Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 15:11

ALICE et l'ombre chinoise, by Caroline QUINE



Présentation de l'Editeur



«BESS! BESS! » clame Alice à tous les échos. Bess, son inséparable amie, a disparu.
  C'est le début d'une nouvelle aventure. Des cris rauques sortent d'une maison cachée au cœur d'une forêt si épaisse que l'on n'y peut entrevoir le ciel, une ombre chinoise danse sur la façade d'une vieille ferme.
  Toute autre qu'Alice se sentirait glacée d'effroi, mais Alice, elle, ne renonce pas facilement à secourir ceux qui sont dans la détresse. Elle veut élucider un mystère dont, sans cesse, la solution lui échappe. Torrent, incendie, rien ne la fera reculer - pas même un ennemi qu'elle n'imaginait pas devoir affronter.











FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Alice et l'ombre chinoise
Auteur :   Caroline   QUINE
Edition :   HACHETTE     numéro : 280

BIBLIOTHÈQUE VERTE     numéro : 20/2246/5

TEXTE FRANÇAIS D' ANNE JOBA

ILLUSTRATIONS DE JACQUES POIRIER
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Mon bras! mon bras! » s'écria la malheureuse.   page 64.
Poussant un cri, elle fit un bond en arrière.   page 96
« Tu ressembles à un prince hindou, ainsi enturbanné.   page 160
Ensemble, les trois jeunes filles examinèrent l'arme.   page 192


L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ GROSSET & DUNLAP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :


THE MYSTERY
AT THE MOSS-COVERED MANSION

Dép. lég. 5794 - 2e tr. 67

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur - relieur
20-01 - 2246 - 03

I.S.B.N :   NON                     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

© Librairie Hachette, 1965.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée illustrée couleurs en recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 254       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   205 grammes         Format :   115 x 165 mm



EXTRAIT   Alice et l'ombre chinoise, by Caroline QUINE   page 96


ALICE et l'ombre chinoise, by Caroline QUINE -image-50-150




  Alice, qui n'avait pas envie d'user ses pneus sur les cailloux, arrêta la voiture après la deuxième bifurcation, et les trois amies suivirent à pied la route poussiéreuse qui menait à la rive. Là, elles retirèrent leurs chaussures et ce fut avec de grands éclats de rire qu'elles franchirent à gué les deux bras de la rivière. Bientôt elles se glissaient sous les barbelés et s'engageaient sur le sentier obscur où Marion pensait avoir perdu sa montre. Elles tâtèrent le sol, soulevèrent les feuilles : peine pedue!
  « Pouh! que je suis lasse! Nous avons parcouru au moins douze kilomètres, soupira Bess, qui n'en était pas à une exagèration près. Nous ne devons plus être très éloignées du manoir.
  - En effet » , répliqua Alice en tendant le doigt vers un toit qui s'encadrait entre les arbres.
  Buissons et ronces ralentissaient la progression des jeunes filles. En outre, le souvenir de leur récente mésaventure aiguisait la prudence de Marion et de Bess, peu soucieuses de se frotter de nouveau au lierre vénéneux. Agacée par leur lenteur, Alice prit les devants.
  « Es-tu bien sûre que nous soyons dans la bonne direction? demanda Marion. Dans cette forêt vierge, rien de plus facile que de s'égarer.
  - Fie-toi à moi, répondit Alice. D'une minute à l'autre, nous déboucherons dans la clairière... »
  Elle ne termina pas sa phrase. Poussant un cri, elle fit un bond en arrière et marcha sur le pied de Bess qui la suivait de peu.
  « Qu'est-ce que tu as? » interrogea Bess.
  Alice n'eut pas besoin de répondre. Des feuilles sèches se soulevèrent en bruissant, un serpent se déroula et rampa vers les hautes herbes.
  D'une voix tremblante, Bess demanda :


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

ALICE et l'ombre chinoise, by Caroline QUINE       ALICE et l'ombre chinoise, by Caroline QUINE




ANNEXE


Alice et l'ombre chinoise, by Caroline QUINE
Editeur :  Hachette Bibliothèque verte impr. Brodard et Taupin ( 1 janvier 1967)
Collection :  Bibliothèque verte cartonnée N° 210
A.S.I.N :   B003X79XE6
www.amazon.fr

LIENS



Wkipédia
Nancy Drew

Wikipédia
The Mystery at the Moss-Covered Mansion

Série ALICE
consus-france.net

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:44

ALICE et le corsaire, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


  C'EST à Boston qu'Alice entend raconter l'étrange histoire de l'Arc-en-Ciel.» . Le destin de ce grand voilier au passé mystérieux intrigue la jeune fille. Que signifient les allées et venues de ces visiteurs clandestins qui se succèdent à bord du navire et le fouillent de fond en comble? Quel secret et, qui sait, quel trésor peut-être renferme donc le navire? Et Alice de songer à ces souvenirs du temps des corsaires, partout présents sur le voilier...
  Pour résoudre l'énigme, Alice devra se mesurer avec des adversaires particulièrement redoutables. Afin de leur échapper, elle s'embarquera sur l'Arc-en-Ciel.» . Et lorsque le grand navire reprendra la mer, aussi beau qu'au temps jadis, avec sa proue sculptée et sa voilure étincelante, ce sera pour Alice le début d'une croisière extraordinaire...




F. au delà de 10 ans


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE





Titre :   ALICE et le corsaire
Auteur :   Caroline QUINE
Edition :   HACHETTE



20.3444.5

TEXTE FRANÇAIS D'HÉLÈNE COMMIN

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ GROSSET & DUNLOP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :

THE SECRET OF THE WOODEN LADY

collection : Idéal - Bibliothèque

Imprimé en France
Sur les presses de Maury-Imprimeur S. A.
45330 Malesherbes
N° d'imprimeur : L75/2803

Dépôt légal : 1756 - 1er trimestre 1976
20.09.3444.03

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
couleurs et noir & blanc pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Alice se dirigeait vers le perron...   p. 11
« Tiens, une chevalière d'homme! » s'exclama M. Simon.   p. 15
Alice mit dans sa valise la robe à danser de taffetas vert amande.   p. 21
Un quart d'heure plus tard arrivèrent deux inspecteurs.   p. 49
« Figurez-vous que j'ai reçu ce matin un étrange visiteur. »   p. 56 & 57
Sur un mauvais lit de fer gisait le capitaine Harvey.   p. 75
« Pourquoi ne prendrions-nous pas la mer avec l'Arc-en-ciel? »   p. 79
« Je travaille », dit-il d'un ton bref. Que voulez-vous? »   p. 97
« Je suis désolé, fit-il, mais il faut que je ferme boutique. »   p. 101
« Capitaine, dit-elle à voix basse, il y a quelqu'un à bord! »   p. 120 & 121
Alice et le capitaine s'y embarquèrent et ramèrent vers la côte aussi vite qu'ils purent.   145
« N'y avait-il donc pas de compartiment secret? »   p. 149
« Comment avez-vous su que j'étais ici? », demanda-t-il.   p. 161
La silhouette de la belle Ecossaise apparut dans la pénombre.   p. 169


© Grosset & Dunlap Inc., 1950
© Librairie Hachette, 1959


Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Reliée sur cartonnage éditeur
Illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

Nombre de pages : 183       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   289 grammes   Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   2.01.000851.0            Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur
Velur sur le Web selon l'état Août 2013 de 3Euro 20 à 3Euro 80

 

EXTRAIT   ALICE et le corsaire by, Caroline QUINE   page 99


ALICE et le corsaire, by Caroline QUINE -image-50-150




  M. Parker étudia la figurine avec intérêt.
  « Où avez-vous déniché cela? questionna-t-il.
  - Sur un navire appelé l'Arc-en-Ciel.»
  Alice raconta brièvement à M. Parker que la figure de proue du clipper avait disparu et que le capitaine Harvey cherchait à obtenir des renseignements sur ce qu'elle avait été.
  M. Parker posa son ciseau et se mit à examiner la tabatière. Finalement, il dut convenir qu'il n'avait jamais vu aucune figure de proue semblable à celle représentée sur le camée.
  « Je ne connais aucun clipper dont le nom corresponde aux initiales gravées sur cette boîte.
  - Actuellement, mon père s'efforce de retrouver la trace des anciens propriétaires de ce navire, expliqua Alice, mais cela semble une tâche impossible. Aussi en est-il à se demander si l'Arc-en-Ciel.» n'aurait pas eu jadis une identité différente.
  - Ecoutez, mon petit, j'ai là-haut, dans une petite pièce au-dessus de mon atelier, une assez jolie collection d'ouvrages sur les voiliers et la marine en bois. Pourquoi ne monteriez-vous pas y jeter un coup d'œil?
  - Oh! merci, monsieur, je vais profiter tout de suite de votre permission!»
  M. Parker désigna à la jeune fille un escalier rustique qui menait à une sorte de soupente.
  En arrivant en haut de l'échelle, Alice eut la surprise de découvrir une bibliothèque importante, composée d'ouvrages rares accompagnés de gravures anciennes. Une grande malle gainée de maroquain était remplie jusqu'au bord de documents et de papiers soigneusement classés. La jeune fille s'assit par terre et se mit à feuilleter divers volumes. Chaque fois qu'elle rencontrait une illustration représentant la figure de proue d'un navire, elle la comparait avec la figurine du camée.
  Le temps passa. Finalement, M. Parker passa la tête à l'entrée de la bibliothèque.
  « Ma foi, je suis désolé, fit-il, mais il faut que je ferme boutique. Vous pourrez revenir demain, si le cœur vous en dit.
  - Ce sera avec plaisir, dit Alice. Je vous remercie vraiment beaucoup de votre obligeance. Jusqu'à présent, je n'ai encore trouvé aucun renseignement sur ma figure de proue. Mais je ne désespère pas! »,


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

ALICE et le corsaire, by Caroline QUINE       ALICE et le corsaire, by Caroline QUINE




ANNEXE



ALICE et le corsaire, by Caroline QUINE
Editeur :   Librairie HACHETTE (1976)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   B0014QASXI
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Caroline QUINE

Bibliographie de
Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Galerie

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 10:02

ALICE au ranch, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


  UN vrai ranch! De vrais cow-boys!
  Des randonnées à cheval à travers le Far West! Cela suffirait à remplir les vacances de n'importe quelle fille autre qu'Alice. Mais la jeune détective n'est pas de celles qui ferment les yeux lorsque surgit un mystère.
  Un hasard lui fait découvrir une mignonne petite fille séquestrée dans une cabane. Alice s'émeut, s'indigne, veut tirer la situation au clair et... s'aperçoit qu'elle a mis le nez dans une affaire extraordinairement dangereuse!
  Il est trop tard pour reculer! D'ailleurs, est-ce que Alice a l'habitude de reculer?...




F. au delà de 10 ans.







FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   ALICE au ranch
Auteur :   Caroline QUINE
Edition :   HACHETTE



20.3539.2

TEXTE FRANÇAIS DE CLAUDE VOILIER

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN A PARU
EN LANGUE ANGLAISE CHEZ GROSSET & DUNLOP,
NEW YORK, SOUS LE TITRE :

THE SECRET AT SHADOW RANCH

collection : Idéal - Bibliothèque

Imprimé en France
Sur les presses de Maury-Imprimeur S. A.
45330 Malesherbes
N° d'imprimeur : J75/2683

Dépôt légal : 1566 - 4e trimestre 1975
20.09.3539.03

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
couleurs et noir & blanc pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Alice mit son père au courant.   p. 9
Il resta bouche bée devant les volumineux bagages.   p. 21
Pour Bess, ce fut une autre histoire.   p. 29
Alice se lança à la poursuite de l'animal.   p. 53
« Tu feras ce que je t'ai ordonné!. »   p. 61
Dans le « gros chat », Alice avait reconnu un lynx   p. 69
Durant cette marche forcée, Annie n'ouvrit pas une seule fois la bouche.   p. 72 & 73
« Quelle trouvaille! » s'exclama Alice   p. 101
« Bonne nouvelle, mes petites!   p. 109
Quatre jeunes personnes sortirent, joyeuses, chargées de paquets.   p. 129
« A la maison, Marcus! A l'écurie! »   120 & 131
On chemina longtemps en silence   p. 125
Lucy courait aussi vite qu'elle le pouvait.   p. 145
Au bout d'un moment, elle s'endormit.   p. 153
Bill sest emparé de l'enfant, qu'il a baillonnée.   p. 173


© Grosset & Dunlap Inc., 1931.
© Librairie Hachette, 1971.


Tous droits de traduction, de reproduction et
d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Reliée sur cartonnage éditeur
Illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart
Nombre de pages : 184       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   308 grammes                Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   2.01.001540.1            Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   ALICE au ranch by, Caroline QUINE   page 48


ALICE au ranch, by Caroline QUINE -image-50-150




  Avant que Marion ait eu le temps de lui répondre, on entendit un bruit de branches froissées sous le couvert et l'un des poneys hennit de frayeur. Immédiatement, Alice bondit sur ses pieds. Entre-temps, Bess et Annie s'étaient éveillées à leur tour et regardaient autour d'elles d'un air apeuré.
  « Mon Dieu! chuchota Annie. Qu'est-ce que cela peut bien être? »
  Avec précaution, les quatre filles avancèrent de quelques pas. Alice marchait en tête, revolver au poing et prête à tirer s'il était nécessaire. Soudain, un autre bruissement leur parvint. D'instinct, les promeneuses se serrèrent les unes contre les autres. Le bruit venait des fourrés voisins de l'endroi où les poneys étaient attachés.
  « Ne nous approchons pas davantage! » supplia Annie.
  Au même instant, Bess poussa un cri et désigna les buissons du doigt.
  « Là... là... j'ai vu comme un énorme chat... »
  Alice ne répondit pas. Les poneys, effrayés par la proximité de l'animal sauvage, commençaient à se cabrer et à tirer sur leur bride.
  « Tout doux! Tout doux! » dit Alice, en essayant de les calmer. Mais ce fut peine perdue.
  Alors, elle s'élança. Au même moment, l'animal entrevu par Bess sortit à découvert. Il ressemblait effectivement à un chat gigantesque. Sans doute les cavalières avaient-elles mal attaché leurs montures. Se débattant frénétiquement, celles-ci parvinrent à se libérer et s'enfuirent au galop en dévalant le sentier. Marion se précipita pour tenter de les retenir mais ses cris ne firent qu'exciter davantage les bêtes apeurées. Elles disparurent.
  Annie, pâle d'émotion, demeurait sans voix. Bess se mit à hurler :
  « Oh! Cet animal féroce... Le voilà! »
  Dans le « gros chat », Alice avait reconnu un lynx. Il s'avançait vers elle et ses compagnes. Sans doute aussi effrayé qu'elles, il s'apprêtait à bondir. Sans hésiter, Alice visa et fit feu. La balle atteignit le félin à l'épaule. Avec un sourd feulement, il parut sur le point de s'élancer malgré sa blessure.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

ALICE au ranch, by Caroline QUINE       ALICE au ranch, by Caroline QUINE




ANNEXE



ALICE au ranch, by Caroline QUINE
Editeur :   HACHETTE (1975)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   2010015401
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Caroline QUINE

Série ALICE
Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 15:15

Le mystère de l'oeil de rubis, by Carolyn KEENE




Présentation de l'Editeur


«Il faut absolument... je vous en supplie, Capitaine... sauvez Carlo. L'œil de rubis... » Après avoir prononcé ces paroles mystérieuses, le violoniste Gino Marzi sombre dans l'inconscience.
  Qui est Carlo? Pourquoi est-il en danger? Qu'est-ce que « l'œil de rubis »? Autant de questions auxquelles Jeanne et Louise Dana vont tenter de répondre.
  Elles mettent en œuvre leurs talents de détective au cours d'un merveilleux voyage qui les entraîne à travers l'Europe, jusqu'au cœur de l'Allemagne, dans un château en ruines. Parviendront-elles à rendre le bonheur à Gino et à sa famille?





Un livre Junior
pour F. & G. jusqu'à 11 ans





FICHE   TECHNIQUE   DU LIVRE


 



Titre :   Le mystère de l'œil de rubis
Auteur :   Carolyn   KEENE
Edition :   O. D. E. J.
26, RUE DES CARMES
  PARIS  

ILLUSTRATIONS DE BARBATO
Couleurs pleine page hors-texte annotées

Louise les observa... p. 30
Le vieux professeur tomba... p. 62
Elles entreprirent une visite de reconnaissance... p. 94
Une voiture apparut... p. 158



SILIC - PARIS - LILLE
N. d'imprimeur 02.020.01
- Dépôt légal 4691 - 1er trimestre 1962
N. d'éditeur 150

© 1962, by Grosset & Dunlap, Inc.
Titre original de l'ouvrage publié aux E.-U, en anglais

THE VINKING RUBY MYSTERY

© 1957, by Grosset & Dunlap, Inc.
Tous droits d'adaptation et de reproductionréservés

Reliure :   couverture cartonnée Editeur illustrée couleurs en recto
Nombre de pages : 182       TABLE DES MATIÈRES :   OUI

Poids : &nbsp165 grammes       Format :   110 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                         Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 




EXTRAIT   Le mystère de l'œil de rubis, by Carolyn KEENE   page 28


RubisQUINE-image-50-150




  -Regarde! murmura Louise à sa sœur, as-tu vu?
  - Oui, cet homme dessinait dans l'air les lettres L et J. Crois-tu qu'il s'agisse de nous?
  Jeanne ne répondit pas, elle examinait ce curieux personnage.
  - J'aimerai savoir à qui il fait ces signes, murmura-t-elle en observant la foule agglutinée au bastingage. Mais la cohue était trop dense.
  - Louise, je vais voir si je peux mieux observer d'en haut.
  Jeanne courut vers l'endroit où elle supposait devoir se trouver le mystérieux correspondant. Pendant ce temps, Louise continuait à surveiller le manège de l'homme roux sur la jetée.
  Il y eut un dernier hululement de la sirène et l'énorme navire se détacha lentement du quai.
  A ce moment le rouquin était en train de former la lettre V avec ses doigts; puis il se serra les mains comme s'il souhaitait une réussite à son interlocuteur sur le bateau.
  - Vous voyez ce rouquin, dit Louise à ses amies qui s'étaient faufilées jusqu'à elle, j'ai l'impression qu'il n'est pas étranger à notre affaire de l'œil de rubis.
  Evelyne et Doris regardèrent l'homme, puis se retournèrent, étonnées, vers Louise.
  - Tu veux dire, s'exclama Doris, que vous avez déjà commencé à vous occuper d'un mystère!
  - Mais oui, je te raconterai ça tout à l'heure.
  Louise ne quitta pas des yeux l'étranger sur le quai jusqu'à ce que la distance le fasse se confondre avec la foule compacte.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Le mystère de l'oeil de rubis, by Carolyn KEENE     Le mystère de l'oeil de rubis, by Carolyn KEENE




ANNEXE


Le mystère de l'œil de rubis, by Carolyn KEENE
Editeur :   O. D. E. J. Collection "J" n° 50 Lille, Impr. Silic (1962)
Langue :   Français
A.S.I.N :   B0014QAR2U
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Carolyn KEENE

Bibliographie Caroline Quine

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 13:28

Alice au bal masqué, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


  N'ÉCOUTANT, comme toujours, que sa générosité et son courage, Alice Roy prend la défense de son amie Gilda : lorsque la police soupçonne cette dernière d'être la complice du malfaiteur qui met à sac la plupart des demeures de River City, Alice se jure de tirer l'affaire au clair. Et la voici lancée dans une nouvelle enquête aux péripéties imprévues et romanesques.
  Les énigmes s'accumulent. Que signifient ces menaces? Qui sont ces étranges personnages masqués que l'on voit aux réceptions et aux bals de la ville?
  Espérant faire échouer l'enquête d'Alice, les bandits sèment les embûches sur sa route. Il en résulte entre les adversaires une lutte longue et périlleuse dans laquelle la jeune fille devra déployer toute sa ténacité.









F. au delà de 10 ans


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   ALICE au bal masqué
Auteur :   Caroline QUINE
Edition :   HACHETTE

NUMÉRO DE RÉFÉRENCEMENT :   291

20/2287/9

TEXTE FRANÇAIS D'HÉLÈNE COMMIN

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ GROSSET & DUNLOP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :


THE CLUE OF THE VELVET MASK

collection : Idéal - Bibliothèque

IMPRIMERIE NATIONALE DE MONACO S.A.

20-09-2287-02   -   Dépôt légal : 6387 - 4e trimestre 1967

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
couleurs pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Ned fit son apparition au sommet de l'escalier.   p. 9
« Tiens, qu'est-ce que c'est que cela? »   p. 21
« Que puis-je pour vous, mademoiselle? » s'informa-t-il.   p. 29
Alice appela au secours.   p. 49
« Qu'est-ce que cela signifie? » demanda Sarah   p. 57
« Tu as entendu, Alice? s'écria-t-elle. Qu'est-ce que c'est? »   p. 65
Alice quitta la salle sur la pointe des pieds.   p. 88 & 89
« Et surtout, tais-toi », dit la femme d'une voix mordante.   p. 93
« Bess! Cette miniature a été volée chez les Harwick! »   p. 113
Quatre jeunes personnes sortirent, joyeuses, chargées de paquets.   p. 129
« Bob et moi, on sera bientôt comme des coqs en pâte. »   125
« Superbe, s'écria-t-elle, tu vas avoir un succès fou au vestiaires! »   p. 136 & 137
« Pressez-vous! » fit l'homme avec impatience.   p. 141
Une cagoule s'abattit sur la tête d'Alice.   p. 161
« La menace! répéta Ned. Quelle menace, Marion? »   p. 169


© Grosset & Dunlap Inc., 1953
© Librarie Hachette, 1955

Tous droits de traduction, de reproduction et
d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Reliée sur cartonnage éditeur
Présentation sous jaquette à double volets avec texte, illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par BOUCHY - Paris
Nombre de pages : 190       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   289 grammes   Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   NON             Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   ALICE au bal masqué by, Caroline QUINE   page 92


Alice au bal masqué, by Caroline QUINE -image-50-150




  Elle monta l'escalier à pas de loup, traversa le palier, puis se glissa furtivement jusqu'à la chambre dont elle voyait la porte entrebâillée. Sans bruit, elle poussa celle-ci. Une femme mince, vêtue d'une robe bleu foncé qui moulait sa taille fine, lui tournait le dos. Debout devant une coiffeuse, elle était en train de s'emparer des bijoux que contenait l'un des tiroirs!
  L'espace d'un éclair, Alice entrevit dans le miroir un visage aux traits accusés, à l'expression hardie, et elle eut au même instant la certitude de connaître cette femme. Mais où l'avait-elle rencontrée?... Au bal masqué, chez les Harwick?... Oui, c'était bien cela! Alice se retrouvait face à face avec l'Orientale, cette complice de l'homme à la cagoule de velours noir! Et elle venait de la prendre sur le fait, en train de voler! A présent, il fallait absolument l'empêcher de s'enfuir et appeler à l'aide.
  Mais Alice n'eut pas le temps de faire un geste. Elle sentit qu'on l'empoignait brusquement par-derrière et comme elle se bébattait, cherchant à se retourner vers son assaillant, une main se plaqua sur ses yeux.
  « Et surtout, tais-toi », dit la femme d'une voix mordante. Puis elle ajouta, menaçante : « Sinon... »
  On poussa brutalement Alice dans la chambre et malgré sa résistance acharnée, on la jeta sur le lit, le visage enfoui dans les capes et les manteaux que les invités y avaient déposés. Elle resta là, incapable du moindre mouvement, clouée par une poignée de fer.
  « Bravo! s'exclama la femme. Cette petite peste n'a pas volé ce qui lui arrive!
  - Je me doutais bien qu'il risquait de se passer ici quelque chose d'anormal », répondit alors la voix d'un homme, feignant de s'exprimer avec un accent d'Oxford qu'il exagérait encore. Puis il enroula Alice dans le dessus de lit et entassa sur elle une montagne de vêtements.
  Alice rassembla ses forces et tenta de soulever la masse qui l'écrassait. L'air lui manquait, et une affreuse panique s'empara d'elle tandis qu'elle luttait désespérément.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Alice au bal masqué, by Caroline QUINE       Alice au bal masqué, by Caroline QUINE




ANNEXE



ALICE au bal masqué, by Caroline QUINE
Editeur :   HACHETTE (1 janvier 1967)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   B003X7JM0G
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Caroline QUINE

Série ALICE
Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 13:20

Sur les traces de l'homme masqué , by Caroline QUINE



Présentation de l'Editeur


 

«LIZ, regarde le journal! Un avion s'est écrasé sur le bateau de l'oncle Dick!»
  Bouleversées, Ann et Liz Parker s'interrogent. Ce n'est peut-être pas par hasard que l'avion survolait de si près le paquebot!
  Il n'en faut pas plus pour que les deux jeunes détectives commencent une enquête. Pendant ce temps, un homme masqué terrorise une jeune femme et des enfants sans défense. Messages menaçants, cambriolages, enlèvement, tout lui est bon. Mais l'homme ne se sait pas lui-même surveillé par les sœurs Parker, qui examinent avec attention les curieuses traces qu'il laisse... malgré lui!











FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   Sur les traces de l'homme masqué
Auteur :   Caroline   QUINE
Edition :   HACHETTE

LIBRAIRIE HACHETTE,   79,   BOULEVARD SAINT-GERMAIN,   PARIS VIe

BIBLIOTHÈQUE VERTE     numéro : 20.3645.7

Une enquête des soeurs Parker

TEXTE FRANÇAIS DE SUZANNE PAIRAULT
ILLUSTRATIONS DE PHILIPPE DAURE
Couleurs pleines pages hors-texte annotés en bas de page et,
noir & blanc in texte.

« Nous avons appris l'accident aujourd'hui. »   p. 32
Il aida le chien en creusant à son tour.   p. 64
« S'il vous plaît, monsieur!
C'est l'heure de votre potion! »   p. 96
Daisy avait perdu son mouchoir.   p. 160


L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN A PARU
EN LANGUE ANGLAISE CHEZ GROSSET ET
DUNLAP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :


THE CIRCLE OF FOTPRINTS

113-5 - Dépal légal n° 4188, 4e trimestre 1971.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
Usine de La Flèche, le 15-10-1971.
20 - 01 - 3645 - 01
20 - 03 - 3646 - 01

© Grosset & Dunlap, 1937.
© Librairie Hachette, 1971.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée à dos carré;   illustrée couleurs en recto
BRODARD ET TAUPIN
Nombre de pages : 184       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   168 grammes       Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur




COUVERTURES


 

HommeQUINErec       Sur les traces de l'homme masqué, by Caroline QUINE




EXTRAIT   Sur les traces de l'homme masqué, by Caroline QUINE page 31


Sur les traces de l'homme masqué, by Caroline QUINE -image-50-150



  MME DRIFTON se lamenta tout haut.
  « Quel malheur! Mel a toujours désiré voler mais, à ma connaissance, il ne l'avait jamais fait!
  - Soyez courageuse, murmura Liz avec douceur.
  - Vous n'avez pas l'air étonnées! Je parie que vous étiez au courant! s'exclama brusquement Mme Drifton.
  - Le capitaine Parker est notre oncle, expliqua Ann. Nous avons appris l'accident aujourd'hui, mais nous ne voulions pas vous mettre au courant avant d'être certaines que l'infortuné aviateur et votre mari ne faisaient qu'un! Puisque notre oncle a télégraphié, on ne peut plus espérer d'erreur!
  - Décidément, les malheurs ne me sont pas épargnés! soupira la pauvre femme. Que dois-je faire?
  - Oncle Dick attend une réponse à son message, dit Ann. Si vous voulez, ma sœur et moi nous allons nous mettre en relation avec lui. Il vous fera savoir si vous pouvez ou non aller au-devant du bateau.
  - J'accepte bien volontiers votre aide. Je suis tellement bouleversée qu'il m'est impossible de mettre mes pensées en ordre. Si j'avais de l'argent, je n'hésiterais pas un instant à partir... Mais non, je suis retenu ici par les enfants!
  - Ne vous tourmentez pas à l'avance, conseilla Liz. Nous allons commencer par télégraphier pour vous. » Elle hésita une seconde avant d'ajouter : « Je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas, mais... puis-je savoir ce que vous comptez faire de la cassette? »
  Le télégraphiste s'était éloigné et, tout en parlant, le petit groupe était rentré dans la maison. Mme Drifton pouvait parler sans crainte des oreilles indiscrètes.
  « Ce que je compte faire de la cassette? répéta-t-elle d'un air un peu égaré. Ma foi, je n'en sais rien. La remettre dans sa cachette, je suppose...
  - A votre place, je la porterais à la banque. Songez que l'homme masqué peut revenir la chercher.


Reproduction interdite





ANNEXE



Sur les traces de l'homme masqué
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1 janvier 1971)
I.S.B.N :   B003X7A5U2
www.amazon.fr


LIENS UTILES



WIKIPÉDIA
Caroline Quine

Série Sœur Parker
consus-france.net


Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 14:03

ALICE et la pantoufle d'hermine, by Caroline QUINE



Présentation de l'Editeur


«IL faut retrouver la danseuse Floriane et il faut la retrouver vite! Sinon, le château dont elle doit hériter, les bijoux, les secrets qui valent une fortune, tout cela lui échappera.
  Mais ces secrets, de dangereux individus cherchent à mettrent la main dessus... Alice enquête, aidée de ses fidèles amies Bess et Marion.
  Qui donc, dissimulé sous les feuillages dans le parc du château, suit les jeunes filles d'un regard menaçant? Qui a intérêt à ce que Floriane demeure introuvable?
  Un indice permettra peut-être à Alice de triompher : comme Cendrillon, Floriane avait un tout petit pied moulé dans une pantoufle d'hermine...












FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Alice et la pantoufle d'hermine
Auteur :   Caroline   QUINE
Edition :   HACHETTE     268

BIBLIOTHÈQUE VERTE     numéro : 20/0642/7

TEXTE FRANÇAIS D'ANNE JOBA
ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE

Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Oh! merci! mademoiselle » murmura l'enfant rayonnante.   p. 64
« Et alors, mon vieux, dit-elle, est-ce que tu veux bien me laisser entrer? »   p. 96
« Le voilà, ce fameux cloître. Existe-t-il également à Trabert? »   p. 160
« Il s'en est fallu d'une seconde! » dit Alice, dont la voix tremblait.   p. 192


L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN A PARU
EN LANGUE ANGLAISE CHEZ GROSSET & DUNLAP,
NEW YORK, SOUS LE TITRE :


THE CLUE IN THE CRUMBLING WALL

6791-5 - Dépôt légal n° 3252, 1er trimestre 1971.
IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 17-02-1971.
20 - 01 - 0642 - 08

Livre épuisé chez l' Editeur



© Grosset & Dunlap, Inc., 1945.
© Librairie Hachette, 1965.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée à dos carré;   illustrée couleurs en recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 252       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   155 grammes                  Format :   115 x 170 mm
I.S.B.N :   NON                            Code Barre = EAN :   NON


COUVERTURES


 

ALICE et la pantoufle d'hermine, by Caroline QUINE       ALICE et la pantoufle d'hermine, by Caroline QUINE




EXTRAIT   Alice et la pantoufle d'hermine, by Caroline QUINE page 62


ALICE et la pantoufle d'hermine, by Caroline QUINE -image-50-150



  Alice se mit en route sans se presser. Les enfants rentraient de l'école. Elle aperçut Roseline qui jouait avec un garçon plus âgé dans un terrain vague. Ils s'amusaient à lancer une balle à un chien étique qui la leur rapportait.
  « C'est curieux, se dit Alice. Ce garçon me dit quelque chose. Je l'ai déjà vu, mais où? »
  Soudain, pris de colère, le jeune garçon frappa le chien avec un bâton. Roseline se mit à hurler.
  « Méchant cabot! criait le garçon. Voilà qui t'apprendra à mordiller ma balle! »
  Alice s'arrêta.
  « Veux-tu finir! ordonna-t-elle à la jeune brute. N'as-tu pas honte de traiter un chien comme cela? Il n'a pas abîmé ta balle. Il ne faisait que jouer avec. »
  Le jeune garçon, dont les vêtements étaient sales et en loques, leva vers elle des yeux durs, impertinents.
  « Il est à vous, ce chien? demanda-t-il avec arrogance.
  - Non. Pourquoi?
  - Parce qu'alors ça ne vous regarde pas si je le frappe! Et je continuerai si ça me plaît. Vous n'avez rien à dire! »
  Alice s'apprêtait à répliquer vertement, mais le chien lui en épargna la peine; laissant tomber la balle, il s'enfuit. Le gamin ramassa son bien et, décochant à Alice un regard noir, s'éloigna à son tour.
  Prenant Roseline par la main, Alice l'emmena. Avec autant de tact que possible, elle conseilla à la petite fille de choisir un autre compagnon de jeux.
  « Jeddy est mon voisin, répondit-elle en sautillant gaiement à côté de sa nouvelle amie. Je ne l'aime pas quand il est aussi méchant que tout à l'heure, mais d'habitude il est drôle, il a toujours des idées amusantes.
  - Pourquoi n'es-tu pas rentrée tout de suite chez toi à la sortie de l'école? demanda la jeune fille. Ta mère t'attend. »
  Roseline baissa le nez.
  « Il n'y a rien de bon à manger chez nous. »
  Elles passaient à ce moment devant une boutique d'alimentation. Alice y entra, acheta du riz, des saucisses, un peu de beurre, une bouteille de lait et dit à l'enfant de les emporter chez elle.
  « Oh! merci! mademoiselle, murmura l'enfant rayonnante. Et... et je vous promets de ne plus jouer avec Jeddy, si cela vous ennuie.


Reproduction interdite





ANNEXE



ALICE et la pantoufle d'hermine, by Caroline QUINE
Editeur :  Hachete Bibliothèque Verte (1 janvier 1972)
A.S.I.N :  B003X7F1VA
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Alice Roy

Wkipédia
Nancy Drew

WIKIPÉDIA
Caroline Quine

Wikipédia
The Clue in the Crumbling Wall

Série Alice
Bibliographie Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 15:17

L'énigme de la clé rouillée, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


LIZ et Ann Parker donneraient cher pour trouver le coffret au trésor qu'elles recherchent. Pour le moment, elles ne détiennent qu'une vieille clé rouillée.
  Mais les deux jeunes filles connaîtront bien des difficultées au cours de leur enquête, car elles contrecarrent les projets d'un escroc redoutable et insaisissable : Olivier Pritz. Cet individu a incendié la boutique de son associé, dépossédé une jeune orpheline, enlevé un enfant.
  Les sœurs Parker vont tout mettre en œuvre pour confondre le bandit. Avec l'aide de la clé rouillée, elles espèrent bien retrouver le coffret qui prouvera les vols d'Olivier Pritz. Mais si cette clé ouvre d'autres serrures, elle met aussi au jour bien des mystères!



FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE





Titre :   L'énigme de la clé rouillée
Auteur :   Caroline   QUINE
Edition :   HACHETTE      

Bibliothèque VERTE     numéro : 20.4280.2

Une enquête des soeurs Parker

TEXTE FRANÇAIS DE CLAUDE VOILIER

ILLUSTRATIONS DE PHILIPPE DAURE
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Juste au moment où la porte s'ouvrait...   page 32
« Il est entré tout de go, avec son énorme chien-loup. »   page 64
Elle n'osèrent pas seulement fermer un œil .   page 96
« Il portait de grosses lunettes et une énorme moustache. » page 128


L'ÉDITION ORIGINALE DE DE ROMAN A PARU EN
LANGUE ANGLAISE CHEZ GROSSET & DUNLAP
NEW YORK, SOUS LE TITRE :


THE CLUE OF THE RUSTY KEY

6599-5 - Dépôt légal : n° 6682, 2e trimestre 1973.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris
Usine de La Flèche, le 15-05-1973.
20 - 01 - 4280 - 01
20 - 03 - 4284 - 01

© Grosset & Dunlap Inc., 1942.
© Librairie Hachette, 1973.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée illustrée couleurs en recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 188       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   163 grammes                   Format :   12 x 17 cm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur.




EXTRAIT   L'énigme de la clé rouillée, by Caroline QUINE page 32


L'énigme de la clé rouillée, by Carline QUINE -image-50-150



  A leur grande surprise, les deux sœurs trouvèrent la chambre sens dessus dessus. Il était évident que les meubles avaient été déplacés sans précaution. La penderie et un tiroir étaient restés ouverts...
  « C'est curieux! murmura Liz, soudain alarmée. On dirait que Fay est partie en hâte, sans prendre le temps de bien ranger. Questionnons sa logeuse. Peut-être pourra-t-elle nous fournir une explication... »
  - Liz et Ann se précipitèrent au rez-de-chaussée et demandèrent à la propriétaire s'il y avait longtemps que Fay était partie :
  « Vingt minutes environ, répondit la logeuse. L'homme qui est venu la chercher a parlé d'aller à la banque, àà ce qu'il m'a semblé. Ils ont quitté la maison ensemble.
  - Un homme est venu chercher Mlle Leed? répéta Liz de plus en plus inquiète. A-t-il donné son nom?
  - Ma foi non! Il est entré tout de go, avec son énorme chien-loup...
  - Olivier Pritz! coupa Ann. Dites-moi... Etait-il grand et fort?
  - Oui. Avec de larges épaules. Il était vêtu d'un gros pardessus...
  - Aucun doute! Il s'agit bien de Pritz! soupira Liz. Ann! Quel malheur que nous n'ayons pu venir ici hier soir!
  - Peut-être pourrons-nous les rejoindre à la banque... mais encore faudrait-il savoir à quelle banque ils sont allés...
  - La Banque Nationale, ai-je cru comprendre, indiqua la logeuse.
  - Vite! dit Liz en entraînant sa sœur. Il n'y a plus une minute à perdre! »
  Les jeunes détectives sautèrent dans un autobus... Devant la porte de la banque, une petite foule attendait qu'elle ouvrit. C'est qu'il n'était pas encore neuf heures!


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

L'énigme de la clé rouillée, by Caroline QUINE     L'énigme de la clé rouillée, by Caroline QUINE




ANNEXE



L'énigme de la clé rouillée, by Caroline QUINE
Editeur :   Hachette (1973)
A.S.I.N :   B004SPERFM
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia
The Dana Girls

Wikipédia
Nancy Drew

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:16

 

ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


  L'AUBERGE des Bougies-Torses est un lieu bien étrange...
  La plus haute fenêtre s'illumine certains soirs et l'on voit alors se découper sur les vitres l'ombre d'un mystérieux personnage...
  Frank et Clara Jammes, les aubergistes, ont un côté inquiétant et semblent se méfier de tout le monde. Ils vont même jusqu'à interdire à leur fille de parler à Alice!
  Auraient-ils donc quelque chose à se reprocher?
  Pour en avoir le cœur net, Alice n'hésite pas à se lancer dans la plus dangereuse des enquêtes, au risque de compromettre son amitié avec Bess et Marion avec qui elle a pourtant vécu plus d'une aventure!




F. au delà de 10 ans







FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   ALICE et le chandelier
Auteur :   Caroline QUINE
Edition :   HACHETTE



20.3908.9

TEXTE FRANÇAIS D'HÉLÈNE COMMIN

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ GROSSET & DUNLOP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :

THE SIGN OF THE TWISTED CANDLES

collection : Idéal - Bibliothèque

Imprimé en France
Sur les presses de Maury-Imprimeur S. A.
45330 Malesherbes
N° d'imprimeur : A76/2865

Dépôt légal : 1867 - 1er trimestre 1976
20.09.3908.02

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
couleurs et noir & blanc pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

« J'ai dû rêver » , murmura Abel Sidney.   p. 17
Alice s'élança vers la fenêtre...   p. 29
On atteignit bientôt l'auberge.   p. 37
Epouvantée, Peggy s'était jetée contre Alice.   p. 45
Frank Jammes semblait pétrifié.   p. 69
« Je... je ne sais plus très bien. »   p. 77
« Vous brûlez. Des diamants!»   p. 83
« Je vous en supplie, venez vite! »   p. 91
Y avait-il quelque chose de dissimulé?   p. 104 & 105
Quatre jeunes personnes sortirent, joyeuses, chargées de paquets.   p. 129
Sur le lit gisait un homme, pieds et poings liés.   137
Etait-ce Ned?   p. 145
On emmena Krill dans une cellule.   p. 157
Le policier s'empara d'un tisonnier.   p. 168 & 169


© Grosset & Dunlap Inc., 1933, 1968

© Hachette, 1971


Tous droits de traduction, de reproduction et
d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Reliée sur cartonnage éditeur
Illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart
Nombre de pages : 183       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   289 grammes                 Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   2.01.003292.6            Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   ALICE et le chandelier by, Caroline QUINE   page 48


ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE -image-50-150




  Les deux jeunes filles sursautèrent au son de cette voix irritée qui venait de retentir derrièe elles. A leur confusion, la femme de l'aubergiste surgit au même instant d'une pièce voisine, une brosse à la main.
  « La prochaine fois que tu voudras raconter des histoires de famille à des inconnus, il faudra t'assurer d'abord que je ne suis pas dans les parages! » s'écria-t-elle, furieuse. Et, tendant le cou en avant comme une poule en colère, elle brandit sa brosse vers Peggy, terrifiée.
  « j'ai entendu tout ce que tu disais, vermine, poursuivit-elle, menaçante. Tu n'es qu'une hypocrite, une menteuse, une ingrate! » Et, se tournant vers Alice, elle s'écria à tue-tête : « Quant à vous, ma belle, qui écoutez si bien les commérages de cette idiote, je vais vous régler votre vompte à l'instant! »
  Alice se redressa imperceptiblement et son regard se fixa sur la femme déchaînée. Clara Jammes parut se troubler un instant sous ce calme regard. Et puis, comme enragée à la pensée de s'en laisser imposer par une simple jeune fille, elle se lança dans une nouvelle tirade, plus violente encore que la première :
  « Dire que nous avons peiné et travaillé comme des mercenaires pour te prendre à notre foyer, pauvresse, enfant trouvée! Et voilà quelle est notre récompense! »
  Épouvantée, Peggy s'était jetée contre Alice, et celle-ci la sentait trembler de tous ses membres.
  « Puisque tu n'as pas plus de raison qu'une gamine de deux ans, je vais te traiter en conséquence, vaurienne!» continua la mégère. Et elle assena un violent coup de brosse sur l'épaule de Peggy.
  Alors? Celle-ci poussa un cri de douleur, tandis que la brosse s'abattait de nouveau, meurtrissant cette fois ses phalanges. Alice pâlit, saisie d'indignation et de dégoût.
  « Laissez-la », dit-elle d'une voix glacée. Et elle écarta vivement la jeune fille puis s'empressa de la faire passer derrière elle afin de la mettre hors d'atteinte.
  « De quoi vous mêlez-vous? hurla la mégère. Si à présent une mère n'a plus le droit de corriger sa fille... Petite peste! Vous avez de l'audace...
  - Et vous, une étrange manière de remplacer la mère de cette malheureuse orpheline! » riposta Alice.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE       ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE




ANNEXE



ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE
Editeur :   Librairie HACHETTE (1976)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   B00460824G
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Caroline QUINE

Série ALICE
Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 17:21

Alice et les plumes de paon, by Caroline QUINE



Présentation de l'Editeur


  UNE lettre égarée, une annonce bizarre lue dans un journal : il n'en faut pas plus pour lancer Alice sur une nouvelle piste.
  La voilà partie pour la chasse... au paon!
  Un paon d'un genre particulier, fort différent de ceux qu'on admire dans les parcs lorsqu'ils veulent bien faire la roue... Un paon qui va mener la jeune et intrépide Américaine vers des dangers insoupçonnables, en compagnie de ses fidèles amies Bess et Marion, bien entendu!













FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






Titre :   Alice et les plumes de paon
Auteur :   Caroline   QUINE
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE     numéro : 20.3943.6

TRADUIT DE L'AMÉRICAIN
PAR CLAUDE VOILIER
ILLUSTRATIONS D'ALBERT CHAZELLE

Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Alice prit la communication.   p. 32
Bientôt la lampe éclaira le corps inanimé.   p. 64
Un homme avec des pattes de paon? » p. 128
« Oh! Ma pauvre maison! » p. 160


L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN A PARU
EN LANGUE ANGLAISE CHEZ GROSSET & DUNLAP,
NEW YORK, SOUS LE TITRE :


THE HIDDEN WINDOW MYSTERY

Dépôt légal n° 5651, décembre 1982

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 06-12-1982.
20 - 01 - 3943 - 11

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse.   Dépôt : décembre 1982.

© Grosset & Dunlap, Inc. 1956.
© Librairie Hachette, 1965.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée illustrée couleurs in recto
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 188       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   155 grammes              Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 001037-X     Code Barre = EAN :   9 782010 010378

Livre épuisé chez l'Editeur


COUVERTURES


 

Alice et les plumes de paon, by Caroline QUINE       Alice et les plumes de paon, by Caroline QUINE




EXTRAIT   Alice et les plumes de paon, by Caroline QUINE   page 26


 

Alice et les plumes de paon, by Caroline QUINE -image-50-150




  Alice venait à peine de quitter le téléphone quand la sonnerie de l'appareil l'obligea à revenir sur ses pas.
  « Allô!
  - Allô! C'est vous, mademoiselle Alice?... Ici, Ritter! »
  La voix du facteur trahissait un profond désarroi. Alice devina qu'il faisait effort pour l'empêcher de trembler.
  « Quelque chose de terrible est arrivé. Je vous en prie, venez à mon secours!
  - Bien entendu, je vous aiderai si je le peux, assura Alice à M. Ritter. S'agit-il encore de Mme Brown?
  - Hélas! oui, répondit le facteur. Lorsque je suis passé chez elle ce matin, elle m'a montré une lettre de son frère annonçant qu'il lui avait envoyé cent dollars dans une enveloppe. Il supposait qu'elle les avait déjà reçus. Mme Brown m'accuse maintenant d'avoir volé cette enveloppe et menace de porter plainte contre moi. »
  Alice fut consternée. Même si Mme Brown ne pouvait prouver la culpabilité de M. Ritter, elle risquait de ternir sa réputation d'honnête homme.
  « Ecoutez, proposa la jeune détective. Nous allons lui rendre visite et tenter de la faire revenir sur sa décision. Venez me rejoindre, voulez-vous?
  - Entendu. J'arrive tout de suite. »
  Ensemble M. Ritter et Alice se dirigèrent vers la demeure de Mme Brown.Ce fut elle-même qui leur ouvrit.
  « Tiens, vous avez amené du renfort avec vous! dit-elle au facteur. Ça ne m'ennuie pas le moins du monde, vous savez. Puisqu'il paraît que cette jeune fille a des dons de policier, elle se rendra à l'évidence quand je lui aurai montré la lettre de mon frère.»


Reproduction Interdite





ANNEXE



Alice et les plumes de paon, by Caroline QUINE
Editeur : Hachette
I.S.B.N-10 :   201001037X
I.S.B.N-13 :   978-2010010378
www.amazon.fr


LIENS



Wkipédia
Nancy Drew

Wikipédia
The Hidden Window Mystery

Série ALICE
consus-france.net

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog