Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 14:23

Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  Un fantôme!... Mais est-ce bien un fantôme qui hante depuis quelque temps le château-musée de la vieille comtesse d'Hautefeuille où les touristes viennent de très loin pour admirer une collection de tableaux unique au monde? Les Compagnons décident de démasquer cet inconnu ganté de rouge et caché sous un drap blanc qui terrorise la propriétaire.
  En apparence cela devrait être facile, mais l'inconnu est insaisissable. D'étranges voix venues de la nuit se font entendre de façon inquiétante.
  Grâce au flair de leur chien et à leur tenacité, les Compagnons vont tenter de résoudre cette incroyable énigme.



A Luc et Frank Della Rosa.
  Avec toute mon affection
Paul-Jacques BONZON


FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Les Six Compagnons et les voix de la nuit
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

... quand Michel s'élança, pour rattraper mon chien, ...   p. 32
« Venez vite! Le fantôme! »   p. 96
« La coupable, c'est elle! »   p. 128


IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - 92541 Montrouge - Usine de La Flèche, 72200

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
Dépôt : mars 1974.

Dépôt légal Imprimeur 1645-5 - Éditeur 428 - 20.01.4568.10.0   1985.5

Dépôt légal Imprimeur 1219-5 - Éditeur 4229 - 20.01.4568.11.0   1987.4

© Librairie Hachette 1974.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI°

Reliure :   cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto par François Davot
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 154   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   127 grammes   Format :   110 x 165 x 14 mm
I.S.B.N :   2.01.00.0216.4   Code Barre = EAN :   9 782010 002168


Livres épuisés chez l'Editeur.


EXTRAIT Les six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON   page 108


Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON




  Le repas terminé, la comtesse se leva et prit sa canne pour se rendre à sa chambre. Je la rattrapai dans le couloir.
  « Excusez-moi, j'ai quelque chose à vous dire en secret. C'est exact, je ne viendrai pas cette nuit, mais, en quelque sorte, je mettrai quelqu'un à ma place.
  - Un de vos camarades?
  - Un magnétophone.
  - Mon Dieu! qu'est-ce que c'est? J'ai entendu ce mot; je ne sais pas ce qu'il désigne.
  - Un appareil qui enregistre tous les bruits... qui captera la voix du fantôme.
  - Et en quoi cela me protégera-t-il?
  - Si l'inconnu reparaît, si la bande magnétique enregistre sa voix, cela nous aidera à percer le mystère. »
  Je devais avoir l'air convaincu car la comtesse poussa un soupir de soulagement.
  « Et ce... ce magnétophone, comme vous dites, où le mettrez-vous? D'abord, est-ce volumineux?
  - Pas plus gros qu'une boîte à sucre. Je le placerai tout à l'heure sous votre lit. Vous n'aurez pas à vous en occuper... Un conseil : laissez la porte de votre placard et celle de l'armoire entrouvertes. »
  La vieille dame ouvrit des yeux étonnés :
  « Pourquoi?
  - Pour que le fantôme sache bien qu'il n'y a personne avec vous. Il se méfie, à présent, après ce qui s'est passé la nuit dernière! A quelle heure vous levez-vous le matin?
  - Je suis matinale comme la plupart des vieilles gens... Vers sept heures.
  - A quel moment votre servante fait-elle votre chambre?
  - Après avoir servi les petits déjeuners vers neuf heures.
  - Alors, je viendrai reprendre l'appareil vers huit heures, mais pas un mot, n'est-ce pas? »
  La pauvre femme ne comprenait pas ce que je voulais faire. Elle ne sut que maudire cette boîte de conserve qui avait rendu mon chien malade et la privait de ma présence. Elle se résigna tout de même à aller se coucher. Un quart d'heure plus tard, je vins placer le magnéto sous son lit. Après quoi, je rejoignis mes camarades.
  « Pourquoi tiens-tu à enregistrer la voix du fantôme? me demanda Bistèque. Elle a quelque chose de particulier? Tu penses reconnaître quelqu'un?
  - Je voudrais que vous l'entendiez, vous aussi. Tous les cinq ensemble, nous découvrirons peut-être quelque chose...
  - Quoi? »
  Je pris prétexte des soins à donner à Kafi pour me taire. Le remède conseillé par le vétérinaire, administré sous forme de gouttes diluées dans de l'eau, commençait à faire son effet. Kafi était moins abatu; ses nausées s'estompaient. A plusieurs reprises, il avait essayé de se lever, mais il tremblait encore sur ses pattes. Je lui fis une place sur mon matelas, à côté de moi. Nous avions si peu dormi, les nuits précédentes, que nous tombions de fatigue. Gnafron, le premier, sombra dans le sommeil, ronflant presque aussi fort que la comtesse...
  Nous dormions tous profondément quand des coups frappés violemment à la porte nous firent tressaillir. D'un bond, nous fûmes tous debout. C'était Jacqueline, échevelée, en robe de chambre, qui appelait encore à l'aide.
  » Venez vite! Le fantôme! Mme Mathilde vous demande. La comtesse se trouve mal... »


Reproduction interdite








COUVERTURES   année 1985



Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON     Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON






COUVERTURES   année 1987



Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON     Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON






ANNEXE



Les Six compagnons et les voix de la nuit, by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette (1974)
I.S.B.N-10 :   B00817EIWU
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et les voix de la nuit

Photos Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Livres illustrés par Maurice Paulin
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 14:07

Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  DANS le jardin public de Valence, les Six Compagnons font connaissance d'un vagabond qui ne ressemble guère à un clochard ordinaire.
  Un beau matin, grand émoi : le petit Christian, qui jouait dans le parc, a été enlevé!
  On soupçonne le vagabond qui a disparu en même temps que l'enfant, mais les Six Compagnons prennent la défense de leur ami et, aidés de leur chien Kafi, se lancent sur la piste du vrai coupable.
  Il faut agir vite, très vite, car Christian est en danger.










FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Les Six Compagnons et le mystère du parc
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE    

Numéro de référence : 305

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/2758/9

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Son nom est Christian, mais sa mère l'appelle familièrement Cricri. » p. 32
« Le clochard! » p. 64
« Tu as tort d'insister, Tidou, rien de ce côté. » p. 128
« Passe-moi ta lampe, Gnafron, je voudrais voir quelque chose. » p. 160


1197-5 - Dépôt légal n° 1864, 1er trimestre 1970.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 10-03-1970.
20-01-2758-04

© Librairie Hachette 1966.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 188   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   172 grammes   Format :   115 x 165 x 18 mm
I.S.B.N :   NON   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

EXTRAIT Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON   page 64


Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON




  Le Tondu nous entraîna donc vers le commissariat, au bout de la rue Jonchères. Des badauds stationnaient sur le trottoir, des femmes pour la plupart, que cet odieux enlèvement indignait. Par l'une d'elles nous apprîmes que deux nouveaux inspecteurs étaient arrivés de Lyon, pour s'occuper spécialement de l'affaire; du moins, le bruit en circulait. Des gens entraient dans l'immeuble, ou en sortaient; mais ces visites n'avaient sans doute rien à voir avec la disparition de Christian.
  Nous étions là depuis une demi-heure, quand les premières gouttes de pluie, des gouttes énormes et tièdes, claquèrent sur le trottoir. Les badauds se dispersèrent, sauf une femme, qui ouvrit son parapluie mais, finalement, se décida à partir.
  « Attendons encore, décida Mady en inspectant le ciel, ce ne sera qu'une averse. »
  Elle se mit à l'abri, contre un mur, et toute la bande l'imita, y compris Kafi qui secouait les oreilles pour chasser les gouttes d'eau. Cependant, au bout d'un quart d'heure, la vraie pluie se mit à tomber. Nous allions partir quand une fourgonnette noire de la police déboucha d'une rue voisine, effectua un virage en nous éclaboussant copieusement et vint s'arrêter devant la porte du commissariat. Mon cœur se mit à battre.
  « Ce sont peut-être les voleurs de Christian », murmura la Guille.
  Un agent sortit du commissariat et lança au chauffeur de la fourgonnette :
  « Nous vous attendions. Alors, vous le ramenez? »
  Le chauffeur fit un signe affirmatif. Les deux battants de la porte arrière de la voiture s'ouvrirent. Un gendarme mit pied à terre, puis un second qui se tourna vers l'intérieur de la voiture pour inviter un troisième occupant à descendre. Une silhouette apparut. Mady étouffa un cri.
  « Le clochard! »
  Nous l'avions reconnu en même temps qu'elle. Il descendit de la voiture, menottes aux poignets. A ce moment, il nous découvrit tous les six, alignés contre le mur d'en face. Il nous reconnut, ou plutôt parut reconnaître Mady et Kafi. Alors, l'espace, son visage triste s'éclaira. Instinctivement, Mady fit un pas en avant et lui sourit. L'homme voulut répondre à son sourire d'un signe de la main, mais ses poignets étaient attachés. D'ailleurs, impatient, un gendarme le poussa vers le commissariat où il disparut.


Reproduction interdite








COUVERTURES



Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON






ANNEXE



Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1970)
I.S.B.N-10 :   B004SPC0NS
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Bibliographie
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et le mystère du parc

Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Livres illustrés par Albert CHAZELLE
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 14:49

Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul-Jacques BONZON

 

 

Présentation de l'Editeur


  «NON, monsieur le commissaire, la découverte d'une valise verte au bord du Rhône ne signifie rien. Lyane n'a pas disparu pour toujours... Nous la retrouverons!
  « Nous », ce sont les fameux Compagnons de la Croix-Rousse, les camarades de Lyane, la jeune danseuse qui prépare le concours des « petits rats » de l'Opéra. Ils ont décidé de reprendre les recherches.
  Un accident au gouffre Mais saura-t-on jamais pourquoi Lyane a disparu? Enlèvement? Les indices sont rares : deux billets de cinéma trouvés dans la rue. Pour les six Compagnons, aidés de Mady et de leur fidèle chien Kafi au flair extraordinaire, c'est une passionnante énigme.

 

 

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 

 




Titre :   Les Six Compagnons et le petit rat de l'opéra
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/2157/4

ILLUSTRATIONS D'ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« L'éclair du flash inonda la cour de lumière... »   p. 32
« Vous ne me reverrez plus jamais. Adieu! Lyane. »   p. 64
« Un avion pour le Canada? »   p. 128
« Où suis-je?... dans un autre pays? »   p. 160


6506-5 - Dépôt légal n° 1693, 4e trimestre 1980.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Paris.
Usine de La Flèche, le 23-10-1980.
20 - 01 - 2157 - 15     Quinzième tirage dans la collection   BIBLIOTHÈQUE VERTE

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse. Dépôt : septembre 1965.

TOUS LES PERSONNAGES DE CE ROMAN
SONT FICTIFS


© Librairie Hachette 1965.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE

Nombre de pages : 187   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   157 grammes   Format :   115 x 165 x 15 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001826 - 8   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

 

 

EXTRAIT Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul Jacques BONZON   page 31


Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul-Jacques BONZON


  Toujours en courant, je remontai la rue de la Petite-Lune, où j'habitais, et grimpai quatre à quatre les cinq étages. Goûter achevé, leçons apprises, je redégringolai, avec mon inséparable Kafi, vers la Rampe des Pirates. Deux camarades étaient déjà là. Les trois autres, avec Mady, devaient nous rejoindre presque aussitôt.
  Ensemble, nous descendîmes vers la rue des Capucins, proche de la place des Terreaux, et nous découvrimes l'école de danse. L'immeuble qui l'abritait était vétuste, mais curieux. C'était un de ces anciens hôtels particuliers, si nombreux dans ce quartier qui fut autrefois le cœur de la ville. Le porche franchi, une cour pavée offrait aux regards surpris de magnifiques fenêtres à meneaux, entourées de riches sculptures du plus bel effet.
  « La salle d'attente se trouve à gauche », indiqua Mady.
  Par une porte restée ouverte, on apercevait des femmes, assises sur des bancs, tricotant ou bavardant.
  « Il y a trop de monde, dit Corget, restons dans la cour avec Kafi; il ne pleut presque plus. »
  Le cours finissait à six heures et demie, notre attente ne fut pas longue. Bientôt, les bruits rythmés qui s'échappaient de la salle de danse cessèrent, faisant place à un joyeux tumulte. Une porte s'ouvrit à grand fracas. Un essaim de jeunes danseuses, toutes blanches dans leurs tutus froufroutants, traversa la cour pour gagner le vestiaire, sautant sur les pavés mouillés pour ne pas salir leurs chaussons de satin. Combien étaient-elles? vingt? trente? davantage peut-être.
  Ce tableau me frappa. Instinctivement, je saisis l'appareil que, pour la dernière fois, j'avais emporté. Un seul cliché restait à prendre avant la fin de la bobine. L'éclair du flash inonda la cour de lumière... suivi des cris de surprise des petites danseuses. Tout à ma photo, je n'avais pas pris le temps de reconnaître Lyane, mais Mady l'avait repérée, au milieu de cette nuée de mouettes.


Reproduction interdite
 

 

 

 

COUVERTURES   année 1980


 

Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul-Jacques BONZON     Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul-Jacques BONZON

 

 

 

 

Commentaire en ligne



Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul Jacques BONZON
www.amazon.fr

 

 

 

ANNEXE



Les six compagnons et le petit rat de l'opéra, by Paul-Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1980)
I.S.B.N-10 :   B004KA8044

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et le petit rat de l'opéra

Livres illustrés par Albert CHAZELLE
Voir Album sur Flickr

 

 

Haut de page

 

 

Partager cet article

Repost0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 15:02

Les six compagnons et le château maudit, by Paul-Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  UN homme accroché à une bouée, en plein lac Léman, par une nuit brumeuse : pour leur première promenade en barque des vacances, les Compagnons de la Croix-Rousse ne s'attendaient guère à pareille rencontre!
  Deux jours plus tard, nouvel accident, d'automobile cette fois.
  Coïncidence? Malveillance? . Les compagnons n'aiment pas les questions sans réponse et leur curiosité les entraîne dans la plus risquée des enquêtes. Le concours de leur fidèle Kafi, le chien détective, ne sera pas superflu, car les jeunes Lyonnais ont affaire à forte partie. Les pires dangers rôdent dans le parc du château maudit, où semble se trouver la clef de l'énigme.










FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Les Six Compagnons et le château maudit
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/0468/7

ILLUSTRATIONS D'ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Mais... mais... s'écria Bistèque, c'est Totor! »   p. 32
« Par conséquent, tu as basculé par-dessus. »   p. 64
Le temps demeurait gris. Un vent assez fort soufflait du lac.   p. 128
« Trois à l'avant! cria-t-il. Un de chaque côté, le dernier à l'arrière... »   p. 160


6859-5 - Dépôt légal n° 4920, 4e trimestre 1977.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Paris.
Usine de La Flèche, le 25-10-1977.
20-01-0468-12

TOUS LES PERSONNAGES DE CE ROMAN
SONT FICTIFS


© Librairie Hachette 1965.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 188   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   157 grammes   Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 000777 - 8   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

EXTRAIT Les six compagnons et le château maudit, by Paul Jacques BONZON   page 29


Les six compagnons et le château maudit, by Paul-Jacques BONZON




  Mais bientôt la brume s'épaissit au point que Corget jugea prudent d'ordonner le retour. En vrai capitaine, il avait emporté sa boussole. Il nous suffirait de mettre le cap droit au sud pour rejoindre Meillerie. Bistèque, qui tenait les avirons, me céda sa place.
  « Rame lentement, Tidou », me lança la Guille, peu pressé de rentrer.
  Nous avancions depuis un quart d'heure à peine quand, tout à coup, Kafi, qui avait repris sa place sur la minuscule plate-forme à l'avant, se mit à aboyer. Corget l'invita à se taire; Kafi n'écouta pas. J'essayai de le calmer à mon tour, en vain. Penché sur la gauche, il avait certainement vu ou entendu quelque chose dans cette direction.
  « Nous avons dû frôler un flotteur à filets qui l'a intrigué, dit Corget. Ce n'est pourtant pas la première fois que nous en rencontrons.
  - Justemen, fis-je aussitôt, ce n'est pas normal qu'il aboie. Gnafron, allume la lampe! »
  Gnafron promena le faisceau lumineux autour de la barque, sur l'eau et, soudain, poussa un cri :
  « Un homme!... nous venons de le dépasser. Vite, Tidou, rame en arrière! »
  C'était un homme, en effet. Il était accroché à un de ces flotteurs métalliques en forme de double cône, qui servent de repère aux pêcheurs pour leurs filets. Il paraissait sans vie. Seuls, ses bras et sa tête émergeaient.
  « Hissons-le à bord, cria Corget... mais attention à ne pas faire chavirer le canot. Tidou, présente la barque par l'arrière, ce sera plus facile. »
  Je ramai lentement, en marche arrière (manœuvre peu commode pour un débutant), puis je freinai en pesant sur les avirons.
  « Prenons garde! cria Corget, ne lâchons pas le corps; il coulerait à pic et ce serait fini! »
  Pour être plus sûr de sa prise, la Guille saisit l'inconnu par les cheveux tandis que Corget et le Tondu soutenaient le corps par les épaules. Mais au moment de sortir le noyé hors de l'eau, Bistèque et la Guille durent leur venir en aide tandis que Gnafron éclairait la scène avec la lampe et que je maintenais le canot en bonne position.
  Le malheureux fut étendu au fond de la barque, après qu'un des deux bancs eut été enlevé. Alors, Gnafron braqua la lampe électrique sur son visage.
  « Mais... mais... s'écria Bistèque, c'est Totor! »


Reproduction interdite








COUVERTURES



Les six compagnons et le château maudit, by Paul-Jacques BONZON     Les six compagnons et le château maudit, by Paul-Jacques BONZON






ANNEXE



Les six compagnons et le château maudit, by Paul-Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1965)
I.S.B.N-10 :   B0014Y3HMO
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et le château maudit

Bibliographie
Paul-Jacques   BONZON

Photos Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Livres illustrés par Albert CHAZELLE
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 15:19

Les six compagnons au gouffre Marzal, by Paul-Jacques BONZON

 

 

Présentation de l'Editeur


  «VITE!... La sonnerie d'alarme vient de se déclencher!
  - Branchez l'éclairage de secours et prenez les torches! »
  Un accident au gouffre Marzal? Non, mais d'inquiétantes présences nocturnes. Les guides sont aux cent coups.
  Les guides, ce sont six garçons qui n'ont pas froid au yeux : les fameux Compagnons de la Croix-Rousse. Avec leur chien Kafi, bien entendu.
  Quand ils sont arrivés, pendant leurs vacances, pour remplacer les guides officiels, ils ne se doutaient guère qu'ils auraient affaire à d'aussi étranges clients!

Au spéléologue Pierre AGERON
et à tous les enfants qu'il guide
à travers les merveilles souterraines.

Paul-Jacques BONZON

 

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 




Titre :   Les Six Compagnons au gouffre Marzal
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   20/0469/5

ILLUSTRATIONS D'ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Arrêtez-vous! On dirait quelqu'un qui appelle... de ce côté! »   p. 32
« Boone mère! où avez-vous trouvé ça?... »   p. 64
Ils étaient donc, tout à l'heure, parmi les touristes allemands?   p. 128
« Mon Dieu, ce n'est pas possible! On s'est trompé. »   p. 160


1053-5 - Dépôt légal n° 1189, 3e trimestre 1975.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Paris.
Usine de La Flèche, le 15-09-1975.
20 - 01 - 0469 - 12     Douzième tirage dans la collection   BIBLIOTHÈQUE VERTE

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse. Dépôt : novembre 1971.

TOUS LES PERSONNAGES DE CE ROMAN
SONT FICTIFS


© Librairie Hachette 1963.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE

Nombre de pages : 184   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   157 grammes   Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001976 - 8   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

 

 

 

 

EXTRAIT Les six compagnons au gouffre Marzal, by Paul Jacques BONZON   page 63


Les six compagnons au gouffre Marzal, by Paul-Jacques BONZON




  Il nous fit monter à côté de lui, dans sa voiture décapotable qu'il conduisit à toute vitesse sur la route pourtant dangereuse de la garigue. Cependant, il aurait pu rouler dix fois plus vite sans nous effrayer. Nos pensées étaient uniquement tournées vers Kafi.
  Une demi-heure plus tard nous atteignions la petite ville. Le pharmacien habitait sur une place, près du Rhône. On le trouva sur le pas de sa porte, en manches de chemise, lisant son journal.
  « Vé! monsieur Pierre, s'écria-t-il avec un terrible accent du Midi, qué bonne surprise! Personne de malade, au « moinss » , à Marzal?
  - Personne, j'ai simplement quelque chose à vous demander. »
  Il nous fit entrer dans sa boutique qui ne ressemblait guère aux pharmacies de Lyon. M. Pierre sortit alors la boîte de fer où il avait déposé le morceau de viande.
  « Bonne mère! s'écria le pharmacien, toujours en riant, que m'apportez-vous?... des champignons? Vous avez peur de vous empoisonner?
  - Non, pas des champignons; il s'agit tout de même poison. »
  M. Pierre ouvrit la boîte et en montra le contenu à son ami pharmacien qui fit la grimace.
  Bonne mère? où avez-vous trouvé ça?... pas dans votre assiette, au « moinss? »
  M. Pierre expliqua ce qui était arrivé à mon chien, comment nous avions découvert ce morceau de viande à proximité de la bergerie où nous couchions. Cette fois, le pharmacien perdit son sourire. Il nous fit signe de le suivre dans son arrière-boutique qui lui servait aussi de laboratoire.


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES   année 1975


 

Les six compagnons au gouffre Marzal, by Paul-Jacques BONZON     Les six compagnons au gouffre Marzal, by Paul-Jacques BONZON

 

 


 

 

 

ANNEXE



Les six compagnons au gouffre Marzal, by Paul-Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1971)
I.S.B.N-10 :   B004SPEIFG

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons au gouffre Marzal

Livres illustrés par Albert CHAZELLE
Voir Album sur Flickr

 

 

Haut de page

 

 

Partager cet article

Repost0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 13:42

Les Six compagnons et l'âne vert, by Paul Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  Qui a volé l'âne et pour quelles raisons?
  Voilà nos Six compagnons sur les bords du lac Léman, lancés dans les folles péripéties d'une nouvelle intrigue policière...
  Cet inconnu dans une barque à côté de trois cannes en or va peut-être les mettre sur la bonne piste. Sans compter le remarquable flair de leur fidèle chien Kafi.
  Aventure cocasse, dangereuse et... internationale.











FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Les Six Compagnons et l'âne vert
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE

ILLUSTRATIONS D'ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

Les trois longs bâtons disparurent entièrement dans sa bouche.   p. 32
« Attention! si le patron vous aperçoit, il va vous faire décamper. »   p. 64
« Oh!... Un des clous dorés qui tenaient la bride de Patata!... »   p. 128


IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - 92541 Montrouge - Usine de La Flèche, 72200

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
Dépôt : 1966.

Dépôt légal Imprimeur 6427-5 - Éditeur 9134 - 20.01.2562.16.5   1984-10

© Librairie Hachette 1966.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI°

Reliure :   cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto par Nicolas WINTZ
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 151   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   125 grammes   Format :   110 x 165 x 14 mm
I.S.B.N :   2.01.00. 1027.2   Code Barre = EAN :   9 782010 10279



EXTRAIT Les six compagnons et l'âne vert, by Paul Jacques BONZON   page 51


Les Six compagnons et l'âne vert, by Paul Jacques BONZON




  A notre retour de promenade, Patati avait disparu. Nous avions hâte, cependant, de le revoir, car, à la lueur d'une longue discussion, la disparition de l'âne vert nous semblait de plus en plus bizarre. En arrivant à Meillerie, Corget proposa :
  « Faisons un détour par le quai, nous retrouverons peut-être le clown. »
  La tribu du cirque, presque au complet, se tenait à l'ombre sous les arbres. Une femme pelait des pommes de terre pour le repas du soir. La petite écuyère jouait à la poupée. Le patron lisait le journal, un sourire aux lèvres, assis sur une chaise, les deux pieds allongés sur une caisse. Patati, lui, n'était pas là. Cependant, à travers la toile du cirque, Gnafron reconnut sa silhouette. Il évoluait autour de la piste, monté sur un animal ressemblant vaguement, par ses contours, à Patata.
  « Tant mieux, fit Bistèque, soulagé, il a peut-être retrouvé son âne... et son argent. »
  Pour éviter d'être vus par la tribu, nous fîmes le tour de l'enceinte de toile dont Gnafron se risqua à soulever un pan. Déception! Patati ne chevauchait pas son âne vert, mais un zèbre, à peu près de la même taille, balançant la tête de la même façon et provenant sans doute du même manège.
  Nous apercevant, le clown descendit de sa monture et vint à nous, un doigt sur les lèvres :
  « Attention!si le patron vous aperçoit, il va vous faire décamper. Voyez! il est allé à Thonon, tout à l'heure, et m'a trouvé un remplaçant de Patata; il lui a posé des roulettes. J'étais en train de m'exercer pour ce soir... mais vous, pourquoi êtes-vous là?
  - Nous aurions beaucoup de renseignements à vous demander, au sujet du vol. Quand pourrons-nous vous voir? »


Reproduction interdite








COUVERTURES




Les Six compagnons et l'âne vert, by Paul Jacques BONZON     Les Six compagnons et l'âne vert, by Paul Jacques BONZON






ANNEXE



Les Six compagnons et l'âne vert, by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette impr. Brodard et Taupin (1966)
I.S.B.N-10 :   B0014YANEY
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et l'âne vert

Bibliographie
Paul-Jacques   BONZON

Photos Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Livres illustrés par Albert Chazelle
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 14:18

Les six compagnons et les espions du ciel, by Paul-Jacques BONZON

 

 

Présentation de l'Editeur


  QUAND on va passer ses vacances en Mogambie, on s'attend bien un peu à rencontrer l'aventure. Mais en montant dans l'avion qui relie Dakar à Origaya, les Six compagnons ne pensaient guère qu'elle allait commencer si vite!
  Deux inconnus surgissent soudain dans la cabine de pilotage.
  « Haut les mains! »
  Brusquement, devant les passagers terrorisés, l'équipage réduit à l'impuissance, le commandant de bord est contraint de changer de direction! L'avion survole bientôt une brousse hostile et déserte... C'est alors qu'on s'aperçoit que le carburant va manquer. Il faut atterrir à tout prix, n'importe où, n'importe comment!
  Pour les Compagnons, aidés de leur fidèle chien Kafi, le moment semble venu de faire preuve d'initiative...

A Pierre-Louis Joly

Paul-Jacques BONZON

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 


Titre :   Les Six Compagnons et les espions du ciel
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.3916.2

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Oh! Un fennec! »   p. 32
« L'homme a arraché les fils du poste radio. »   p. 64
Comment serions-nous accueillis?   p. 128
« Cherche, Kafi! Cherche! »   p. 160


6091-5 - Dépôt légal n° 6409, 2e trimestre 1978.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Paris.
Usine de La Flèche, le 05-06-1978.
20-01-3916-07

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse. Dépôt : novembre 1971.

© Librairie Hachette 1971.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

LIBRAIRIE HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 184   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   157 grammes   Format :   115 x 165 x 15 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001036 - 1   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

 

 

 

EXTRAIT Les six compagnons et les espions du ciel, by Paul Jacques BONZON   page 64


Les six compagnons et les espions du ciel, by Paul-Jacques BONZON


  OUI, les nerfs avaient craqué. Cependant, ce moment de dépression surmonté, les passagers ne songèrent plus qu'à se réjouir de s'être, somme toute, tirés de cette aventure à si bon compte. Bien sûr, nous demeurions inquiets pour la jeune femme, toujours sans connaissance, mais le docteur assurait que son état n'était pas alarmant et que, même dans un hôpital, on ne pourrait qu'attendre, sans pouvoir grand-chose, son retour à la vie.
  Alors, dans la nuit tiède nous nous rassemblâmes autour du commandant et du copilote, avides de savoir ce qui s'était passé dans le poste de pilotage depuis le moment où les pirates avaient brandi leurs révolvers.
  « Quel ordre vous ont-ils donné? demanda le médecin. Dans quel pays voulaient-ils atterrir?
  - En Mogambie.
  - ... En Mogambie?
  - Oui, mais pas à Origaya. Nous survolions presque à la verticale la ville de Kayes, au Mali, quand le plus petit des pirates m'a ordonné de signaler à la tour de contrôle de cet aéroport que l'avion régulier, Dakar-Origaya, était détourné sur Abidjan.
  - Abidjan? s'exclama une femme affolée, la capitale de la Côte d'Ivoire?... Nous... nous sommes en Côte d'Ivoire?
  - Evidemment non. Regardez ces herbes sèches autour de nous, fit le copilote. En pleine forêt équatoriale, nous n'aurions pas échappé à la catastrophe. Aussitôt après la communication avec Kyes, l'homme m'a obligé de couper tout contact avec la terre et il a arraché les fils du poste radio. Puis il m'a donné des coordonnées précises, pour mettre le cap sur Madoua.
  Madoua? s'étonna, un autre passager. Cette petite ville au nord de la Mogambie?... Il n'y a pas d'aérodrome, à Madoua, que je sache!
  - Justement si... ou plutôt il y en avait un, sommairement aménagé au moment de la prospection de terrains pétrolifères. J'ai fait remarquer à l'homme que la piste était désaffectée, qu'il était impossible de s'y poser en pleine nuit, puisqu'elle n'était plus balisée. Il m'a répondu que nousn'avions rien à craindre. Nous étions attendus là-bas et des feux la jalonneraient. Je suppose que vous avez tout de suite compris, à l'atterrissage, quand l'un d'eux s'est précipité vers la soute à bagages, qu'ils transportaient quelque chose en fraude. Les complices, qui devaient allumer des feux sur le terrain de Madoua, les auraient aussi aidés au déchargement.
  - Pourtant, objecta le Tondu, à Dakar, tous les bagages ont été passés aux rayons détecteurs.
  - Les rayons X ne font apparaître que le matières à forte densité, les métaux essentiellement. On les utilise pour repérer les armes; révolvers, mitraillettes, grenades, etc.


Reproduction interdite

 

 

COUVERTURES   année 1978


 

Les six compagnons et les espions du ciel, by Paul-Jacques BONZON     Les six compagnons et les espions du ciel, by Paul-Jacques BONZON

 

 

 

 

 


ANNEXE



Les six compagnons et les espions du ciel, by Paul-Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1971)
I.S.B.N-10 :   B00446S238

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Livres illustrés par Maurice PAULIN
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 16:27

Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  L'AFFAIRE débute sur la nationale 7...
  Les sympathiques Compagnons de la Croix-Rousse passent le mois d'août à Montélimar où ils ont trouvé à s'occuper. Et voilà que Tidou et le tondu, embauchés dans une station-service, découvrent un jeune passager clandestin à bord d'un poids lourd qui s'arrête au relais.
  L'inconnu prend la fuite, mais Tidou et le Tondu, grâce à leur chien Kafi, le retrouvent un peu plus tard. Et ce garçon leur fait alors un étrange récit...
  Qu'est devenue une certaine fillette, disparue dix ans auparavant au cours d'un incendie? A-t-elle péri dans les flammes? Vit-elle en ville sous un faux nom? Pour élucider ce mystère, les six Compagnons devront se démener comme de beaux diables!

A mon jeune ami
Olivier SLAMICH.

Paul-Jacques BONZON








FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







Titre :   Les Six Compagnons et la disparue de Montélimar
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/3573/1

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Ah, mes pitchounets! » s'écria-t-elle.   p. 32
« Quand ton chien m'a découvert, j'étais complétement affolé. »   p. 64
« Oui, un terrible secret, Farigoulette. »   p. 128
Tidou reconnaît sans peine le quincailler.   p. 160


6004-5 - Dépôt légal n° 397, 2e trimestre 1975.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 25-04-1975.
20-01-3573-06



© Librairie Hachette 1970.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 184   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   156 grammes   Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001730 - 7   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

EXTRAIT Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON   page 63


Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON




  - L'amie de ma tante m'a tout révélé. C'est ignoble! Mes parents avaient une situation modeste. Mon père travaillait comme ajusteur dans un atelier de mécanique, mais il avait un oncle, établi depuis quarante ans au Mexique et qui avait fait fortune là-bas. Cet oncle est mort presque en même temps que mon père. Ma sœur et moi restions les seuls héritiers. Pour Duthéry, nous devenions intéressants. Aussi, à la mort de ma mère, a-t-il multiplié les démarches pour devenir mon tuteur. Il a été autorisé à gérer la fortune. D'après l'amie de ma tante, il s'est surtout débrouillé pour mettre l'argent dans sa poche. C'est d'ailleurs à cette époque qu'il a acheté sa quincaillerie. Comprenez-moi, si un jour ma sœur était retrouvé vivante, un conseil de famille serait réuni. Duthéry devrait alors rendre des comptes... Qui sait, d'ailleurs, si la tutelle de ma sœur lui serait confiée? Dans ce cas, c'est la moitié de la fortune qui échapperait à son contrôle.
  « Quand j'appris tout cela, je n'ai eu plus qu'une idée : faire ce que ma tante n'avait jamais pu réaliser. J'ai décidé de venir en cachette à Montélimar. Duthéry me donnait peu d'argent de poche. Impossible de faire le voyage par le train. Mais je connaissais un chauffeur d'un dépôt voisin de carburant. Je savais que, plusieurs fois par mois, il descendait vers Marseille et qu'il se restaurait à Montélimar, toujours au même relais.
  - Alors, pourquoi te cacher du camionneur?
  - Si je lui avais demandé de me prendre dans sa cabine, il l'aurait fait volontiers... mais il aurait pu parler à mon oncle qui aurait su où j'allais. Alors je suis parti une nuit, certain d'être durement puni à mon retour mais bien décidé à ne jamais révéler où je m'étais rendu. Je m'imaginais que tout serait simple. Je ne pensais qu'à ma sœur. Il me semblait que je pourrais tout de suite la retrouver si elle était vivante. »
  Il soupira.
  « Hélas! je n'avais pas quitté Troyes depuis deux heures que la peur m'a saisi. J'ai pensé à Duthéry, à ses colères. »
  Et, se tournant vers Tidou :
  « Quand ton chien m'a découvert, j'étais complètement affolé. J'avais fini par m'endormir mais dans mes rêves je voyais tout le monde lancé à ma poursuite. J'aurais donné n'importe quoi pour rentrer sous terre. Bien sûr, j'ai eu tort de vous proposer de l'argent. Je ne savais plus ce que je faisais.


Reproduction interdite








COUVERTURES   année 1975



Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON






Commentaire en ligne



Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON
www.amazon.fr


ANNEXE



Les six compagnons et la disparue de Montélimar, by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1975)
I.S.B.N-10 :   B0000DSYN5




LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et la disparue de Montélimar

Photos Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Livres illustrés par Albert Chazelle
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 15:09

Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON

 

 

Présentation de l'Editeur


  AU retour d'une promenade à l'aérodrome de Lyon-Bron, les Six compagnons et Mady sauvent un homme blessé découvert près de sa voiture renversée au bas d'un talus.
  Banal accident de la route?... Les Compagnons en doutent. En effet, non seulement le blessé, un Anglais, porte encore sa montre au poignet, mais une autre montre-bracelet, d'origine anglaise, est retrouvée près de l'auto, les aiguilles bloquées à l'heure de l'accident. Le conducteur n'était donc probablement pas seul dans la voiture. Pourquoi son compagnon aurait-il disparu?
  Tel est le point de départ d'une nouvelle aventure des Compagnons de la Croix-Rousse, qui conduira nos jeunes Lyonnais jusqu'à Londres où, avec leur inséparable chien Kafi, ils vont se révéler les plus extraordinaires collaborateurs de Scotland Yard...

A Denis MONDON et François
SARANO grâce à qui les
Compagnons sont allés en
Angleterre.
Paul-Jacques BONZON

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 




Titre :   Les Six Compagnons à Scotland Yard
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/3308/2

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Oh! un si gros animal!... Est-il féroce?... »   p. 32
Tout à coup un grand jeune homme se précipite vers nous.   p. 64
Elle se laissa tomber dans un fauteuil.   p. 128
« Les plans, vous les trouverez probablement dans ces bagages. »   p. 160


Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse. Dépôt : décembre 1968.

© Librairie Hachette 1968.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VI

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE

Nombre de pages : 183   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Livres épuisés chez l'éditeur

 

 

EXTRAIT Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON   page 32


Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON


  La même employée en blouse blanche accueillait les visiteurs dans la salle d'attente. Nous lui étions devenus sympathiques. De loin, elle nous fit signe qu'elle s'occupait de nous. Après être passée dans le bureau voisin, elle revint en disant que « notre » malade était prévenu.
  Cinq minutes plus tard, la jeune Anglaise apparut, les traits reposés, plus détendue, en vérité très jolie.
  « Je vous attendais, dit-elle. C'est gentil d'être revenus. Mon père va mieux. Ce matin il a pu se lever quelques instants. Cependant, je suis toujours inquiète à cause de sa mémoire. Il a perdu tout souvenir de ce qui s'est passé au moment de l'accident et même de son voyage en avion. »
  Puis, jetant un coup d'œil autour de nous comme si elle cherchait quelqu'un :
  « Et votre chien?... Vous l'avez amené? »
  Je lui expliquai qu'il n'avait pas l'autorisation d'entrer et que je l'avais attaché dans la cour à un lampadaire.
  Elle nous accompagna dehors et se montra impressionnée par la taille de mon chien.
  « Oh! un si gros animal!... Est-il féroce?... Est-ce que je peux le toucher?... Et comment s'appelle-t-il?
  - Kafi! »
  Le nom lui parut si drôle qu'elle étouffa un petit rire.
« Coffee! Que c'est amusant! Ce chien n'est pourtant pas noir?
  - Je sais, fit Mady. Coffee! signifie « café » en anglais mais lui, c'est Kafi, avec un « K. »
  Elle caressa longuement mon chien en prononçant Keufi, et la brave bête, qui reconnaissait quand même son nom, se montra très aimable avec elle.
  « Dommage que mon père ne puisse le voir, fit-elle, il aime tellement les chiens... A présent, voulez-vous m'accompagner dans sa chambre? »
  Sans Kafi, de nouveau attaché au lampadaire (ce qui ne lui plaisait guère), nous suivîmes la jeune fille jusqu'au pavillon où le blessé avait été transféré. Cependant, avant d'entrer, elle expliqua :
  « J'ai raconté à mon père ce que vous aviez fait pour lui. Il n'a pas paru comprendre. Il va mieux mais sa mémoire n'est toujours pas revenue. Pauvre daddy! »
  Elle poussa doucement la porte. Assis sur son lit, la tête entourée d'un pansement, le blessé ne paraissait pas souffrir. Son visage, l'autre soir livide, avait retrouvé des couleurs. Il nous sourit, mais d'un sourire absent, de simple politesse. Devant nous, la jeune fille nous répéta ce qu'elle lui avait déjà expliqué espérant que notre présence l'aiderait à rassembler ses souvenirs.
  Yes!, Yes! approuvait l'Anglais.
  Mais on voyait bien qu'au fond de lui-même, il se demandait ce que nous faisions là.
  « Pauvre daddy! murmura la jeune fille en lui posant affectueusement la main sur l'épaule. Bientôt à Londres, quand tu retrouveras ta maison, la mémoire te reviendra. Le docteur l'a dit. »
  Et, à nous autres :
  « Oui, le docteur pense qu'il retrouvera ses souvenirs quand il reverra son cadre familier. Aussi, allons-nous repartir dès demain. J'ai retenu deux places dans l'avion pour Londres. »
  Puisque notre blessé ne se souvenait de rien, il était inutile de prolonger la visite. La jeune fille nous reconduisit dans le couloir mais, sitôt la porte de la chambre refermée, son visage prit une soudaine expression de gravité.


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES   année 1975


 

Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON

 


1800-5 - Dépôt légal n° 249, 1er trimestre 1975.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 15-03-1975.
20-01-3308-07     Septième tirage dans la collection   BIBLIOTHÈQUE VERTE.

Poids :   158 grammes     Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001227 - 5   Code Barre = EAN :   NON

 

 

 

 

 

COUVERTURES   année 1981


 

Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON

 


6916-5 - Dépôt légal n° 2104, 1er trimestre 1981.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 15-01-1981.
20-01-3308-11     Onzième tirage dans la collection   BIBLIOTHÈQUE VERTE.

Poids :   158 grammes     Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001227 - 5   Code Barre = EAN :   NON

 

 

 

 

 

COUVERTURES   année 1982


 

Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON

 


6948-5 - Dépôt légal n° 4713, mai 1982.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 05-05-1982.
20-01-3308-12     Douzième tirage dans la collection   BIBLIOTHÈQUE VERTE.

Poids :   152 grammes   Format :   115 x 165 x 16 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001227 - 5   Code Barre = EAN :   9 782010 012273

 

 

 

ANNEXE



Les six compagnons à Scotland Yard , by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (5 mai 1982)
I.S.B.N-10 :   2010012275

 

 

 

LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons à Scotland Yard

Livres illustrés par Albert Chazelle
Voir Album sur Flickr

 

 

Haut de page

 

 

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 16:11

Les six compagnons à la tour Eiffel, by Paul Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  QUELLE expédition! Répondant à l'appel de leur ami surnommé Le Tondu - l'un des plus sympathiques des Six Compagnons - voilà tout le reste de la troupe qui, avec Mady et même le chien Kafi, décide de « monter » à Paris.
  Le Tondu s'est fait voler son porte-feuille sur la tour Eiffel, et les audacieux pickpockets ont même réussi à le faire accuser de vol, le lendemain, en glissant dans sa poche le porte-monnaie d'un autre touriste... C'en est trop! Les Six Compagnons se mettent en chasse!
  Alors, sur les plates-formes dominant Paris, dans les escaliers qui zigzaguent au-dessus du vide, du haut en bas de l'immense carcasse de fer, s'engage la plus folle des aventures, la plus échevelée des poursuites.
  La tour Eiffel n'en a jamais tant vu!



A Pierre-Louis Joly
avec toute mon affection.


P. J. BONZON




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Les Six Compagnons à la tour Eiffel,
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.3984.0

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Au voleur!... Au voleur!... »   p. 32
Il perçut deux voix d'homme.   p. 64
Une cravate!... Quelle aubaine pour Kafi!   p. 128
Gnafron et Tidou grimperaient au second, avec Kafi.   p. 160


1804-5 - Dépôt légal n° 6851, 2e trimestre 1973.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 12-06-1973.
20-01-3984-02

© Librairie Hachette 1972.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

LIBRAIRIE HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 183   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   163 grammes   Format :   115 x 165 x 17 mm
I.S.B.N :   NON   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

EXTRAIT Les six compagnons et l'avion clandestin, by Paul Jacques BONZON   page 31


Les six compagnons à la tour Eiffel, by Paul Jacques BONZON




  Le Tondu montra son portefeuille vide, et répéta ce qu'on venait de lui dire au bureau des objets trouvés.
  « Ça ne m'étonne pas, fit le gardien. Tu vois, je ne m'étais pas trompé... Et dire qu'en ce moment ton voleur est peut-être en train de délester un autre touriste!
  - Oh! s'indigna le Tondu.
  - Il n'a pas été pris; rien ne l'empêche de recommencer, au même endroit. Les voleurs de ce genre ont leurs quartiers préférés, ils opèrent souvent dans llles mêmes lieux. »
  A l'idée que le malfaiteur était revenu là-haut, le Tondu se sentit poussé par une sorte de rage vengeresse. Avec ce qui lui restait d'argent, dans son porte-monnaie, il acheta un ticket et s'élança dans l'escalier.
  Le cœur battant, il déboucha sur la première plate-forme. Quelle foule! Deux fois plus compacte que la veille. Coment retrouver son voleur puisqu'il n'avait aucun signalement?
  « Je suis stupide, se dit-il, si les agents ne parviennent pas à prendre les pickpockets, ce n'est pas moi qui réussirai. »
  Mais le Tondu était tenace. D'ailleurs, que ferait-il de son après-midi puisqu'il n'avait pas d'autre projet? Sans argent, qu'aurait-il pu visiter?
  Il se mit à déambuler dans la foule, faisant dix fois le tour de la plate-forme, s'arrêtant à chaque passage devant la marchande de cartes postales et de souvenirs pour observer les clients. Mais il existait deux éventaires sans parler de la boutique d'un marchand de glaves. Son voleur, s'il était un habitué de la Tour, ne devait pas opérer toujours près de la même boutique.
  Il essaya de s'imaginer l'allure du pickpocket. A coup sûr, celle d'un touriste, avec guide à la main et appareil photo à l'épaule, pour passer inaperçu. Il devait même changer souvent d'accoutrement, pour ne pas être remarqué des agents de la Tour ou des employés des ascenseurs.
  « S'il est rrevenu, pensa encore le Tondu, il a peut-être changé d'étage. Malheureusement, je n'ai plus assez d'argent pour monter au deuxième. »
  Alors, il recommença de tourner en rond, détaillant les visages, s'interrogeant sur ceux qui paraissaient s'intéresser à autre chose qu'au paysage.
  Soudain, alors qu'il repassait devant le marchand de glaces, il lui sembla reconnaître un touriste correctement vêtu, un appareil photo suspendu au cou par une courroie, qui semblait attendre quelqu'un. Il l'observa à la dérobée. L'homme ne s'éloignait pas du marchand de glaces. Avait-il donné rendez-vous là à sa femme, à un enfant, monté au second étage?
  Patiemment, le Tondu attendit. Tout à coup, il vit le touriste jeter un coup d'œil à la ronde, puis s'approcher du parapet. Pour ne pas le perdre de vue, il se fraya un passage au milieu d'un groupe d'étrangers. Le temps d'un éclair, il vit une main glisser vers une poche. Il bondit. Au même moment, un touriste se retourna en criant :
« Au voleur!... Au voleur!...On vient de me prendre mon portefeuille.
  - Je l'ai vu! dit vivement le Tondu.


Reproduction interdite








COUVERTURES



Les six compagnons à la tour Eiffel, by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons à la tour Eiffel, by Paul Jacques BONZON






ANNEXE



Les six compagnons à la tour Eiffel, by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1977)
I.S.B.N-10 :   B006JR8FVO
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons à la tour Eiffel.

Bibliographie
Paul-Jacques   BONZON

Photos Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Livres illustrés par Maurice Paulin
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog