Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:31

 

 

David COPPERFIELD, by Charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



CE mélange subtil 'humour et d'émotion qui caractérise toute l'œuvre de Dickens, on le retrouve dans le célèbre "David Copperfield" qui, à lui seul, aurait suffi à assurer la gloire de son auteur.
  Faisant cortège au héros du récit, que nous suivons depuis ses années d'enfance jusqu'à l'âge d'homme, voici les personnages ui ont, avec lui, conquis l'immortalité : la tante Trotwood, Peggotty, la servant au grand cœur, M. Dick, Uriah Heep, Dora, Agnès, enfin l'inénarrable M. Micawber.
  On retrouve avec un plaisir toujours renouvelé ces personnages mêlés à tant d'épisodes fameux.











FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   David COPPERFIELD
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   HACHETTE

Bibliothèque VERTE   numéro : 20/0513/0

TRADUIT SOUS LA DIRECTION DE P.   LORAIN.

TEXTE ABRÉGÉ POUR LA BIBLIOTHÈQUE VERTE

ILLUSTRATIONS DE J.   PECNARD
noir & blanc pleine page annotées, in texte.

NON, IL N'Y AVAIT PERSONNE.   page 33
« M. WICKFIELD EST-IL CHEZ LUI? »   page 87
J'ALLAI D'ABORD DIRE ADIEU A AGNÈS.   page 103
M. MICAWBER CRIAIT : « APPROCHEZ! »   page 203

Dépôt légal n° 2175, 2° trimestre 1976.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
Usine de La Flèche, le 15-04-1976.
20 - 01 - 0513 - 30

Librairie Hachette, 1935
Tous droits de traduction de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Poids :   175 grammes                                Format :   110 x 165 mm    
I.S.B.N :   2 - 01 - 001542 - 8                     Code Barre = EAN:   NON

Reliure :  cartonné pelliculée, illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 256       TABLE  DES  MATIÈRES : NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   David COPPERFIELD by, charles DICKENS   page 106


David COPPERFIELD, by Charles DICKENS -image-60-150




  En conséquence des bonnes intentions de ma tante, je fus, peu après, pourvu d'une bourse bien garnie et d'une malle, et elle me congédia tendrement pour mon voyage d'exploration Au moment du départ, elle me donna quelques bons conseils, et beaucoup de baisers, en me disant que, comme son projet était de me fournir l'occasion de regarder autour de moi et de réfléchir un peu, elle me conseillait de passer quelques jours à Londres, si cela me convenait, soit en me rendant dans le Suffolk, soit en en reenant. En un mot, j'étais libre de faire ce qu'il me plairait pendant trois semaines ou un mois, sans autre programme que de réfléchir et de regarder autour de moi. Je m'engageais, en outre, à lui écrire trois fois par semaine, pour la tenir au courant de ce que je ferais.
  J'allais d'abord à Cantorbéry pour dire adieu à Agnès et à M. Wickfield, ainsi qu'au bon docteur. Puis, je me rendis à Londres, où je retrouvai mon ancien camarade Steerforth, devenu étudiant à Oxford Je devai me rendre à Yarmouth pour voir ma fidèle Peggotty, je décidai Steerfort à m'accompagner.
  Quand nous fûmes au terme de notre voyage, Steerforth s'en retourna chez lui, et moi je pris le chemin de Lincoln's Inn où se trouvait ma tante, venue de Douvres . Quoiqu'il fût déjà tard, elle était encore debout et m'attendait pour souper. Si j'avais fait le tour du monde depuis notre séparation, nous n'aurions pas été, je crois, plus contents de nous revoir. Ma tante pleurait de tout son cœur en m'embrassant, et elle me dit, en faisant semblant de rire, que, si ma pauvre mère était encore au monde, elle ne doutait pas que sa petite innocence n'eût versé de larmes.
  « Et vous avez donc abandonné M. Dick, ma tante? lui demandai-je. J'en suis bien fâché. Ah! Jeannette, comment vous portez-vous? »
  Pendant que Jeannette me faisait la révérence, en me demandant des nouvelles de ma santé, je remarquai que le visage de ma tante s'allongeait considérablement.
  « J'en suis bien fâchée aussi, dit ma tante, en se frottant le nez, mais je n'ai pas eu un moment l'esprit en repos depuis que je suis ici. »
  Elle ne me laissa pas le temps de lui demander la cause de son inquiétude.
  « Je suis convaincue, reprit ma tante, en appuyant a main sur la table avec une fermeté mélancolique, je suis convaincue que Dick n'a pas assez de caractère pour chasser les ânes. Décidément il manque d'énergie. J'aurais dû laisser Jeannette à sa place, j'aurais eu l'esprit bien plus tranquille Si jamais un âne a passé sur ma pelouze, continua-t-elle avec vivacité, il y en avait un cet après-midi à quatre heures; car j'ai senti un frisson qui m'a couru de la tête aux pieds, et je suis sûre que c'était un âne! »


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

David COPPERFIELD, by Charles DICKENS     David COPPERFIELD, by Charles DICKENS




ANNEXE



David COPPERFIELD, by Charles DICKENS
Editeur :  Hachette   Bibliothèque verte
A.S.I.N :  B0000DMF9F
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR



dans la Bibliothèque Verte :

  • LES AVENTURES DE M. PICKWICK
  • OLIVIER TWIST
  • LA PETITE DORIT
  • LES GRANDES ESPÉRANCES



dans Idéal-Bibliothèque :

  • LE GRILLON DU FOYER



dans La Galaxie :

  • OLIVIER TWIST
  • DAVID COPPERFIELD




LIENS


Wikipédia 
David Copperfield

Wikipédia 
Charles Dickens

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 18:13
La petite Dorrit, by Charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



FIGURE touchante que celle de la "petite Dorrit", née dans la prison pour dettes où d'oscures et perfides machinations ont fait enfermer son père.
  Modeste, charmante, dévouée, elle est le rayon de soleil dans ce sombre lieu où la dignité de M. Dorrit, gentleman malchanceux, s'est peu à peu évanouie après de longues années de détention.
  Autour de la petite Dorrit s'agite une foule d'individus appartenant à toutes les catégories sociales, les uns sympathiqes et bons, les autres louches ou même criminels. C'est tout un monde et toute une époque qui s'animent sous la plume incomparable du grand conteur anglais

FICHE     TECHNIQUE   DU   LIVRE




Agrandir

Titre :   La petite DORRIT
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   HACHETTE      

BIBLIOTHÈQUE VERTE

ILLUSTRATIONS DE Paul DURAND
noir & in texte.

Dép. lég. 2272 - 4è tr. 60
Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur-Relieur
Paris-Coulommiers
25.131 - I - 10 - 2513

Poids :   210 grammes     Format :   120 x 170 mm  
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN:   NON

Librairie Hachette, 1937.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

TEXTECONDENSÉ POUR LA BIBLIOTHÈQUE VERTE

Reliure : cartonnage en thermocollage, illustrée couleurs en recto.
Nombre de pages : 254       TABLE  DES  MATIÈRES : OUI

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   page 45


La petite Dorrit, by Charles DICKENS -image-70-150



  La sœur aînée se fit donc danseuse. Il existait dans la famille un onle ruiné..., ruiné par son frère, le père de la Méréchaussée, et ne sachant pas plus que lui ni comment ni pourquoi. C'est lui qui put devenir le prtecteur de sa nièce, la danseuse.
  Pour que sa sœur aînée pût vivre chez son oncle, afin de pouvoir gagner ses très modestes appointements hebdomadaires, la sœur cadette, la petite Amy, fut obligée de manœuvrer avec adresse auprès du père. Il affecta tout le temps d'ignorer que sa fille aînée allait gagner sa vie au théâtre, trouva qu'on le négligeait pour s'occuper de son frère, et finalement céda avec beaucoup de grandeur d'âme. Amy dut aussi s'occuper de son frère Tip. Tip n'avait que dix-huit ans, mais il était déjà si bien résigné à vivre au jour le jour et sou à sou, qu'il aurait bien continué ce métier-là jusqu'à quatre-vingt-dix ans.
  Elle eut recours à son parrain qui le plaça, à force de démarches, à la Cour du palais, avec un siège peu remburré et douze shillings par semaine. Au bout de six mois, il déclara à sa sœur qu'il ne retournerait pas au bureau, qu'il en était fatigué. Tip se fatiguait de tout. Sa sœur le fit entrer dans un entrepôt, chez un maraîcher, chez un marchand de houblon, chez un autre homme de loi, chez un commissaire priseur, chez un brasseur, chez un agent de change. Mais à peine Tip entrait-il quelque part qu'il en sortait fatigué.
 


Reproduction interdite






COUVERTURES



La petite Dorrit, by Charles DICKENS       La petite Dorrit, by Charles DICKENS



ANNEXE



La petite DORRIT by, Charles DICKENS
Editeur :   Hachette, impr. Brodard et Taupin
A.S.I.N :   B0014XED8W
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Charles Dickens

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 17:45
 Souvenirs intimes de David Copperfield : Tome 02, by Charles DICKENS



Présentation de l'Editeur





Néant







FICHE     TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir



Titre :   Souvenirs intimes de David Copperfield : Tome 02
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   Le Livre de Poche     numéro : 1565 & 1566


TRADUCTION DE MADELEINE ROSSEL, ANDRÉ PARREAUX ET
LUCIEN GUITARD SOUS LA DIRECTION DE LÉON LEMONNIER,
REVUE ET COMPLÉTÉ PAR FRANCIS LEDOUX ET PIERRE LEYRIS

Dépôt légal n° 4987, 4e trimestre 1965.     Texte intégral
BRODARD ET TAUPIN - IMPRIMEUR - RELIEUR
Paris - Coulommiers.
06.363 - I - 11 - 1028

© Éditions Gallimard, 1954.

Reliure : Brochée;   illustrée recto & verso
Nombre de pages : 512     TABLE  DES  MATIÈRES : OUI

Poids :   250 grammes     Format :   110 x 165 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN:   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


COUVERTURES



 Souvenirs intimes de David Copperfield : Tome 02, by Charles DICKENS     Souvenirs intimes de David Copperfield : Tome 02, by Charles DICKENS



ANNEXE



Souvenirs intimes de David Copperfield : Tome 02, by Charles DICKENS
Editeur :   Le livre de Poche (1965)
A.S.I.N :    B0000DOQXB
www.amazon.fr


ŒUVRES DE CHARLES DICKENS




    Bibliothèque de la Pléiade :

SOUVENIRS INTIMES DE DAVID COPPERFIELD.
DE GRANDES ESPÉRANCES.
DOSSIER DE LA MAISON DOMBEY PÈRE ET FILS.
TEMPS DIFFICILES.
LES PAPIERS POSTHUMES DU PICKWICK-CLUB.
LES AVENTURES D'OLIVER TWIST.



    Parus dans le Livre de Poche :

MONSIEUR PICKWICK (2 tomes).
DE GRANDES ESPÉRANCES.
OLIVER TWIST.
SOUVENIRS INTIMES DE DAVID COPPERFIELD (2 tomes)



LIENS



Wikipédia
Charles Dickens

Wikipédia
Charles Dickens


CHRONOLOGIE DE LA VIE ET DE L'ŒUVRE DE CHARLES DICKENS






1812 - Naissance de Charles Dickens, le 7 février, à Landport, près de Portsmouth.
1817 - Nomination du père de Dickens, et installation de la famille, à Chatham.
1823-1824 - Son père ayant été nommé à Londres, puis emprisonné pour dettes, Dickens travaille dans une fabrique de cirage pendant quelques semaines.
1827 - Fin des études de Dickens; il devient clerc d'avoué.
1828 - Dickens devient sténographe auprès d'un tribunal.
1832 - Dickens devient sténographe parlementaire pour un journal.
1833 - Publication du premier conte de Dickens.
1836 - Publication, le 7 févrer, des Esquisses de Boz, en deux volumes, et, le 31 mars, du premier numéro de Pickwick. Le 2 avril, Dickens épouse Catherine Hogath.
1837 - Mort de Mary Hogarth (belle-sœur de Dickens). Fin de la publication de Pickwick.
1837-1838 - Publicaton d'Oliver Twist.
1838-1839 - Publication de Nicolas Nickeby.
1840-1841 - Dans l'hebdomadaire L'Horloge de maître Humphrey. Dickens publie Le Magasin d'antiquités puis Barnabé Rudge.
1842 - Voyage aux Etats-Unis (janvier-juin); publication des Notes américaines.
1843 - Publication du premier Conte de Noël.
1843-1844 - Publication de Martin Chuzzlewit.
1844-1845 - Long séjour en Italie.
1846 - Séjours en Suisse et en France; publication des Images d'Italie.
1846-184 - Publication de David Copperfield. Lancement de l'hebdomadaire personnel de Dickens.
1851 - Dickens écrit L'Histoire d'Angleterre pour un enfant.
1852-1853 - Publication de Bleak House.
1854 - Publication des Temps difficiles.
1855-1857 - Publication de La Petite Dorrit. Nombreuses représentations théâtrales de bienfaisance; rencontre de l'actrice Ellen Ternan 1858 - En mai, Dickens se sépare de sa femme et publie une déclaration pour se justifier. En juin, débu des lectures publiques de ses œuvres.
1859-1860 - Publication de L'Histoire de deux villes.
1860 - Dickens s'installe dans sa maison de campagne de Gad's Hill (près de Chatham).
1860-1861 - Publication des des Grandes Espérances et des articles du Voyageur non commercial.
1863 - Relations fréquentes avec Ellen Ternan.
1864-1865 - Publication de L'Ami commun.
1865 - Difficultés de santé; Dickens échappe à un grave accident de chemin de fer.
1867-1868 - Longue tournée de lectures aux Etats-Unis.
1869 - Nombreuses lectures en Grande-Bretagne, malgré une santé de plus en plus chancelante.
1870 - Dickens donne la dernière de ses 423 lectures publiques (15 mars), commence la publication du Mystère d'Edwin Drood (qui restera inachevé), est reçu par la reine Victoria, meurt le 9 juin et est enterré à l'abbaye de Westminster.



Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 08:37
David COPPERFIELD : Tome 02, by Charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



Néant





FICHE     TECHNIQUE   DU   LIVRE



Agrandir


Titre :   David COPPERFIELD
Traduction nouvelle par Charlotte et Marie-Louise Pressoir
Auteur :   Charles   DICKENS   1812 - 1870
Edition :   Nelson, Éditeurs
Parsis
25, rue Denfert-Rochereau
Londres, Édimbourg et New-York

1936

TOME SECOND

Première édition de « David Copperfield » :
1849 - 1850


IMPRIMERIE NELSON, ÉDIMBOURG, ÉCOSSE
PRINTED IN GREAT BRITAIN


Reliure : Relié sur cartonnage pleine toile
Livre possèdant une jaquette à double volets
Nombre de pages : 574       TABLE  DES  MATIÈRES : OUI

Poids :   305 grammes     Format :   110 x 160 mm
I. S. B. N :   NON             Code Barre = EAN :   NON


ANNEXE



David COPPERFIELD, by Charles DICKENS
Editeur :   Nelson Éditeurs
Collection :   Nelson
A.S.I.N :   B0000DR2HB
www.amazon.fr



DU MÊME AUTEUR
DANS LA « COLLECTION NELSON »




AVENTURES DE M. PICKWICK
(3 volumes)

Dans la Collection
« Grands Récits illustrés » :

LE GRILLON DU FOYER
suivi de
CANTIQUE DE NOËL ( 1 volume)
Illustrations de Maurice BERTY

LES ANNÉES D'ENFANCE
DE DAVID COPPERFIELD (1 volume)
Illustrations de Maurice BERTY



LIENS



Wikipédia 
Charles DICKENS





Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 09:52

David COPPERFIELD, by Charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



Néant
















FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   David COPPERFIELD
Traduction nouvelle par Charlotte et Marie-Louise Pressoir
Auteur :   Charles   DICKENS   1812 - 1870
Edition :   Nelson, Éditeurs
Paris
25, rue Denfert-Rochereau
Londres, Édimbourg et New-York

1934

TOME PREMIER

Première édition de « David Copperfield » :
1849 - 1850


IMPRIMERIE NELSON, ÉDIMBOURG, ÉCOSSE
PRINTED IN GREAT BRITAIN


Reliure : Relié sur cartonnage pleine toile
Présentation sous jaquette à double volets
Nombre de pages : 568       TABLE  DES  MATIÈRES : NON

Poids :   310 grammes      Format :   110 x 160 mm
I. S. B. N :   NON             Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   David COPPERFIELD tome 1, by Charles DICKENS   page : 93



  Je ne m'arrêterai pas ici pour raconter comment Londres me fit l'effet d'un endroit merveilleux quand je l'aperçus dans le lointain. Nous nous en rapprochâmes peu à peu et arrivâmes à l'heure dite à l'auberge du quartier de White Chapel où nous devions nous arrêter. Je ne me rappelle plus si c'était Au Taureau Bleu ou A l'Ours Bleu, mais il s'agissait de quelque chose de bleu dont le portrait était peint à l'arrière de la diligence.
  Le conducteur m'aperçut en descendant de son siège et demanda à la porte du bureau :
  - Y a-t-il ici quelqu'un qui demande un petit jeune homme inscrit sous le nom de Murdstone, de Blunderstone, Suffolk, qui doit rester ici jusqu'à ce qu'on vienne le réclamer?
  Personne ne répondit.
  - Essayez du nom de Copperfield, s'il vous plaît, monsieur? dis-je en me penchant.
- Y a-t-il quelqu'un qui demande un petit jeune homme inscrit sous le nom de Murdstone, mais répondant aussi au nom de Copperfield, qui doit rester ici jusqu'à ce qu'on vienne le réclamer? dit le conducteur. Allons, il n'y a personne?
  Non, il n'y avait personne. Je regardai anxieusement autour de moi; mais cette question n'avait fait aucune impression sur les personnes présentes, sauf sur un individu borgne, avec des guêtres, qui suggéra qu'on ferait mieux de me mettre un collier de cuivre autour du cou et de m'attacher dans l'écurie.




ANNEXE


David COPPERFIELD, by Charles DICKENS
Editeur :   Paris, Nelson Éditeurs (1934)
Collection :   Nelson
A.S.I.N :  B00DHAK2SU
www.amazon.fr


Autres couvertures   David COPPERFIELD


David COPPERFIELD : Tome 02, by Charles DICKENS     Souvenirs intimes de David Copperfield : Tome 02, by Charles DICKENS     David COPPERFIELD by, charles DICKENS


    David COPPERFIELD by, Charles DICKENS     David COPPERFIELD by, charles DICKENS     David COPPERFIELD, by Charles DICKENS


 

DU MÊME AUTEUR
DANS LA « COLLECTION NELSON »




AVENTURES DE M. PICKWICK
(3 volumes)

Dans la Collection
« Grands Récits illustrés » :

LE GRILLON DU FOYER
suivi de
CANTIQUE DE NOËL ( 1 volume)
Illustrations de Maurice BERTY

LES ANNÉES D'ENFANCE
DE DAVID COPPERFIELD (1 volume)
Illustrations de Maurice BERTY



LIENS



Wikipédia 
Charles DICKENS

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 07:53
David COPPERFIELD by, Charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



Néant








FICHE     TECHNIQUE   DU   LIVRE




Agrandir

Titre :   David COPPERFIELD
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   HACHETTE      

BIBLIOTHÈQUE DE LA JEUNESSE

ILLUSTRATIONS DE HARRY ELIOTT
noir & blanc pleine page in texte.

« QUELQU'UN, DIT LE CONDUCTEUR, DEMANDE-T-IL UN JEUNE GARÇON? » p. 33
NOUS NOUS ARRÊTAMES DEVANT UNE VIEILLE MAISON. p. 87
C'ÉTAIT M. MICAWBER AVEC SON LORGNON ET SA CANNE. p.103
URIAH VENAIT DE RECEVOIR UN COUP DE RÈGLE. p. 203



- Dépôt légal 8263 -
Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris-Coulommiers
- 7314 - 3 - 1949 -

Poids :   160 grammes     Format :   120 x 165 mm     in - 16
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN:   NON

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachette, 1935.

Reliure : reliée sur cartonnage souple
Nombre de pages : 256       TABLE  DES  MATIÈRES : NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT





  Nous quittâmes Yarmouth à trois heures de l'après-midi, et nous arrivâmes à Londres le lendemain matin à huit heures. Nous descendîmes à un hôtel situé sur la paroisse de White-Chapel. J'ai oublié si c'était le Taureau bleu ou le Sanglier bleu, mais ce que je sais, c'est que c'était un animal bleu, et que cet animal était aussi représenté sur le derrière de la diligence. En descendant, le conducteur fixa les yeux sur moi, et dit, à la porte du bureau :

David Copperfield by, Charles DICKENS-image

Reproduction interdite

  « Y a-t-il ici quelqu'un qui demande un jeune garçon inscrit au registre sous le nom de Murdstone, venant de Blunderstone, Suffolk, et qui était attendu? Qu'on vienne le réclamer. » Personne ne répondit.
  « Essayez de Copperfield, monsieur, je vous prie, dis-je en baissant piteusement les yeux.
  - Y a-t-il, dit le conducteur, quelqu'un qui demande un jeune garçon inscrit sous le nom de Murstone, venant de Blunderstone, Suffolk, mais qui répond au nom de Copperfield, et qui doit attendre qu'on vienne le réclamer? Parlez, y a-t-il quelqu'un? »





ANNEXE



David COPPERFIELD by, Charles DICKENS
Editeur :   Hachette
Langue :   Français
A.S.I.N :   B001853260
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia  Charles Dickens
Wikipédia  David COPPERFIELD (roman)

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 16:04

Les aventures de M. Pickwick, by Charles DICKENS   Les aventures de Monsieur PICKWICK by, Charles DICCKENS



Présentation de l'Editeur


 

  Quatre messieurs très solennels qui font des glissades sur une couche de glace légèrement trop mince... Un illustre savant enfermé dans le placard d'un pensionnat de jeunes filles... Cent autres incidents aussi cocasses, racontés par le plus grand des romanciers anglais, émaillent Les Aventures de M. Pickwick.
  L'excellent M. Pickwick, en diligence, en brouette, en bonnet de nuit, en fourrière, en colère, en prison; l'héroïque M. Winkle, qui a oublié par quel bout on tient un fusil; le poétique M. Snodgrass, qui de sa vie n'a pas rimé deux vers; le galant M. Tupman, célibataire malgré lui; le sarcastique M. Weller, titi londonien devenu valet de chambre, demeurent les cinq personnages les plus drôles du chef-d'œuvre de Charles Dickens.




FICHE TECHNIQUE   DU LIVRE   N° 01




Agrandir



Titre :   Les aventures de M. PICKWICK
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈTHE VERTE

ILLUSTRATIONS DE JEAN RESCHOFSKY
Couleurs pleine page hors-texte annotées et noir & blanc in texte.

« Ils sont partis, not'maître, partis pour de bon. » p. 64
« Monsieur, dit M. Tupman, vous êtes un drôle.» p. 96
M. Magnus s'arrachait les cheveux. p. 128
M.Winkle le heurta brutalement. p. 160


Dépôt légal Imprimeur 6463-5 - Editeur 9372 - 20.01.0512.14.2

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
58, Jean Bleuzen - Vanves - Usine de La Flèche, 72200
Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Dépôt : décembre 1962.

L'ÉDITION ORIGINALE (1836) DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
SOUS LE TITRE :


THE POSTHOUMOUS PAPERS
OF THE PICKWICK CLUB

TEXTE ABRÉGÉ POUR LA BIBLIOTHÈQUE VERTE

© Librairie Hachette, 1962.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Poids :   280 grammes             Format :   110 x 170 mm
I.S.B.N :   2.01.00.0772.7       Code Barre = EAN:   9 782010 007729

Reliure : Thermo-Collage sur cartonnage éditeur illustrée couleurs in recto.
Nombre de pages : 185       TABLE  DES  MATIÈRES : OUI

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Les aventures de Monsieur PICKWICK, Charles DICKENS page 120


 

Les aventures de M. Pickwick, by Charles DICKENS -image-50-150




  M Pickwick ouvrit la porte et appela avec brusquerie :
  «Tupman, venez ici! »
  M. Tupman se présenta aussitôt, d'un air considérablement surpris.
  « Tupman, dit M. Pickwick, un secret assez délicat, qui concerne madame, est la cause d'un différend qui vient de s'élever entre ce monsieur et moi. Je lui précise devant vous que ce secret n'a aucun rapport avec lui-même, et que, s'il continue à en douter, je devrai considérer ses doutes comme une insulte à mon égard.»
  Malheureusement, au lieu d'accepter les explications de M. Pickwick, M. Magnus n'en déclama que plus fort tout en s'arrachant les cheveux, plaisirs qu'il variait de temps à autre en agitant le poing devant la figure philanthropique de M. Pickwick. Les paroles s'envenimèrent; les voix s'élevèrent, et enfin M. Magnus dit à M. Pickwick qu'il aurait bientôt de ses nouvelles; ce à quoi M. Pickwick répondit que le plus tôt serait le mieux. Là-dessus, la dame, effrayée, se sauva précipitamment, et M. Tupman entraîna M. Pickwick hors de la chambre, laissant M. Magnus à ses méditations, cependant que Mlle Teintflétry décidait de courir chez le premier magistrat de la ville, pour lui demander de s'emparer de M.M. Pickwick et Tupmaman.
  - Et impertinent.


Reproduction interdite





ANNEXE



Les aventures de Monsieur PICKWICK, by Charles DICKENS
Editeur :   Hachette
A.S.I.N :   2010007727
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia
Charles Dickens

FICHE     TECHNIQUE   DU LIVRE   N° 02




Agrandir



Titre :   Les aventures de Monsieur PICKWICK
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   HACHETTE

Bibliothèque verte

ILLUSTRATIONS DE HARRY ELIOTT
noir & blanc pleine page in texte annotées.

LE COCHER SE PRÉCIPITA SUR LE GROUPE DES PICKWICKIENS p. 15
M. WINKLE ESSAYAIT VAINEMENT DE RATTRAPER LE CHEVAL. p. 65
M. PICKWICK ET M. TUPMAN FAILLIRENT EN VENIR AUX MAINS. p. 119
M. PICKWICK FIT LA CULBUTE PAR-DESSUS LE MUR. p. 143
SAM PORTA LA MAIN AU COLLET DE JOB TROTTER. p. 203
LA GLACE CÉDA SOUS LE POIDS DE M. PICKWICK. p. 227
« ALLEZ-VOUS-EN, VIEUX FARCEUR, » DIT Mme RADDLE. p. 249
« JE VOUS ENGAGE A PRENDRE GARDE! » DIT LE JUGE. p. 269


Impr. Hachette. - 6-1935.

Poids :   280 grammes     Format :   120 x 165 mm     in - 16
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN:   NON

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachette, 1935.

Reliure : reliée pleine toile sur cartonnage percaline verte
Titre et bandes dorés à chaud en recto
Nombre de pages : 287       TABLE  DES  MATIÈRES : OUI

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Les aventures de Monsieur PICKWICK, Charles DICKENS


 

Les aventures de Monsieur Pickwick, by Charles DICKENS -image




  Après une courte pause, M. Tupman reprit sur un ton plus bas, mais profondément accentué : « Vous m'avez appelé vieux monsieur!
  - Oui.
  - Et gras.
  - Je le répète.
  - Et impertinent.
- C'est vrai. »
  Il y eut un instant de silence épouvantable.
« Mon attachement à votre personne, monsieur, repartit M. Tupman, en parlant d'une voix tremblante d'émotion, et en relevant en même temps ses manchettes; mon attachement à votre personne est grand, très grand; mais il faut que je prenne sur cette même personne une vengeance sommaire.
  - Avancez, monsieur, » répliqua M. Pickwick.
  Stimulé par la nature excitante de ce dialogue, l'homme immortel prit immédiatement une attitude de paralytique, persuadé sans aucun doute, comme le supposèrent les deux témoins de cette scène, que c'était une posture défensive.
  Heureusement que M. Snodgrass se précipita entre les deux combattants, au hasard imminent de recevoir sur les tempes un coup de poing de chacun d'eux.


Reproduction interdite





ANNEXE



Les aventures de Monsieur PICKWICK, by Charles DICKENS
Editeur :   Hachette impr. Brodard et Taupin (1962)
A.S.I.N :   B0014XEC60
www.consus.france.fr

LIENS



Wikipédia
Charles Dickens

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 10:59
De grandes espérances by, Charles DICKENS


Présentation de l'Editeur



Onze ans après la naissance de CHARLES DICKENS le 7 février 1812 à Landport, près de Portsmouth, ses parents s'installent définitivement à Londres où, imprévoyants et malchanceux, ils font connaissance avec la prison pour dettes, tandis que Charles colle des étiquettes dans une fabrique de cirage infestée de rats au bord de la Tamise (1824).
  Après un an d'études dans une Académie de quartier, Dickens devient clerc d'avoué, apprend la sténographie pour être rédacteur parlementaire, lit beaucoup, tombe amoureux (sans retour) et tente vainement de faire du théâtre. En revanche sa réputation de reporter se confirme et ses premiers essais littéraires sont publiés sous le pseudonyme de Boz (1833). Le succès de ces sketches de la vie londonienne sera dépassé par celui des Aventures de Mr. Pickwick (1836). La même année, il épouse l'une des filles de son éditeur. Catherine Hogarth (dont il aura 10 enfants et dont il se séparera en 1858).
  Les années rudes sont passées : Dickens y puisera ses thèmes et ses personnages - les tribulations de gens humbles. Citons entre autres : Olivier Twist (38). Nicolas Nickleby (39). Barnaby Rudge, le Magasin d'Antiquités et L'Horloge de Maître Humphrey (40). Bleak House (41). Dombey et fils (48). La petite Dorrit (57). Une histoire de deux villes (59). Il compose son oeuvre préférée, David Copperfield, en 50 et De Grandes Espérances, une de ses plus belles réussites, en 61. Les Carillons (44) datent d'un voyage à Gênes et Martin Chuzzlewit d'un séjour à Boston (42), outre de nombreux Contes de Noël, Dickens multiplie les conférences, visite les prisons, lutte pour l'institution du copyright, voyage. Il meurt d'une hémorragie cérébrale le 9 juin 1870, laissant inachevé le Mystère d'Edwin Drood. Il est enterré à l'abbaye de Westminster.


FICHE     TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir

Titre :   De grandes espérances
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   LE LIVRE DE POCHE       numéro : 420 & 4201

VOLUME DOUBLE

TRADUCTION ET NOTES DE PIERRE LEYRIS

PRÉFACE DE JEAN GIONO


Dépôt légal n° 5254 - 1er trimestre 1966     Texte intégral
IMPRIMERIE Les Petits - Fils Léonard DANEL - Loos (Nord)
30 - 02 - 0299 - 06

Poids :   260 grammes     Format :   110 x 165 mm    
I.S.B.N :   NON       Code Barre = EAN:   NON
Livre épuisé chez l'Editeur



© Éditions Gallimard, 1954.
© 1959, Jean Giono,
  pour la préface

Reliure : Brochée sur carton souple à dos carré
Nombre de pages : 256       TABLE  DES  MATIÈRES : NON

IMPRIMÉ EN FRANCE


Annexe




AMAZON   Editeur : Livre de Poche
A.S.I.N :  B0000DOFKV

WIKIPÉDIA

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 12:33

 

 

David COPPERFIELD by, charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



CE mélange subtil 'humour et d'émotion qui caractérise toute l'œuvre de Dickens, on le retrouve dans le célèbre "David Copperfield" qui, à lui seul, aurait suffi à assurer la gloire de son auteur.
  Faisant cortège au héros du récit, que nous suivons depuis ses années d'enfance jusqu'à l'âge d'homme, voici les personnages ui ont, avec lui, conquis l'immortalité : la tante Trotwood, Peggotty, la servant au grand cœur, M. Dick, Uriah Heep, Dora, Agnès, enfin l'inénarrable M. Micawber.
  On retrouve avec un plaisir toujours renouvelé ces personnages mêlés à tant d'épisodes fameux.



FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE




Titre :   David COPPERFIELD
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   HACHETTE      

Bibliothèque verte


ILLUSTRATIONS DE HARRY ELIOTT
noir & blanc pleine page in texte annotées.

« QUELQU'UN, DIT LE CONDUCTEUR, DEMANDE-T-IL UN JEUNE GARÇON? »   p. 33
NOUS NOUS ARRÊTAMES DEVANT UNE VIEILLE MAISON.   p. 87
C'ÉTAIT M. MICAWBER AVEC SON LORGNON ET SA CANNE.   p.103
URIAH VENAIT DE RECEVOIR UN COUP DE RÈGLE.   p. 203


- Dépôt légal 5057 -

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris-Coulommiers
- 6597 - 10 - 1947 -

Poids :   190 grammes          Format :   120 x 165 mm     in - 16
I.S.B.N :   NON                     Code Barre = EAN:   NON


Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachette, 1935.

Reliure : reliée sur cartonnage en percaline verte
Titre et bandes dorés à chaud en recto
Nombre de pages : 256       TABLE  DES  MATIÈRES : NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   David COPPERFIELD by, charles DICKENS   page 31


David Copperfield by, Charles DICKENS-image




  Nous quittâmes Yarmouth à trois heures de l'après-midi, et nous arrivâmes à Londres le lendemain matin à huit heures. Nous descendîmes à un hôtel situé sur la paroisse de White-Chapel. J'ai oublié si c'était le Taureau bleu ou le Sanglier bleu, mais ce que je sais, c'est que c'était un animal bleu, et que cet animal était aussi représenté sur le derrière de la diligence. En descendant, le conducteur fixa les yeux sur moi, et dit, à la porte du bureau :
  « Y a-t-il ici quelqu'un qui demande un jeune garçon inscrit au registre sous le nom de Murdstone, venant de Blunderstone, Suffolk, et qui était attendu? Qu'on vienne le réclamer. » Personne ne répondit.
  « Essayez de Copperfield, monsieur, je vous prie, dis-je en baissant piteusement les yeux.
  - Y a-t-il, dit le conducteur, quelqu'un qui demande un jeune garçon inscrit sous le nom de Murstone, venant de Blunderstone, Suffolk, mais qui répond au nom de Copperfield, et qui doit attendre qu'on vienne le réclamer? Parlez, y a-t-il quelqu'un? »
  Non, il n'y avait personne.
  Plus solitaire que Robinson Crusoé, car lui du moins il n'avait personne pour venir l'observer et remarquer qu'il était solitaire, j'entrai dans le bureau de la diligence, et, sur l'invitation du commis, je passai derrière le comptoir, et je m'assis sur la balance où l'on pesait les bagages. Assis au milieu des paquets, des livres et des ballots, respirant le parfum des écuries, qui s'associera à tout jamais dans ma mémoire avec cette matinée, je fus assailli par une foule de réflexions plus lugubres les-unes que les autres. A supposer qu'on ne vînt jamais me chercher, combien de temps consentirait-on à me garder là où j'étais? Me garderait-on assez longtemps pour qu'il ne me restât rien de mes sept shillings? Est-ce que je passerais la nuit dans un de ces compartiments en bois, avec les bagages! En serais-je réduit à me laver tous les matins à la pompe de la cour? Ou bien me renverrait-on tous les soirs et serais-je obligé de revenir tous les matins jusqu'à ce qu'on vînt me chercher?


Reproduction interdite





ANNEXE



David COPPERFIELD by, charles DICKENS
Editeur :  Hachette   Bibliothèque verte (1946)
A.S.I.N :  B0000DMF9F
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia 
David Copperfield

Wikipédia 
Charles Dickens

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 16:00

David COPPERFIELD by, charles DICKENS



Présentation de l'Editeur



Néant








FICHE     TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir



Titre :
  David COPPERFIELD
( TEXTE ANGLAIS)
Auteur :   Charles   DICKENS
Edition :   LIBRAIRIE HACHETTE      
79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS

EXTRAITS

PUBLIÉ CONFORMÉMENT AUX PROGRAMMES OFFICIELS
DU 3 DÉCEMBRE 1923
AVEC UNE INTRODUCTION, DES NOTES
ET DES ILLUSTRATIONS DOCUMENTAIRES


PAR
G.   MEYER
Profeseur agrégé de l'Université.

TROISIÈME ÉDITION

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachette, 1926.


12500. - Coulommiers. Imp. PAUL BRODARD. - 6-29.

Reliure : cartonnée  
Nombre de pages : 262       TABLE  DES  MATIÈRES : OUI

Poids :   195 grammes       Format :   105 x 155 mm
I. S. B. N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans DICKENS Charles
commenter cet article

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog