regardèrent autour d'eux, en quête d'un Fatty déguisé. Où donc pouvait-il être?


Reproduction interdite





COUVERTURES   année 1978


Le mystère du voleur invisible, by Enid BLYTON       Le mystère du voleur invisible, by Enid BLYTON



ANNEXE


Le mystère du voleur invisible, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette jeunesse (1 octobre 1978)
Langue :  Français
I.S.B.N-10 :   2010048830
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Enid BLYTON

Bibliographie de
Enid BLYTON

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 17:31

Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON

 

 

Présentation de l'Editeur



QUI a mis le feu au pavillon de M. Brick?
  M. Groddy, le policeman, soupçonne tout le monde et s'embrouille dans les nombreuses pistes. Il s'y embrouille d'autant mieux que cinq enfants et un chien se trouvent sans cesse dans ses jambes.
  « Cirrculez! » rugit-il à tout instant.
  Peine perdue! Fatty, le gros vantard, et son chien Foxy, Larry et Daisy, Pip et Betsy sont bien résolus à élucider avant tout le monde le mystère du pavillon rose.
 

 


  jusqu'à 14 ans

 

 

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Le mystère du pavillon rose
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

Idéal - Bibliothèque

 

 

SERIE MYSTERE ENID BLYTON

 


SPLENDIDES ILLUSTRATIONS DE JACQUES FROMONT
En 4 Couleurs et noir & blanc pleine page hors texte annotées, et
couleurs et noir & blanc in texte.

« Je suis très intelligent, vous savez! »   p. 17
Larry décrocha précautionneusement le petit lambeau gris.   p. 29
Le poliman s'étonna qu'un vieil homme pût soutenir un tel train.   p. 37
« Fip fera le guet... »   p. 41
« ... et je vois le feu au fond du jardin. »   p. 51
« Foxy s'était mis à grogner... »   p. 62
« Maria ne pouvait pas bouger, ce soir-là », répondit Mme Jones.   p. 85
« Tiens, tiens, mais qui vient donc par là?. »   p. 97
Le vagabond entre furtivement.   p. 104 & 105
« Et vous, Lily, pourquoi paraissez-vous si surprise? »   p. 129
Fatty ulula encore une fois.   p. 137
Horrifié, il fit volte-face.   p. 147
« Tu ne t'es pas trompé, Foxy, dit-elle. Flaire, flaire! »   p. 159
Betsy sanglotait.   p. 168 & 169
Fatty ne quittait pas M. Brick des yeux.   p. 173


Dépôt légal n° 1509   4e trimestre 1963.
60183-I-11-8135

Imprimé en France par Brodard-Taupin, Imprimeur -Relieur. Coulommiers-Paris

© Librairie Hachette, 1963.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Dépôt décembre 1963

Reliure :   Reliée sur cartonnage, fers spéciaux
BRODARD . TAUPIN . RELIURE
Nombre de pages : 189       TABLE   des   MATIÈRES : OUI

Poids :   365 grammes           Format :   140 x 205 x 18 mm
I.S.B.N :   NON                      Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

 

 

 

EXTRAIT   Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON page 81


Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON-image-50-150




  La grande chatte noire et blanche entra dans la cuisine, la queue dressée. Elle avait flairé la tête de poisson et alla droit à Daisy. Daisy défit le paquet et mit son cadeau dans l'écuelle de la chatte. Pussy retira aussitôt la tête de poisson de l'écuelle et se mit à la manger par terre.
  « Pussy a-t-elle eu peur, le soir de l'incendie? demanda Pip, qui trouvait qu'il était temps d'entamer le sujet de la visite.
  - Elle était toute chose, répondit Mme Jones.
  - Comment se fait-il, demanda Daisy, que vous n'ayez pas senti que l'atelier brûlait, puisque vous étiez là, madame Jones?
  - Mais je l'ai senti! s'indigna Mme Jones. Je n'ai pas cessé de dire à MMaria : « Maria, il yy a quelque chose qui « brûle! » J'ai le nez très fin, moi. Mais Maria, non. Je n'ai pas cessé de renifler dans la cuisine et je suis même allée dans le hall, pour voir si ce n'était pas là-bas que ça brûlait.
  - Mme Minns aussi a dû aller voir, dit Larry.
  - Maria ne pouvait pas bouger, ce soir-là, répondit Mme Jones. Elle avait une de ces attaques de rhumatisme! Elle était coincée.
  - Que voulez-vous dire par coincée? demanda Larry très intéressé.
  - Eh bien, vers l'heure du goûter, elle s'est assise dans ce rocking-chair et elle m'a dit comme ça : « Anna, qu'elle m'a dit, je suis coincée. C'est mon rhumatisme qui me reprend, et je ne peux plus bouger. - Maria, que je lui dis, tu n'as qu'à rester comme ça. Je vais faire le thé et le reste. M. Brick est sorti, donc il n'y a pas de dîner à préparer. Je resterai à te soigner jusqu'à ce que tes pauvres jambes aillent mieux. »
  Les enfants écoutaient.
  « Si Mme Minns ne pouvait bouger de sa chaise se disaient-ils, comment aurait-elle fait pour mettre le feu à l'atelier? »
  « Et alors Mme Minns ne s'est pas levée du tout, jusqu'au moment où vous avez vu qu'il s'agissait vraiment d'un incendie? demanda Daisy.
  - Non, Maria est restée assise, répondit Mme Jones. Ce n'est que quand mon nez m'a dit qu'il y avait vraiment le feu, qu'elle a fait un effort pour se lever. J'étais allée jusqu'à la porte de la cuisine, et puis dans le jardin, et j'avais vu le pavillon flamber. Alors j'ai crié : « Maria, il y a le feu! » Alors elle est devenue pâle comme un linge. « Maria, que je lui ai dit, il faut qu'on fasse quelque chose. » Mais elle ne pouvait pas bouger de sa chaise : elle était coincée. »
  Les enfants enregistraient tous ces renseignements au fur et à mesure. Si Mme Minns avait réellement été « coincée » par son rhumatisme, elle n'avait pu courir mettre le feu à la maison. De plu sa sœur ne l'avait pas quittée. Il n'y avait plus qu'à rayer Mme Minns de la liste des suspects.
  La porte s'ouvrit et Mme Minns entra, l'air furieux. Elle était montée pour enlever sa robe trempée de lait et pour en mettre une autre. Elle jeta un regard furibond à Lily, puis elle regarda avec étonnement les trois enfants.
  « Eh bien, Maria, demanda Mme Jones, comment va ce rhumatisme?
  - Bonsoir, madame Minns, dit Daisy. Nous étions venus apporter une tête de poisson pour Pussy. »
  Mme Minns sourit aux anges. Elle était toujours très touchée lorsqu'on avait une attention pour sa précieuse chatte.


Reproduction interdite

 

 

 


 

 

ANNEXE



Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette Idéal-Bibliothèque Hachette impr. Brodard et Taupin (1963)
A.S.I.N :   B0014Y9LCE

 

 

 

Autre couverture Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON


Le mystère du pavillon rose, by Enid BLYTON    

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Enid Blyton

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 13:58

Bien joué Clan des Sept!, by Enid BLYTON

 

Présentation de l'Editeur


POUR la première fois, le Clan des Sept n'a pas de chance. Du haut de leur cabane perchée dans un arbre, les Sept ne voient rien venir. Pas la moindre aventure à l'horizon de leurs vacances...
  Mais voici qu'une nuit, au cœur du Bois-Bourru... Chut! c'est un secret. Un petit garçon et son chat sont en danger. Des personnages inquiétants rôdent dans la forêt. Brr...
  Les célèbres Sept et leur chien ne manquent ni de courage ni de flair. Pourtant la partie sera difficile à mener.
  A vous de jouer, Clan des Sept, et surtout... à vous de gagner!











FICHE TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Bien joué Clan des Sept!
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

numéro de référence : 290

Nouvelle Bibliothèque rose   20/3100/3

ILLUSTRATIONS JEANNE HIVES
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Allons! Voilà que j'ai déchiré mon short! »   p. 32
« Oui, tu es un bon chien! »   p. 64
« Oh! papa, je t'en prie, ne te moque pas de nous. »   p. 128
« Tu y es, tu y es! » cria Pam au comble de l'excitation.   p. 160


Dép. lég. 292 -   4e tr. 68

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur-Relieur
Paris-Coulommiers
20 - 05 - 3100 - 01

© Librairie Hachette, 1958.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée, à dos carré, illustrée couleurs in recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 184       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   175 grammes         Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                    Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur


EXTRAIT   Bien joué Clan des Sept!, by Enid BLYTON   page 63


Bien joué Clan des Sept!, by Enid BLYTON




  Le lendemain matin, ils se retrouvèrent de nouveau tous chez Pierre pour aller ensemble au Bos-Bourru. Certains apportaient des provisions, Pierre s'était encore chargé de la boisson. Jeannette portait un gros livre qu'elle avait promis de prêter à Colin pour la journée.
  « C'est le livre de papa, dont je t'ai parlé, dit-elle. Tu y trouveras tout ce que tu désires au sujet des bateaux, de n'importe quel bateau. Mais papa m'a fait promettre formellement de le lui rapporter au plus tard dans trois jours. Ne le garde pas plus longtemps.
  - Merci. Tu es une chic fille », et Colin, ravi, prit le livre. Il était passionné de bateaux et pensait au plaisir qu'il aurait à se plonger dans cette lecture. Assurément, il allait faire attention au livre. Moustique accompagnait la bande comme d'habitude. Ils atteignirent le bois et se dirigèrent vers leur arbre. A peine arrivé, Moustique, l'air sérieux, s'installa devant sa guérite. Il poussa un petit cri de contentement.
  Jeannette le caressa : « Oui, tu es un bon chien! Attention, maintenant, tu es de faction. »
  Ils grimpèrent dans l'arbre. Pierre défit les nœuds qui retenaient la bâche, étendit les coussins sur la plate-forme. A ce moment, les filles poussèrent un cri : « Regardez! La boîte à biscuits est ouverte et il n'y a presque plus de gâteaux! Il en restait pourtant encore beaucoup. Et le chocolat! ce que nous avons laissé a presque disparu! et la bouteille de limonade est vide. Elle était à moitié pleine. »
  Ils examinèrent encore le trou à réserves; il était vide. Les Sept se regardèrent en silence.
  Soudain, Jeannette s'écria :
  « Voulez-vous mon oppinion? Je suis sûre que c'est cet effronté d'écureuil qui a fait le coup. Je parie qu'il est revenu après notre départ et qu'il a emporté toutes nos provisions. Les écureuils sont malins!


Reproduction interdite


COUVERTURES


Bien joué Clan des Sept!, by Enid BLYTON       Bien joué Clan des Sept!, by Enid BLYTON




ANNEXE


Bien joué Clan des Sept!, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette, Nouvelle Bibliothèque Rose n° 290 (1968)
A.S.I.N :   B005KH24N4
www.amazon.fr

LIENS UTILES


Wikipédia
Enid Blyton

Wikipédia
Le Clan des Sept

Série Clan des Sept
Enid BLYTON

Photos Galerie Nouvelle Bibliothèque Rose
Photos Galerie

Haut de page

Partager cet article

Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 15:40

Le Club des Cinq aux sports d'hiver, by Enid BLYTON

 

Présentation de l'Editeur


LES Cinq ont droit à des vacances supplémentaires : comme ils viennent d'avoir la grippe pendant les congés de Noël (sauf Dagobert, bien entendu), le médecin conseille de les envoyer à la montagne (avec Dagobert, cela va de soi).
  En avant pour les belles descentes en luge! Et en avant aussi pour l'aventure! Le séjour dans le chalet n'est pas de tout repos. Quels sont ces grondements qu'on entend au loin? Et ces lueurs dans le ciel?
  Il y a du mystère dans l'air...













FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Le Club des 5 aux sports d'hiver
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   HACHETTE

LIBRAIRIE HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

Bibliothèque rose     numéro : 20/1421/5

LE CLUB DES CINQ

ILLUSTRATIONS DE JEAN   SIDOBRE
Couleurs pleine page annotées et,
noir & blanc in texte.

Les garçons eurent vite expédié leur toilette.   page 32
Elle se leva d'un bond et dévala le sentier.   page 64
Miette se blottit derrière la caisse.   page 96
Dagobert franchit le seuil d'un bond.   page 160


6732-5   Dépôt légal n° 5837, 1er trimestre 1973.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, Bd, Romain-Rolland - Montrouge
Usine de La Flèche, le 20 - 01 - 1973.
20 - 05 - 1421 - 09

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse.   Dépôt : juin 1964.

© Librairie Hachette, 1964.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée;  illustrée couleurs en recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 256       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   156 grammes                     Format :   115  x  165 mm
I.S.B.N :   2-01-003176-8                Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 

 

EXTRAIT   Le Club des 5 aux sports d'hiver, by Enid BLYTON   page 89


Le Club des Cinq aux sports d'hiver, by Enid BLYTON




  CETTE FOIS-CI Miette ne se montra pas farouche. Elle ne fit pas mine de se sauver quand François ouvrit la porte. Elle était vêtue aussi légèrement qu'à l' accoutumée, mais ses joues étaient rouges et elle ne donnait certes pas l'impression d'avoir froid.
  « Bonjour, Miette! s'écria François. Entre vite. Nous venons de déjeuner, mais il reste quelque chose pour toi! »
  La table n'était pas encore débarrassée et Annie offrit de la viande à la petite sauvageonne. Mais Miette secoua la tête et désigna le fromage du doigt.
  « Miette aime bien ça! » déclara-t-elle.
  Ses yeux se mirent à briller quand Annie lui tendit une portion généreuse. Elle s'assit pour manger.
  « Miette, écoute... Qui habite le Vieux Château? s'enquit François en ayant soin de bien prononcer.
  - Beaucoup de gens! répondit Miette en cherchant ses mots. Des hommes grands, des hommes petits. Un gros chien aussi. Beaucoup plus gros que lui! » ajouta-t-elle en désignant Dagobert.
  Les autres échangèrent des regards surpris. Beaucoup d'hommes? Que pouvaient-ils bien faire au Vieux Château?
  « Dire que ce soi-disant gardien a prétendu qu'il était seul là-bas! soupira François.
  - Miette, écoute encore! enchaîna Claude. As-tu vu une vieille dame au Château? U-ne vieil-le dame? »
  Miette fit oui de la tête.
  « Oui, dit-elle. Une vieille dame. Je l'ai vue en haut, dans la tour... Les premières fois, elle ne m'a pas vue. Je me cachais.
  - Et où te cachais-tu? demanda Mick avec curiosité.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Le Club des Cinq aux sports d'hiver, by Enid BLYTON       Le Club des Cinq aux sports d'hiver, by Enid BLYTON




ANNEXE


Le Club des Cinq aux sports d'hiver, by Enid BLYTON
Editeur :   Hachette Bibliotheque rose (1964)
Langue :   Français
A.S.I.N :   B00ARVTBKW
www.amazon.fr

LIENS


WIKIPÉDIA
Enid Blyton

WIKIPÉDIA
Le Club des Cinq

Série Club des Cinq
Enid BLYTON

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 15:31

Le secret de l'île verte, by Enid BLYTON




Présentation de l'Editeur


Guy, Nicole et Linette, en attendant le retour de leurs parents, hardis aviateurs dont ils sont sans nouvelles, décident de se réfugier sur une mystérieuse « Ile Verte »
Voici nos héros engagés dans une aventure extraordinaire, jouant les robinsons et se heurtant aux difficultées de la vie quotidienne. Montreront-ils assez d'ingéniosité, de patience et d'adresse pour échapper aux recherches des gens dont ils ont fui les mauvais traitements?
Ce charmant roman, le premier d'une série passionnante, est d'Enid Blyton dont le nom est connu des jeunes du monde entier.


Un livre Junior
pour F. & G. jusqu'à 14 ans




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Le secret de l'île verte
Auteur :   Enid   BLYTON
Edition :   O. D. E. J.
26, RUE DES CARMES
  PARIS  

Numéro de référence : J 55

ILLUSTRATIONS DE G. JASSON
Couleurs pleine page hors-texte annotées

Il grimpa sur le saule le plus rapproché...   p. 32
Elle n'arrivait pas à allumer les brindilles...   p. 96
Reviendrez-vous la semaine prochaine...  p. 128
- Maman! Oh, Maman!... Papa! s'écrièrent-ils...   p. 160



SILIC - PARIS - LILLE
N. d'imprimeur 02.008.01
- Dépôt légal 4899 - 3e trimestre 1962
N. d'éditeur 169

© 1962, by O.D.E.J. Paris
Tous droits d'adaptation et de reproductionréservés

Reliure :   couverture cartonnée Editeur illustrée couleurs in recto
Nombre de pages : 184       TABLE DES MATIÈRES :   OUI

Poids :   173 grammes              Format :   110 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                         Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 




EXTRAIT   Le secret de l'île verte, by Enid BLYTON   page 126





  Lorsque les deux jeunes Robinsons arrivèrent en vue de leur lieu de destination, Jean s'occupa de chercher un emplacement favorable pour dissimuler le bateau. Quand il l'eut trouvé, il recommanda à Guy de ne pas en bouger et se dirigea à pied vers le village avec les précieux paniers de champignons et de fruits sauvages : il avait eu l'ingénieuse idée d'enfiler les anses de ces paniers sur deux longs bâtons faciles à porter. Jean était un garçon débrouillard.

  Après avoir traversé un petit bois, il déboucha juste à l'entrée du village et, à sa grande satisfaction, il découvrit que c'était justement jour de marché. En effet, chaque Vendredi, un petit marché se tenait sur la place centrale et les rues étaient pleines de monde.

  - Tant mieux, réfléchit Jean. Dans cette foule, on me remarquera moins et je vendrai mes paniers avec plus de facilité.

  Et, tout haut, il se mit à vanter sa marchandise tout en circulant parmi les étals.

  - Demandez mes jolis mousserons. Voyez mes framboises et mes fraises! Tous frais cueillis.

  En voyant les engageants petits paniers, les gens ralentirent le pas, admirèrent la qualité des produits et beaucoup en achetèrent sur-le-champ. Quelques minutes plus tard, on se disputait les derniers paniers et Jean, tout heureux, se trouva avoir tout vendu, beaucoup plus vite qu'il ne l'avait espéré. Sa poche était gonflée de pièces de monnaie.

  - Reviendrez-vous la semaine prochaine? demanda une femme au jeune garçon. Vos fraises sentent si bon et vos paniers sont si bien tressés que je vous en rachèterai.

  Jean se dit que la chose était faisable. Quel moyen agréable et rapide de gagner de l'argent! Mais à présent, il s'agissait d'acquérir ce dont la petite colonie de l'île avait besoin. Avec ses propres économies, jointes au gain de la journée, Jean commença par acheter un paquet de farine qu'il fourra dans un grand sac vide, emporté comme filet à provisions. Après la farine, il acheta de la laine et du coton pour Nicole. Puis une quantité importante de bougies et de boîtes d'allumettes, une bouilloire neuve, deux plats émaillés, quelques livres amusants, deux crayons et une gomme, du papier, des clous, du savon, du beurre, du chocolat, des boîtes de cacao, du thé, etc..., et comme il lui restait encore de l'argent, des biscuits secs.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Le secret de l'île verte, by Enid BLYTON     Le secret de l'île verte, by Enid BLYTON




ANNEXE


Le secret de l'île verte, by Enid BLYTON
Editeur :   O.D.E.J. Lille, Impr. Silic (1962)
Langue :   Français
A.S.I.N :   B0014YD4MW
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Enid BLYTON

Série Club des Cinq
Enid BLYTON

Série Mystère
Enid BLYTON

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog