Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 15:36

LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X



Présentation de l'Editeur


Chef de mission!
  Langelot est plutôt fier d'être, pour la première fois, responsable d'une opération. Son équipe doit surveiller les moindres gestes de Noémi Gracieux, la secrétaire du traître Cordovan. Le dispositif mis en place semble parfait et, pourtant, Noémi Gracieux disparaît dans des conditions inexplicables.
  Le coup est dur pour Langelot.
  Le jeune agent secret doit se surpasser pour retrouver la trace de la fugitive. Elle seule, en effet, peut donner des informations sur le plan Rubis préparé par Cordovan et qui constitue une terrible menace pour le pays.








FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







TITRE :   LANGELOT et le plan rubis
AUTEUR :   LIEUTENANT   X
EDITION :   HACHETTE

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.01.5294

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Ce cadre se trouvait toujours à la place d'honneur, mais il était vide!   p. 32
L'immense porte vitrée s'ouvrit automatiquement devant elle.   p. 96
La Belle Faisane descend la Seine à une vitesse d'environ 8 km à l'heure.   p. 128
La géante se retourna vers elle comme une furie...   p. 160



Dépôt légal Imprimeur 6066-6 - Editeur 6053 - 20.01.5294.04-2   1983.2

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - 92541 Montrouge - Usine de La Flèche, 72200

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
Dépôt : juin 1977.


© Librairie Hachette, 1977.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 184   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   148 grammes     Format :   110 x 165 x 15 mm
I.S.B.N :   2.01.00.3507.0                 Code Barre = EAN :   9 782010 035074

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X   page 31


LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X



  Langelot s'arrêta. Maintenant, il entendait clairement les ronflements qui provenaient de la chambre à coucher, sur sa droite. La porte de la chambre était entrebâillée.
  S'attendant à chaque instant à être attaqué par-derrière, l'agent secret glissa vers cette porte, et, se pressant contre le chambranle, poussa le vantail du canon de son pistolet.
  L'ennemi, s'il y en avait un, ne réagit pas.
  A quatre pattes, Langelot se faufila dans la chambre. Les ronflements et même la respiration de la dormeuse lui parvenaient de plus en plus distinctement. Il rampa vers le lit, se haussa sur les coudes, s'agenouilla, tendit la main...
  Le lit était vide. Il n'avait même pas été défait.
  En passant la main dessus, Langelot rencontra un objet rectangulaire, légèrement tiède, parcouru de vibrations intérieures : le magnétophone.
  Alors il tendit la main à nouveau, cette fois-ci vers la table de chevet, y trouva la lampe - une lampe de porcelaine blanche, à abat-jour bleu, posée sur un napperon en broderie anglaise : il ne pouvait la voir mais il se la rappelait parfaitement - et pressa le commutateur.
  Une lumière violente se répandit dans la pièce : Mlle Gracieux aimait les ampoules un peu fortes.
  Il n'y avait personne.
  Langelot eut tôt fait de regarder dans l'armoire à glace, sous le lit recouvert d'une courtepointe bleue, et derrière les doubles rideaux à ramages bleus et blancs : pas de doute, à supposer que l'appartement fût occupé, l'occupant se trouvait ailleurs.
  Le pistolet au poing, Langelot revint dans la salle de séjour. Appliquant la doctrine du SNIF, il s'accroupit avant d'allumer l'électricité, mais ce n'était que par acquit de conscience. Le lustre s'alluma de toutes ses six ampoules et ne révéla aucun ennemi caché.
  La table cirée brillait comme à l'ordinaire; les six chaises étaient rangées autour d'elle; sur le divan, pas un coussin qui ne fût en place. Toute la pièce respirait l'ordre et la propreté. Seuls le poste de télévision et sa petite table renversée dérangeaient l'ordonnance un peu sévère de l'ensemble.
  Ah! non : il y avait encore une chose qui sortait de l'ordinaire.
  Au-dessus d'un joli secrétaire de style Louis XV que Mlle Gracieux avait hérité d'une tante - était suspendu un cadre d'acajou, que Langelot connaissait bien. La dernière fois qu'il était entré dans l'appartement, dix jours plus tôt, ce cadre contenait la photo en couleurs du capitaine Cordovan : un grand visage à l'expression ouverte, aux superbes cheveux noirs, au teint hâlé, aux yeux d'un bleu profond, barré d'une dédicace manuscrite : A l'irremplaçable Noémi Gracieux, son chef qui ne saurait que devenir sans elle »; c'était signé : Jacques Corsetier. Noémi tenait beaucoup à cette photo; lorsqu'on lui avait fait remarquer, au cours d'un de ses interrogatoires, qu'il n'était guère décent qu'une secrétaire d'état-major affichât la photo d'un traître déclaré, elle avait répondu qu'elle était maîtresse chez elle et qu'elle entendait le rester. Or, ce cadre se trouvait toujours à la place d'honneur, mais maintenant il était vide!


Reproduction interdite







COUVERTURES   année 1983


LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X       LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X



ANNEXE



LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque verte (1988)
Langue :   Français
I.S.B.N-10 :   2010035070
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot et le plan rubis

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 14:52

LANGELOT passe à l'ennemi, by LIEUTENANT X



Présentation de l'Editeur


«Que demande-t-il? fait le colonel.
  - Ma naturalisation, un poste dans vos services d'espionnage, le grade de lieutenant plein dans votre armée et 500 000 francs à mon nom dans une banque suisse. C'est donné, non? »
  Langelot vient de se mettre au service du pays qui abrite le traître Cordovan. Son offre est acceptée mais on va lui faire subir des épreuves pour juger de sa bonne foi.
  Sans hésiter, Langelot exécute les ordres les plus pénibles pour mériter la confiance de ceux qui l'emploient... mais il va bientôt se trouver dans une situation dramatique qu'il n'avait pas prévue!










FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






TITRE :   LANGELOT passe à l'ennemi
AUTEUR :   LIEUTENANT   X
EDITION :   HACHETTE

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.5440.1

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Un gros jeune homme à l'air placide fit son entrée.   p. 32
Un homme de haute taille s'avançait vers lui.   p. 64
En même temps son bras se détendait avec vigueur.   p. 128
L'hélicoptère piqua vers la falaise.   p. 160



6468 - Dépôt légal n° 5549, 1er trimestre 1978.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - 92541 Montrouge
Usine de La Flèche, le 20-12-1977.
20-01-5440-01



© Hachette, 1978.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 183   TABLE DES MATIÈRES : NON


Poids :   156 grammes     Format :   110 x 165 x 17 mm
I.S.B.N :   2-01-003971-8                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT passe à l'ennemi, by LIEUTENANT X   page 127


LANGELOT passe à l'ennemi, by LIEUTENANT X



  Pierrot, cependant, à qui on n'avait pas encore passé la corde au cou, commençait à s'impatienter. Interrompant la discussion :
  « Ecoutez, dit-il, vous pourriez peut-être régler vos petites affaires intérieures plus tard : si vos subalternes n'ont pas mis d'élément de sécurité où il faut, ce n'est pas ma faute. Pendez-moi ou ne me pendez pas, mais prenez une décision : je n'aime pas attendre.»
  Masque Vert se tourna vers lui, et, scandalisé par tant d'insolence :
  « Les prisonniers parlent quand on les interroge! » lança-t-il en français.
  En même temps, son bras se détendait avec vigeur et atteignait Pierrot au menton.
  Le lieutenant Touzier avait beau être lourd et robuste : quand on a les chevilles attachées, on ne peut pas garder son équilibre. Il s'étala dans l'herbe.
  Alors l'attitude de Masque Vert changea brusquement.
  « Je n'ai pas vu que vous étiez ligoté! » s'écria-t-il, se penchant pour relever celui qu'il venait d'abattre.
  « A bon, dit Pierrot. Maintenant vous me remettez debout. La cohérence des idées, si je comprends bien, ce n'est pas votre fort. »
  Trouvant l'attitude de son ami peu diplomatique, Langelot, qui avait repris espoir en voyant débarquer celui dont, quelques heures plus tôt, il avait sauvé la vie, décida d'intervenir. Le cou toujours ceint de sa cravate improvisée :
  Masque Vert, dit-il, je vois que c'est votre habitude de flanquer les gens par terre d'un coup de poing.
  - Ah! Monsieur le Français, comme on se retrouve! Je n'ai pas encore eu le temps de vous remercier pour mon camarade et pour moi. Mais vous comprenez sans doute que je ne voulais pas vous laisser voir l'intinéraire que nous prenions pour échapper au bouchage. »
  Masque Vert venait de reconnaître le deuxième prisonnier, auquel il n'avait pas d'abord fait attention. Sa voix enrouée prêtait un charme bizarre au français correct mais fortement accentué qu'il parlait. A travers les fentes du masque, ses yeux brillaient toujours avec la même intensité.


Reproduction interdite







COUVERTURES


LANGELOT passe à l'ennemi, by LIEUTENANT X       LANGELOT passe à l'ennemi, by LIEUTENANT X



ANNEXE



LANGELOT passe à l'ennemi, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque verte (1978)
Langue :   Français
I.S.B.N-10 :   2010039718
www.amazon.fr

LIENS




Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot passe à l'ennemi

Bibliographie LIEUTENANT X
Lieuteunant X

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 14:10

LANGELOT et l'inconnue, by LIEUTENANT X
 

Présentation de l'Editeur


QUI est Graziella Andronymos? Mystère.
  Tout ce que le jeune agent secret Langelot sait d'elle, c'est qu'il a reçu mission de la protéger.
  D'appartement parisien en yacht sur la Manche... de yacht en phare désert... de phare désert en Sorbonne... de Sorbonne en ambassade étrangère... de l'ambassade étrangère à l'Elysée..., bref, de Charybde en Scylla, Graziella Andronymos entraîne son garde du corps dans un tourbillon d'aventures.
  Les choses se compliquent encore lorsque Langelot s'aperçoit que la vie de trois hommes qui se sont fiés à lui dépend du succès d'une opération... qu'il n'a pas le droit d'entreprendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 

 


 

 



Titre :   LANGELOT et l'inconnue
Auteur :   LIEUTENANT   X
Editeur :   HACHETTE  

Bibliothèque verte   numéro : 20/3255/5

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.
 

Que transportez-vous dans cette malle?   p. 64
« Et avec quoi prétends-tu avoir ouvert la malle? »   p. 96
Langelot, gravement, posa son doigt sur ses lèvres. p. 160
Les deux jeunes filles se considèrent sans aucune démonstration d'affection.   p. 192



6355 - 5 - Dépôt légal n° 2178 - 2e trimestre 1976.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, place d'Alleray - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 2-04-1976.
20 - 01 - 3255 - 06

© Librairie Hachette, 1968.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 250   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   178 grammes                 Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001030            Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur


 

EXTRAIT   LANGELOT et l'inconnue, by LIEUTENANT X   page 64


LANGELOT et l'inconnue, by LIEUTENANT X




  Ce fut au tour des quatre compagnons de s'entre-regarder, puis de jeter un coup d'œil à la vedette qui se balançait à une vingtaine de brasses du Bonsoir.
  Popol avala sa salive avec difficulté. Gross serrait les dents. Sosthène souriait bêtement.
  « Qu'est-ce qu'ils peuvent nous faire? demanda-t-il à mi-voix. Nous guillotiner?
  - Tais-toi, imbécile! » lança Gross.
  Il étzait en train d'évaluer la situation du point de vue tactique. Si les policiers découvraient la prisonnière, avait-il une chance de s'emparer de la vedette à l'abordage? Il regarda ses hommes. Pouvait-il compter sur une collaboration efficace de leur part?
  Il n'avait pas encore pris de décision lorsque les trois policiers reparurent sur le pont, tout souriants.
  « Eh bien, dit le plus bavard, vous nous paraissez tout à fait en règle. Nous vous souhaitons bon voyage à tous les cinq. »
  Ce nombre de cinq étonna Langelot : le policier ne savait-il plus compter? Mais le sergent-chef respira avec soulagement, et ôta sa main de sa poche.
  « Un bien joli yotte que vous avez là, remarqua le deuxième policier. J'en voudrais un comme ça pour mon petit Noël. »
  On échangea des poignées de main, et les visiteurs avaient déjà la main sur la rambarde lorsque le troisième policier parla pour la première fois.
  « Nous n'avons pas visité la cale », remarqua-t-il.
  Le premier se tourna vers lui.
  « Croyez-vous que ce soit la peine d'ennuyer encore des sympathiques jeunes gens?
  - Les ordres sont les ordres! » répliqua l'autre, personnage maigre au long nez inquisiteur.
  Les deux camarades haussèrent les épaules et firent volte-face.
  « Nous allons jeter un petit coup d'œil dans la cale », expliqua le bavard à Sosthène.
  Sosthène sourit d'un air niais :
  « Mais certainement, monsieur le commissaire... »
  Il ouvrit obligeamment le premier panneau. Les policiers s'engagèrent sur la descente. D'un geste, Gross commanda à ses hommes de suivre les intrus qui, amadoués, oublièrent de protester.
  Quelques instants plus tard, les trois policiers se trouvèrent donc à fond de cale, occupés à visiter les réserves, vivres et bagages qui s'y trouvaient. Les quatre compagnons, eux, se massèrent au-dessus de l'écoutille, surveillant les allées et venues des policiers et lorgnant du coin de l'œil la grosse malle de cuir déposée dans un coin. La décision de Gross était prise : si Mlle Andronymos était découverte, il pousserait du pied le panneau de l'écoutille, et la verrouillerait par le haut de façon à enfermer les visiteurs dans la cale. Ensuite, on s'expliquerait.
  « Quelle est cette barrique? demanda le premier policier.
  - La barrique d'eau douce, répondit Sosthène.
  - Qu'y a-t-il derrière cette cloison? questionna le second.
  - La cale arrière où se trouve le moteur.
  - Que transportez-vous dans cette malle? interrogea le troisième.
  - Euh... Je ne sais pas.
  - Elle est percée de trous », remarqua le policier maigre.


Reproduction interdite

 

COUVERTURES


LANGELOT et l'inconnue, by LIEUTENANT X       LANGELOT et l'inconnue, by LIEUTENANT X

 

 


 

 

ANNEXE



LANGELOT et l'inconnue, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque Verte ( 1968)
I.S.B.N-10 :   B004HWBGSC
www.amazon.fr

 

LIENS


Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot et l'inconnue

Bibliographie LIEUTENANT X
Lieuteunant X

 

Retour accueil

 

 

Haut de page

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 15:43

Langelot suspect, by LIEUTENANT X

Présentation de l'Editeur


LES services de renseignements français ont été pénétrés par une puissance étrangère.
  Les soupçons se portent sur Langelot lui-même qui décide alors d'ouvrir une enquête pour son propre compte et de démontrer ainsi son innocence.
  Pour réussir il lui faudra :
  - bien de l'astuce,
  - de sérieuses connaissances de judo et de karaté,
  - une fausse barbe,
  - un hôtel particulier avenue Foch,
  - une complice blonde aux yeux violets,
  - une Rolls Royce,
  - et, pis encore, se faire mettre « la boule à zéro! »











FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   LANGELOT suspect
Auteur :   LIEUTENANT   X
Editeur :   HACHETTE   420

Bibliothèque verte   numéro : 20/3557/4

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Ma chère enfant, commença-t-il, si vous... »   p. 64
Langelot la lui montra. p. 96
Elle se leva, regarda Langelot dans les yeux... p. 160
Il montra à la jeune fille sa carte du S.N.I.F.   p. 192



6882 - 5 - Dépôt légal n° 2240 - 2e trimestre 1970.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 05-05-1970.
20 - 01 - 3557 - 01

© Librairie Hachette, 1970.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Thermo-Collage, Cartonnage éditeur, illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 250   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   210 grammes       Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT suspect, by LIEUTENANT X   page 63


Langelot suspect, by LIEUTENANT X-image-50-150




  Thérèse monta l'escalier et s'engagea dans le couloir du troisième étage. Un homme vêtu d'un imperméable et coiffé d'un chapeau de feutre venait à sa rencontre. Il s'arrêta :
  « Mademoiselle Proutier?
  - Oui, monsieur. Je cherche le bureau du commissaire Poffiaud.
  - C'est moi-même. Merci de votre ponctualité. Mais je préfère vous parler ailleurs. Dans mon bureau, je ne sais jamais si quelqu'un n'a pas installé un micro quelque part... Faites-moi plutôt l'honneur de déjeuner avec moi. »
  Thérèse, enchantée de pouvoir économiser le prix de son déjeuner, ne se fit pas prier. Le commissaire l'emmena donc au Vert-Galant où il lui offrit un repas somptueux :
  « Commandez ce que vous voulez, lui dit-il, ne vous gênez pas : je ferai passer ça sur ma note de frais. »
  Ils en étaient au pintadeau rôti, et Thérèse, bien qu'encore sur ses gardes, avait déjà raconté ses projets matrimoniaux au bon commissaire, lorsque celui-ci changea brusquement de conversation. Ses petits yeux jaunes se firent encore plus malins, et son teint violacé, sous l'effet combiné du bourgogne et de l'importance de sa mission, vira au pourpre.
  « Ma chère enfant, commença-t-il, si vous me permettez de vous donner ce nom - j'ai une fille qui a à peu près votre âge -, vous êtes une personne calme, raisonnable, intelligente, et, je n'en doute pas, dévouée à votre service. Vous connaissez l'importance du C.C.S.S. pour la défense nationale, et vous saisirez toute la profondeur de mes inquiétudes, quand je vous aurait dit que votre chef direct, le général de la Tour du Becq, est en train de devenir soit un agent ennemi...
  - Oh! Monsieur le commissaire!
  - Soit, plus probablement, fou.
  - Fou?


Reproduction interdite


COUVERTURES


Langelot suspect, by LIEUTENANT X       Langelot suspect, by LIEUTENANT X




COMMENTAIRE   en ligne



LANGELOT suspect, by LIEUTENANT X
www.amazon.fr


ANNEXE



LANGELOT suspect, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque Verte (1 janvier 1978)
I.S.B.N-10 :   2010010310
www.amazon.fr


LIENS




Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot et le sous-marin jaune

Bibliographie LIEUTENANT X
Lieuteanant X


Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 13:29

Langelot agent secret, by LIEUTENANT X

Présentation de l'Editeur


UU garçon souriant, à l'air naïf, qui déambule en plein Paris dans un costume d'homme-grenouille peut déjà étonner les badauds.
  Mais que ce polisson, dont les yeux font des feux de joie, soit l'élève le plus doué d'une école de contre-espionnage, voilà qui est plus surprenant.
  Agents secrets contre agents secrets, la bataille sera rude et il faudra au jeune Langelot faire preuve de beaucoup d'astuce en même temps que de solides connaissances de judo!
















FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   LANGELOT agent secret
Auteur :   LIEUTENANT   X
Editeur :   HACHETTE     284

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/2275/4

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

1. Capitaine Montferrand - 2. Capitaine Raggiero - 3. Colonel Moriol - 4. Professeur de judo - 5. L'expert -   . p. 64
Langelot passa le plateau.   p. 96
Mme Ruggiero s'assit sur le bord de la couchette.   p. 160
Il entreprit de se hisser.   p. 192



1748 - 5 - Dépôt légal n° 2356, 2e trimestre 1970.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 05-06-1970.
20 - 01 - 2275 - 05

© Librairie Hachette, 1965.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Thermo-Collage, Cartonnage éditeur, illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 254   TABLE DES MATIÈRES : NON


Poids :   210 grammes       Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT agent secret, by LIEUTENANT X   page 93


Langelot agent secret, by LIEUTENANT X -image-50-150



  Jusqu'ici,tout marchait fort bien. Le capitaine Montferrand lui-même, que Langelot redoutait par-dessus tout, bavardait dans un coin avec le spécialiste des déguisements et ni l'un ni l'autre ne paraissait avoir remarqué le faux barman.
  Mais, derrière le bar, il y en avait un vrai, qui ne manquerait pas de poser des questions!
  Le vrai barman était un Indochinois et, en temps ordinaire, servait d'ordonnance au colonel.
  « Qui es-tu, toi? demanda-t-il à Langelot qui s'approchait de son air le plus innocent.
  - Je suis un extra. Je viens pour t'aider.
  - D'où viens-tu?
  - D'habitude je travaille pour le commandant du bateau. Aujourd'hui, il m'a prêté à ton colonel... »
  Le petit Indochinois gardait l'air sceptique :
  « C'est la première fois qu'on demande quelqu'un de l'extérieur, remarqua-t-il. Avec l'ancien colonel on s'arrangeait toujours avec du personnel S.N.I.F Ce n'est pas régulier.
  - Va donc le dire à Moriol! répliqua Langelot. Je suis sûr que tu l'intéresseras. »
  Le barman haussa les épaules :
  «, Tiens, dit-il, passe ce plateau. »
  Langelot passa le plateau. D'un naturel moins calme, il aurait sûrement renversé verres et bouteilles, car c'était fort impressionnant de frôler des gens qu'on voyait tous les jours en feignant de ne pas les connaître! Mais, s'il avait manqué de sang-froid, jamais la calculatrice de la caserne ne l'aurait choisi pour ce métier.
  Lorsque tout le monde fut réuni, le colonel fit un signe à peine perceptible; aussitôt toutes les conversations cessèrent; les deux barmen disparurent derrière leur bar; le capitaine Montferrand se mit à bourrer sa pipe.


Reproduction interdite


COUVERTURES


Langelot agent secret, by LIEUTENANT X       Langelot agent secret, by LIEUTENANT X




COMMENTAIRE   en ligne



LANGELOT agent secret, by LIEUTENANT X
www.amazon.fr


ANNEXE



LANGELOT agent secret, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque verte Brodard et Taupin (1965)
I.S.B.N-10 :   B0014UHDVE
www.amazon.fr


LIENS




Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot Agent secret

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 15:11

Langelot agent secret, by LIEUTENANT X

Présentation de l'Editeur


UU garçon souriant, à l'air naïf, qui déambule en plein Paris dans un costume d'homme-grenouille peut déjà étonner les badauds.
  Mais que ce polisson, dont les yeux font des feux de joie, soit l'élève le plus doué d'une école de contre-espionnage, voilà qui est plus surprenant.
  Agents secrets contre agents secrets, la bataille sera rude et il faudra au jeune Langelot faire preuve de beaucoup d'astuce en même temps que de solides connaissances de judo!
















FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   LANGELOT agent secret
Auteur :   LIEUTENANT   X
Editeur :   HACHETTE  

Bibliothèque VERTE   numéro : 20/2275/4

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

1. Capitaine Montferrand - 2. Capitaine Raggiero - 3. Colonel Moriol - 4. Professeur de judo - 5. L'expert -   . p. 64
Langelot passa le plateau.   p. 96
Mme Ruggiero s'assit sur le bord de la couchette.   p. 160
Il entreprit de se hisser.   p. 192



1748 - 5 - Dépôt légal n° 90, 1er trimestre 1975.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 18-02-1975.
20 - 01 - 2275 - 09

© Librairie Hachette, 1965.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Thermo-Collage, Cartonnage éditeur, illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 254   TABLE DES MATIÈRES : NON


Poids :   210 grammes                     Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   2-01-01028-8                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT agent secret, by LIEUTENANT X   page 93


Langelot agent secret, by LIEUTENANT X -image-50-150



  Jusqu'ici,tout marchait fort bien. Le capitaine Montferrand lui-même, que Langelot redoutait par-dessus tout, bavardait dans un coin avec le spécialiste des déguisements et ni l'un ni l'autre ne paraissait avoir remarqué le faux barman.
  Mais, derrière le bar, il y en avait un vrai, qui ne manquerait pas de poser des questions!
  Le vrai barman était un Indochinois et, en temps ordinaire, servait d'ordonnance au colonel.
  « Qui es-tu, toi? demanda-t-il à Langelot qui s'approchait de son air le plus innocent.
  - Je suis un extra. Je viens pour t'aider.
  - D'où viens-tu?
  - D'habitude je travaille pour le commandant du bateau. Aujourd'hui, il m'a prêté à ton colonel... »
  Le petit Indochinois gardait l'air sceptique :
  « C'est la première fois qu'on demande quelqu'un de l'extérieur, remarqua-t-il. Avec l'ancien colonel on s'arrangeait toujours avec du personnel S.N.I.F Ce n'est pas régulier.
  - Va donc le dire à Moriol! répliqua Langelot. Je suis sûr que tu l'intéresseras. »
  Le barman haussa les épaules :
  «, Tiens, dit-il, passe ce plateau. »
  Langelot passa le plateau. D'un naturel moins calme, il aurait sûrement renversé verres et bouteilles, car c'était fort impressionnant de frôler des gens qu'on voyait tous les jours en feignant de ne pas les connaître! Mais, s'il avait manqué de sang-froid, jamais la calculatrice de la caserne ne l'aurait choisi pour ce métier.
  Lorsque tout le monde fut réuni, le colonel fit un signe à peine perceptible; aussitôt toutes les conversations cessèrent; les deux barmen disparurent derrière leur bar; le capitaine Montferrand se mit à bourrer sa pipe.


Reproduction interdite


COUVERTURES


Langelot agent secret, by LIEUTENANT X       Langelot agent secret, by LIEUTENANT X




COMMENTAIRE   en ligne



LANGELOT agent secret, by LIEUTENANT X
www.amazon.fr


ANNEXE



LANGELOT agent secret, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque verte
I.S.B.N-10 :   2012092314
www.amazon.fr


LIENS




Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot Agent secret

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 13:53

Langelot et le sous-marin jaune, by LIEUTENANT X

Présentation de l'Editeur


IBIZA, île espagnole. Ciel clair, mer bleue. Sable et pins parasols. Un paradis de vacances.
  Mais le jeune agent secret Langelot n'est pas là pour s'amuser.
  Ce qui le préoccupe, lui, c'est :
  - un informateur qui donne de mauvais renseignements à son service;
  - un centre de détection de bateaux, responsable de la perte de plusieurs pétroliers français et anglais.
  Et pour l'aider, il a :
  - un sous-marin qui n'existe pas;
  - un petit groom nommé Pablito;
  - et surtout... une merveilleuse boîte à surprises, contenant la panolpie du parfait agent secret : la valise Pandore.





















FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 


Titre :   LANGELOT et le sous-marin jaune
Auteur :   LIEUTENANT   X
Editeur :   HACHETTE   456

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.3817.2

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Elle courut jusqu'à l'eau. p. 32
« Maintenant, ferme les yeux. » p. 96
Les jeunes gens partirent au galop. p. 128
Orlando sauta sur la plate-forme, suivit de Langelot. p. 160



6317 - Dépôt légal n° 3458 - 2e trimestre 1971.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 08-04-1971.
20 - 01 - 3817 - 01

© Librairie Hachette, 1971.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnage éditeur pelliculée, illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 186   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   170 grammes     Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur
Valeur sur le web selon état : Août 2013 de 2 Euros 80 à 3 Euros 50



EXTRAIT   LANGELOT et le sous-marin jaune   page 31


LANGELOT et le sous-marin jaune, by LIEUTENANT X -image-50-150



  Par un chemin de terre battue, les jeunes gens descendirent jusqu'à une route goudronnée, qui serpentait entre deux rangs de villas, et qui les conduisit bientôt à la plage de Figueretes, située au fond d'une anse et dominée par les silhouettes de plusieurs hôtels de construction récente.
  « Tu sais au moins quand il arrive, ton sous-marin japonais? demanda Chiquita, déboutonnant sa petite robe redingote jaune et apparaissant dans un costume de bain noir à soleils rayonnants.
  - Le plus tard possible, j'espère, répondit Langelot en ôtant sa chemise.
  - Pourquoi ça?
  - Pour que nous ayons l'occasion de nager ensemble beaucoup de fois.
  - Ah! Tu te moques toujours! » cria-t-elle, et ses yeux brillèrent de colère.
  Elle jeta sa robe sur le sable.
  « Je parie que je te bats à la nage! » cria-t-elle.
  Elle courut jusqu'à l'eau, s'arrêta, fit le signe de la croix, se boucha le nez, et sauta dans la vague. Langelot sauta après elle, et lorsqu'ils revinrent à la surface l'un et l'autre, toute trace d'irritation avait disparu du visage bronzé de la jeune fille.
  « On fait la course », proposa-t-elle.
  Excellente nageuse, elle ne se laissa pas distancer sans lutter de toutes ses forces.
  « Tu nages bien! lui cria Langelot.
  - Pas aussi bien que toi.
  - C'est très bien tout de même «, répliqua l'agent secret, qui se soumettait à un entraînement intense et constant dans la piscine du SNIF.


Reproduction interdite


COUVERTURES


LANGELOT et le sous-marin jaune, by LIEUTENANT X       LANGELOT et le sous-marin jaune, by LIEUTENANT X




ANNEXE



LANGELOT et le sous-marin jaune
Edition :   Hachette (1 octobre 1976)
I.S.B.N-10 :   2010014782
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot et le sous-marin jaune

Bibliographie LIEUTENANT X
Lieuteunant X

 

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 14:38

LANGELOT et les saboteurs, by LIEUTENANT X



Présentation de l'Editeur


NOUVELLE mission pour Langelot. Le jeune et brillant agent secret arrive à Londres où se produisent d'inquiétants sabotages.
    Les principaux monuments de Londres sont mis en péril, tout autant que les bonnes relations franco-britanniques.
    Voilà Langelot lancé sur les traces des saboteurs en compagnie de la blonde et fragile Clarisse qui fait un métier bien difficile pour une jeune fille.
    Des aventures savoureuses et... mouvementées au sein de la haute " Society ".



Pour Catherine Vincent,
moitié d'Anglaise,
et ma filleule,
en qui les vertus des Français
et de leurs plus chers ennemis
se trouvent réunies.

    Lieutenant X



FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






TITRE :   LANGELOT et les saboteurs
AUTEUR :   LIEUTENANT   X
EDITION :   HACHETTE  

BIBLIOTHÈQUE VERTE

numéro de référence : 301

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Attendez, interrompit Langelot. Qui est le monsieur qui vient d'entrer? »   p. 65
« Insupportable est vite dit. Moi, je me trouve très gentil. »   p. 96
« Comment maintenant! Que faites-vous ensemble? »   p. 160
« Oh! attention. Vous avez une mante religieuse dans le dos... »   p. 192


Dép. lég. 5066-   3° tr 66.

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur - Relieur
Paris-Coulommiers
20 - 01 - 2680 - 01
20 - 03 - 2681 - 01

© Librairie Hachette, 1966.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 252   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   203 grammes     Format :   115 x 165 x 18 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Exemplaire original

Livre épuisé chez l' Editeur


    LE VOLUME SUIVANT
DES AVENTURES DE LANGELOT
    EST INTITULÉ :


LANGELOT ET LE GRATTE-CIEL


EXTRAIT   LANGELOT et les saboteurs, by LIEUTENANT X   page 63


LANGELOT et les saboteurs, by LIEUTENANT X



  Les yeux de la jeune fille flamboyaient.
  « Je vois que vous êtes jalouse de Lord Nelson, dit Langelot. Vous aussi, vous aimeriez battre les Français. Un au moins, n'est-il pas vrai? »
  Clarisse se mordit les lèvres et ne répondit pas.
  « Je vous jure que je venais vous voir avec des propositions de paix, reprit Langelot. Je suis sûr que votre amie Ann m'aurait mieux reçu que vous. N'est-ce pas, Ann? Mais la question n'est pas là. Je voudrais un complément d'information.
  - Sur quel point? demanda Ann, le plus sèchement qu'elle put (on voyait bien pourtant qu'elle se retenait pour ne pas rire).
  - Eh bien... à vrai dire, je n'en sais trop rien. Je crois que je ferais mieux d'aller déjeuner tout seul pour ne pas rater l'excursion de l'après-midi. Ah! mais si. Dites-moi donc, s'il vous plaît, quel est le régime d'assurance dont bénéficient les touristes du W.T.A. Tout à l'heure, nous avons failli heurter un autobus, et cela m'a donné des palpitations.
  - Le régime d'assurance dont vous bénéficiez est particulièrement avantageux, répondit Ann de son ton le plus officiel. Une enquête de sécurité est prévue pour tous les parcours décrits, tous les sites visités, tous les véhicules empruntés. Néanmoins, le prix de revient de notre assurance spéciale n'est presque pas supérieur à...
  - Attendez, interrompit Langelot. Qui est le monsieur qui vient d'entrer?
  - C'est Mr. Bulliot en personne, répondit Ann, visiblement intimidée.
  - Mr. Bulliot est le directeur du W.T.A., ajouta Clarisse.
  - Quel heureux hasard! s'écria Langelot. Je serai bien content de lui dire ce que je pense de sa boutique. »
  Et il se dirigea à grands pas vers le gentleman qui traversait le bureau, venant des profondeurs de l'agence. Les deux jeunes filles restèrent médusées.


Reproduction interdite




COUVERTURES   année 1966


LANGELOT et les saboteurs by, LIEUTENANT X       LANGELOT et les saboteurs by, LIEUTENANT X



COMMENTAIRE   en ligne



LANGELOT et les saboteurs, by LIEUTENANT X
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR


    dans la Bibliothèque Verte :

LANGELOT AGENT SECRET
LANGELOT ET LES ESPIONS
LANGELOT ET LE SATELLITE



ANNEXE


Editeur :   Hachette
Collection :   Bibliothèque verte cartonnée 301
A.S.I.N :   B004FYPCXW
www.amazon.fr

LIENS


Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot et les saboteurs

Discussion Forum Livres Enfants
Langelot et les saboteurs

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 11:04

 LANGELOT et les cosmonautes by, LIEUTENANT X



Présentation de l'Editeur


 

UNE fusée doit être lancée de Cap Kennedy en direction de Mars.
  Cependant un mystérieux étranger vient en France. A un fabricant de climatiseurs perfectionnés, il achète un climatiseur ultra-perfectionné... tellement perfectionné qu'il fonctionne mal!
  Langelot est chargé d'enquêter.
  Sa mission ne le conduira pas seulement de l'autre côté de l'Atlantique, à New York et en Floride, mais à Cap Kennedy même, et jusqu'à l'intérieur de la fusée en partance pour Mars...
  Il ne tardera pas à découvrir qu'une puissante organisation internationale qu'il connaît déjà, le SPHINX, se propos de saboter le vol de la fusée que doit piloter le sympathique et bouillant Frank Hordon.
  Mais découvrir est une chose. Empêcher en est une autre. Au pays des drustores et des requins, des gratte-ciel et des alligators, Langelot s'y emploie de toutes ses forces.

 

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir


TITRE :   LANGELOT et les cosmonautes
AUTEUR :   LIEUTENANT   X
EDITION :   HACHETTE  

Bibliothèque VERTE   numéro : 20/3685/3

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte et,
noir & blanc in texte.

Des rues de gens extraordinairement pressés. p. 32
« Vous passerez par la sortie de service. » p. 64
Séraphin le fouilla. p. 128
Les hommes reparurent, traînant Langelot et Sharman. p. 160



Dépôt légal n° 0008 - 1er trimestre 1980.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
Usine de La Flèche, le 15-01-1980.
20 - 01 - 3685 - 07

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse.   Dépôt : octobre 1970.

© Librairie Hachette, 1966.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée, illustrée couleurs recto
Nombre de pages : 186   TABLE DES MATIÈRES : NON


Poids :   155 grammes     Format :   12 x 17 cm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT


 



  Un long moment se passa. Puis une jeep arriva à fond de train, enfila l'allée conduisant chez Sharman, freina devant la porte. Deux hommes en ciré noir en sortirent, fracturèrent la serrure en un tournemain, et entrèrent dans la maison.
  Bob tira son révolver.


 LANGELOT et les cosmonautes by, LIEUTENANT X -image

Reproduction interdite

  Trois minutes se passèrent encore. Puis les hommes reparurent, traînant Langelot et Sharman qu'ils fourrèrent dans la jeep dont le moteur tournait toujours.
« Attaquez! Tirez! » chuchotait Jean





ANNEXE



amazon   Editeur :   Hachette Littérature (31 décembre 1989)
Langue :   Français
I.S.B.N-10 :   2010008685
I.S.B.N-13 :   978-2010008689


LIENS




Wikipédia  Vladimir Volkoff    LIEUTENANT X
Wikipédia  Langelot et les cosmonautes

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 13:45
Dear Chérie BEAUCHAMPS


Présentation de l'Editeur



Néant













FICHE TECHNIQUE DU LIVRE




Agrandir   Agrandir   Agrandir



Titre :   Dear chérie
Auteur :   Anne   BEAUCHAMPS
Edition :   ÉDITIONS G.  P., 80, RUE SAINT-LAZARRE - PARIS (9e)
numéro : cent - unième
de la BIBLIOTHEQUE ROUGE ET OR

ILLUSTRATIONS DE G. DE SAINTE - CROIX
Couleurs pleines pages et in texte et,
noir & blanc in texte.


Dépôt légal n° 463
Il a été achevé d'imprimer en Avril 1956 pour les
ÉDITIONS G. P. A PARIS
sur les presses de G. Maillet et Cie à Saint - Ouen
Photogravure S. T. O.

C. O. L. : 11. 0282
Livre épuisé chez l'Editeur
Valeur selon état : Février 2008 : 08€00 à 12€00

© Copyright 1956, by Editions G. P., Paris

Reliure :   Cartonnée
Nombre de pages : 191       TABLE DES MATIERES : NON

Poids :   375 grammes       Format :   150 x 205 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog